Le successeur du Kirin 980, le potentiel Kirin 985, a déjà été aperçu. Le journal China Times avance que celui-ci profiterait de la nouvelle technologie de gravure 7nm EUV, vue comme le futur des SoC.

Huawei Mate 20 Pro, pour illustration

Huawei fonctionne selon un cycle bien connu. En début d’année, et donc sous peu, nous découvrirons les nouveaux représentants de la gamme P, qui se veut être dédiée à la photographie : les Huawei P30 et P30 Pro.

Puis, à l’IFA, nous découvrirons son nouveau SoC en détail qui équipera par la suite la gamme Mate : les futurs Mate 30. C’est à propos de cette puce qu’on en apprend un peu plus aujourd’hui.

Un Kirin 985 gravé en 7nm EUV

Selon le journal China Times, repéré par XDA Developers, le prochain processeur des smartphones haut de gamme de Huawei serait le Kirin 985, une référence que XDA Developers avait déjà trouvé dans le code source du kernel du Kirin 980. La plus grande particularité du successeur serait de profiter de la gravure 7nm EUV (lithographie par ultraviolet).

Cette technique est vue à raison comme la prochaine étape importante en termes de production de SoC, puisqu’elle permettra à terme de réduire toujours plus la taille des puces. Comparativement au Kirin 980, la finesse de gravure serait donc identique, mais la technologie permettra de dépasser tout de même ses performances.

Une petite mise à jour

Pourquoi un simple Kirin 985, et non un Kirin 990 ? Huawei n’est pas étranger de ce fait, et a déjà réalisé des mises à jours légères de ses SoC en augmentant uniquement la cadence de l’horloge : le dernier en date fut le Kirin 955, en 2016.

Ici, c’est peut-être le fait que la gravure reste à 7nm qui le convaincrait de ne pas afficher de nom trop grandiloquent. Pour autant, la gravure EUV pourrait leur permettre une optimisation énorme : à voir dans les prochains mois ce que prépare Huawei pour la fin de l’année.