Cyberharcèlement : Facebook Messenger lance un chatbot pour venir en aide aux plus jeunes

Et rassurer les parents aussi...

 

Ce mardi 9 février se tient le Safer Internet Day, la Journée européenne de sensibilisation aux usages du numériques. A cette occasion, Facebook en collaboration avec l'association e-Enfance lance un chatbot sur Messenger pour aider les jeunes face aux danger du numérique.

Se sentir harcelé, oppressé ou démuni face à la dureté d’internet est difficile pour tous. Mais quand il s’agit d’un enfant ou d’un adolescent qui n’a pas toujours les codes ni l’expérience suffisante pour prendre du recul, les ravages peuvent être conséquents, voire dramatiques.

L’association e-Enfance intervient depuis des années pour sensibiliser parents et enfants à la dureté de la vie numérique en offrant une plateforme d’assistance web via son site internet, un chat, une page Facebook, mais surtout avec une ligne Net Ecoute (0800 200 000, lundi-samedi de 9h à 20h). Un numéro gratuit qui protège l’anonymat des appelants et est là pour répondre à toutes les questions.

Un outil plus facile d’accès et mieux ciblé pour aider parents et enfants

À l’occasion du Safer Internet Day, la Journée européenne de sensibilisation aux usages du numérique qui se tient ce 9 février, e-Enfance et Facebook lancent un chatbot pour offrir un outil encore plus rapide et intuitif pour venir en aide aux jeunes en difficulté et bien les accompagner.

Ce chatbot s’adresse à tous ceux qui veulent une réponse et des conseils rapides pour surmonter les difficultés rencontrées sur Internet, que ce soit de l’ordre du fonctionnel ou du cyberharcèlement. Il a été conçu par l’association d’aide à l’enfance avec le soutien de Facebook pour répondre à un constat : une hausse de 44 % des sollicitations par les plus jeunes sur la plateforme en 2020, notamment depuis le premier confinement.

L'association e-Enfance s'associe à Faceboko pour créer un chatbot

L’association e-Enfance s’associe à Faceboko pour créer un chatbot

L'association e-Enfance s'associe à Faceboko pour créer un chatbot

L’association e-Enfance s’associe à Faceboko pour créer un chatbot

Le chatbot est accessible depuis la page Facebook de e-Enfance et la messagerie Messenger, mais aussi sur le site de l’association. Il s’appuie sur une intelligence artificielle qui va être capable d’analyser les requêtes et d’apporter une première réponse concrète avant d’orienter les demandes vers les ressources proposées par e-Enfance sur des thématiques précises (cyberharcèlement, chantage à la webcam, intimidation…). Le jeune internaute peut aussi être mis en relation avec un écoutant pour une prise en charge immédiate par des professionnels (psychologues, juristes, spécialistes du web…).

Le chatbot prochainement déployé sur WhatsApp

Messenger et e-Enfance espèrent apporter avec ce chatbot une solution encore plus simple pour les plus jeunes internautes, ou les parents inquiets pour leurs enfants. Mais aussi plus incitative avec une plateforme populaire. Le chatbot sera d’ailleurs prochainement déployé aussi sur WhatsApp pour être à la portée d’encore plus d’utilisateurs.

L’association e-Enfance s’associe à Faceboko pour créer un chatbot

L’association e-Enfance s’associe à Faceboko pour créer un chatbot

Ce n’est pas la première fois que Facebook s’associe à des associations de soutien à l’enfance ou pour conseiller les parents. Le réseau social a récemment lancé des outils d’aide aux parents pour mieux appréhender les difficultés de la vie en ligne, du cyberharcèlement et autres dangers que peuvent affronter les enfants, en créant des groupes Facebook et des rendez-vous informatifs. Pour la semaine encadrant le Safer Internet Day, la plateforme lance « Parlons Web », une série de contenus autour de la sécurité en ligne avec conseils et outils à disposition.

Les derniers articles