Intel imagine se remettre en couple avec Apple, la rupture n’est jamais simple

 

Il est parfois difficile d'accepter une rupture dans un couple, même pour une entreprise de renommée mondiale.

Intel a accumulé quelques défaites commerciales au cours des dernières années, par exemple en ne s’intégrant pas au marché mobile. La plus amère des défaites était peut-être l’annonce de la transition d’Apple des processeurs Intel vers ses propres puces Apple Silicon. La firme américaine a ainsi rompu avec une relation de 15 ans. C’est déjà un succès pour Apple qui a su proposer un excellent MacBook Air M1 et qui devrait dévoiler son MacBook Pro dans quelques heures.

Pourtant, Intel pense toujours pouvoir séduire Apple avec ses futurs produits.

Faire des processeurs Intel meilleur que ceux d’Apple

Le patron d’Intel, Pat Gelsinger, a été interrogé par Ina Fried, en charge de l’actualité tech pour le média Axios. Au cours de l’interview, Ina Fried pose la question du départ d’Apple parmi les clients d’Intel en demandant plus précisément si Intel a abandonné l’idée de faire un jour son retour dans des produits Apple. Pour le patron d’Intel, rien n’est perdu, même s’il admet les erreurs de son entreprise.

Je n’abandonne jamais l’idée que quoi que ce soit n’intègre pas des puces Intel. Et, vous savez, hey, vous savez, nos trébuchements, vous savez, Apple a décidé qu’ils pouvaient faire une meilleure puce eux-mêmes. Et, vous savez, ils ont fait un assez bon travail. Donc ce que je dois faire, c’est créer une meilleure puce qu’ils ne peuvent faire eux-mêmes. J’espère récupérer cette partie de leur business, ainsi que beaucoup d’autres, avec le temps. Entre-temps, je dois m’assurer que nos produits sont meilleurs que les leurs, que mon écosystème est plus ouvert et plus dynamique que le leur et que nous créons des raisons plus convaincantes pour que les développeurs et les utilisateurs choisissent les produits Intel. Je vais donc me battre pour gagner la confiance de Tim dans ce domaine.

Il doit tout de même être difficile d’admettre pour Intel, spécialiste et géant des processeurs qu’il doit désormais avoir comme objectif de rattraper et faire mieux qu’Apple, encore très jeune sur ce secteur. L’architecture Alder Lake dont le lancement est prévue la fin de l’année semble être une bonne première étape.

On doit tout de même admettre être circonspect devant l’idée d’un retour d’Apple sur des puces Intel. Apple n’est pas du genre à changer de cap tous les quatre matins sur des éléments aussi important que l’architecture qui anime toutes ses machines. Le patron d’Intel n’est évidemment pas dans une position où il peut admettre publiquement et pleinement qu’il a abandonné l’idée d’obtenir à nouveau le marché Apple, mais on peut espérer qu’il est tout à fait conscient de ses faibles chances.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles