On a testé FaceTime sur Android et Windows, ça marche pas mais on a appris des choses

Ce n'est pas encore fonctionnel

 

FaceTime a été adapté sur Android et Windows... voilà une phrase que l'on pensait ne jamais écrire. Sur iOS 15, il est possible d'inviter ses amis via un lien. Nous avons tenté l'expérience.

On a testé FaceTime sur Android et Windows, ça marche pas mais on a appris des choses

Dès qu’iOS 15 a été annoncé et mis à disposition des développeurs dans une première bêta, nous l’avons évidemment téléchargé et installé. Une des premières fonctions que nous avons voulu tester était FaceTime sur Android et Windows. C’est l’Arlésienne que l’on attendait, sans savoir si un jour Apple allait y succomber. C’est désormais chose faite, FaceTime fonctionne sur Android et Windows. Enfin presque… Nous avons tenté l’expérience.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Pas d’application, ça se passe sur le navigateur web

Il n’y a pas d’application FaceTime sur Android et Windows, FaceTime fonctionne sur le web via un navigateur web. Lorsqu’on veut inviter quelqu’un sur FaceTime, on crée donc une discussion qui génère un lien que l’on partage ensuite par les moyens que l’on veut (SMS, e-mail, etc.).

Premier constat : tous les navigateurs ne sont pas compatibles avec FaceTime. Si vous utilisez Microsoft Edge sur Android, vous avez un message d’erreur qui vous indique que le navigateur n’est pas supporté. Il faut donc lancer Chrome, le navigateur natif Android.

On a testé FaceTime sur Android et Windows, ça marche pas mais on a appris des choses

Malheureusement, c’est le jeu des bêtas, c’est encore trop tôt pour tester FaceTime sur Android et PC. Nous avons tenté l’expérience avec plusieurs membres de la rédaction : on peut se connecter… mais la connexion ne se fait pas. Tous les participants restent en attente, sans que l’on sache exactement ce qu’il se passe. On peut néanmoins se rendre compte de l’expérience proposée par Apple.

Pas besoin de compte Apple pour se connecter

Première observation, on envoie un lien à un destinataire sans savoir exactement si c’est lui qui va se connecter à la discussion. Vous avez donc une notification qui apparaît sur l’iPhone avec un message énigmatique « Peut-être : Manu ». Pour en être sûr, il faut donc autoriser cette personne à se connecter pour l’authentifier réellement. La notification est claire et elle affiche directement un bouton de validation.

Du côté de l’utilisateur sur Android, voilà l’expérience proposée

Du côté de l’utilisateur sur Android, voilà l’expérience proposée

Du côté des personnes invitées à se connecter, elles doivent appuyer sur le lien partagé, donner l’autorisation d’accès au microphone et à la caméra, et ensuite remplir le nom d’affichage. Les étapes sont relativement simples et claires, il n’y a pas besoin de compte Apple pour en profiter.

Sur Windows aussi, c’est censé fonctionner

Sur Windows aussi, c’est censé fonctionner

Nous allons retenter l’expérience plus tard. Dans tous les cas, cette « ouverture » d’Apple à la concurrence est une bonne chose. On aurait préféré une application complète et native, mais c’est un premier pas appréciable pour les utilisateurs iPhone, Mac et iPad qui souhaitaient convier des personnes « extérieures » aux conversations FaceTime.

Voici comment suivre en direct la WWDC 2021, la keynote d’Apple dédiée aux développeurs et qui présentera les nouveautés prévues pour iOS 15, iPadOS 15, watchOS 8 ou encore macOS 12.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles