Cette semaine, notre sondage s’intéresse à la manière dont Google a forcé la main aux opérateurs français pour adopter le RCS, le protocole qui va remplacer le SMS. Dites-nous, ce forcing de la firme de Moutain View, vous en pensez quoi ?

La France est l’un des tout premiers pays où le RCS (Rich Communication Services) va être déployé par Google sur son client Android Messages. Ce nouveau protocole de messagerie a vocation à remplacer le SMS vieillissant en apportant plus d’options de partage et davantage de fonctionnalités. Nous vous expliquons tout dans un dossier dédié en apportant 10 réponses à 10 questions sur le sujet.

Or, le RCS n’appartient pas à Google, la firme de Mountain View en est juste le plus fervent supporter et veut que le secteur entier adopte cette norme. Mais après avoir longtemps attendu, le géant du web en a marre d’attendre. Voyant que les opérateurs ne se décidaient pas à prendre l’initiative, le colosse aux quatre couleurs a décidé d’exploiter ses propres serveurs pour faire transiter les messages envoyés sur le protocole RCS.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Dès que les opérateurs mettront leurs infrastructures à niveau, Google leur passera le témoin. D’un côté, on peut donc saluer le fait que la multinationale accélère les choses. De l’autre, on peut aussi nourrir quelques craintes en sachant que les messages RCS ne sont pas chiffrés et seront à chaque fois brièvement stockés en clair sur les serveurs de Google.

Ce sujet étant particulièrement intéressant, nous voulions vous poser la question qui suit. Que pensez-vous du forcing de Google sur le RCS en France ?

Le module de sondage pouvant poser problème sur l’application FrAndroid, nous vous invitons à voter depuis un navigateur web.

Le Google Pixel 4 divise

La semaine dernière, nous souhaitions savoir si vous appréciez le design du Google Pixel 4 qui s’est déjà en partie montré. Vous avez été presque 1200 personnes à répondre à cette question et les avis sont assez partagés.

31 % d’entre vous ont signalé qu’ils préféreraient surtout voir l’avant du Google Pixel 4 et ne se prononcent pas vraiment sur le dos. Sinon, un peu plus du quart des participants n’apprécient pas du tout ce qu’ils ont aperçu du smartphone.

Dans le camp d’en face, 20,8 % des sondés sont, à l’inverse, très enthousiastes et vantent l’originalité du téléphone et son module photo très différent des précédentes générations. Plus modérées, 17 % des personnes ayant répondu admettent qu’elles apprécient cette esthétique, mais n’y voient cependant rien d’innovant.

Enfin, 5,5 % des sondés sont sceptiques et estiment tout simplement que le design dévoilé du Pixel 4 ne sera pas celui gardé dans sa version finale.