À l’occasion de l’IFA de Berlin, Huawei a présenté ce vendredi son tout dernier SoC haut de gamme, le Kirin 990. Outre un gain en performances, il s’agit aussi du tout premier SoC haut de gamme embarquant nativement un modem 5G.

C’est le 19 septembre prochain que Huawei présentera officiellement son futur smartphone haut de gamme, le Huawei Mate 30. D’ici là, l’étape logique est de commencer par une officialisation de sa nouvelle puce, qui sera embarquée sur l’appareil. C’est chose faite ce vendredi à l’IFA de Berlin où Huawei a présenté officiellement son Kirin 990.

Le Kirin 990 présente d’abord l’intérêt d’être le premier SoC haut de gamme compatible nativement avec la 5G. Pas besoin de modem séparé comme les Balong 5G01 ou Balong 5000 de Huawei, ou le Snapdragon X50 de Qualcomm. Ici la 5G est directement compatible, ce qui devrait donc permettre une meilleure gestion de l’autonomie. Si Samsung a déjà présenté cette semaine l’Exynos 980, également compatible 5G, la puce du constructeur coréen est destinée à équiper les smartphones milieu de gamme. En matière de débit, Huawei annonce que son Kirin 990 pourra être capable de télécharger avec un débit allant jusqu’à 2,3 Gb/s, et de téléverser jusqu’à 1,25 Gb/s. Surtout, le constructeur chinois précise que le Kirin 990 est compatible avec la 4G, la 5G NSA et la 5G SA.

Réseau 5G : tout ce qui va changer, quels usages et pourquoi la technologie est importante

Huit cœurs intégrés au Kirin 990

Outre les performances réseau, le Kirin 990 se veut également plus puissant en ce qui concerne les performances brutes. Huawei a conservé une gravure en 7 nm et intègre un processeur huit cœurs :

  • 2 big core Cortex A76 à 2.86 GHz
  • 2 middle core Cortex A76 à 2.36 GHz
  • 4 little core Cortex A55 à 1.95 GHz

Pour les performances graphiques, le Kirin 990 est équipé d’un GPU Mali G76 avec 16 cœurs, contre 10 sur le Kirin 980 de l’an dernier. De quoi permettre, selon Huawei, d’obtenir des performances 6 % meilleures que celles du Snapdragon 855, et une gestion de l’autonomie 20 % meilleure que la puce de Qualcomm.

 

Parmi les autres nouveautés annoncées par Huawei pour son Kirin 990, on peut également citer une meilleure gestion du processeur d’images permettant notamment d’améliorer la gestion d’énergie de 15 %, la réduction du bruit en photo de 30 % et celle en vidéo de 15 %. Par ailleurs, le Kirin 990 est toujours doté d’un NPU dédié à l’intelligence artificielle. Ce NPU utilise une architecture Da Vinci avec deux Big Core et un Tiny Core pour que certaines tâches moins énergivores puissent être allouées à un cœur moins puissant.

Une version seulement 4G moins performante

Le Kirin 990 devrait être embarqué prochainement sur le Huawei Mate 30 et Mate 30 Pro. Surtout, le SoC devrait équiper l’ensemble des smartphones haut de gamme de Huawei et Honor pour l’année à venir. Huawei a également annoncé que le Kirin 990 serait proposé en version 4G uniquement pour les marchés qui ne sont pas encore équipés de réseaux 5G. Pour cette version, on notera néanmoins une puissance moindre, avec des cœurs middle cadencés à 2,09 GHz, et des cœurs little à 1,86 GHz.

Huawei Mate 30 et Mate 30 Pro : tout ce qu’on sait sur les nouveaux fleurons chinois

NB : Notre journaliste Geoffroy Husson est à Berlin pour couvrir l’IFA 2019 dans sa globalité, mais il y est présent dans le cadre d’un voyage de presse organisé par Huawei.