Mercedes EQA : sa version la plus puissante ne fait pas le poids face à la Tesla Model Y

 

Mercedes a levé le voile sur la version « 350 4MATIC » de son SUV compact électrique EQA, soit la déclinaison la plus puissante de la gamme. Mais même avec l’ajout d’un second moteur électrique, ce modèle se fait surclasser, sur le papier, par la Tesla Model Y Grande Autonomie.

À chaque présentation d’un nouveau véhicule électrique, les comparaisons avec les modèles de Tesla fusent sur la Toile. Si le segment de l’automobile en question le permet, de toute évidence. Et à ce petit jeu-là, les bolides de la firme californienne tiennent généralement la dragée haute à la concurrence.

De son côté, le constructeur allemand Mercedes a révélé une toute nouvelle version de son SUV électrique présenté en janvier dernier, j’ai nommé l’EQA. À son intronisation, seul le modèle 250 avait été détaillé par le groupe, qui a attendu environ cinq mois pour révéler son EQA 350 4MATIC.

Mercedes EQA vs Tesla Model Y : un petit monde d’écart

Exclusivement proposé en version AMG Line, soit la finition premium du fabricant, cet EQA 350 4MATIC, forcément plus puissant, a-t-il les armes suffisamment affûtées pour rivaliser avec la Tesla Model Y, sa future concurrente sur le marché européen. Sur le papier, pas vraiment.

Mercedes EQA

Pour comparer les deux véhicules, tâchons de sélectionner la déclinaison du Model Y située dans la même tranche tarifaire que sa compère allemande, à savoir la Model Y Grande Autonomie. C’est ici le modèle le moins onéreux de la gamme, vendu 63 000 euros contre 59 200 euros pour l’EQA 350 4MATIC (hors bonus écologique).

En somme, cet écart tarifaire est suffisamment faible pour opposer les deux automobiles. Débutons tout d’abord avec l’EQA 350 4MATIC, qui revendique une puissance de 215 kW (292 ch) pour un couple de 520 Nm. De quoi abattre le 0 à 100 km/h en l’espace de six secondes, pour une vitesse de pointe de 160 km/h.

Une Model Y plus endurante

La Model Y Grande Autonomie fait encore mieux sur tous les points : le SUV revendique une puissance de 258 kW (351 ch) pour un couple de 527 Nm. Le 0 à 100 km/h est effectué en 5,1 secondes, lorsque son allure maximale atteint les 217 km/h. Bref, il domine sans problème son adversaire du jour.

Tesla Model Y

Du côté de l’autonomie, même constat : avec sa batterie d’une capacité de 66,5 kWh, le Mercedes EQA 350 4MATIC offre un rayon d’action WLTP oscillant entre 409 à 432 kilomètres. En face, la Tesla Model Y Grande Autonomie pointe à 505 kilomètres. Pour pousser encore plus la comparaison, même la Model Y Performance fait mieux avec 480 kilomètres.

Recharge : avantage tarifaire chez Mercedes

Du côté de la recharge, le Mercedes EQA 350 4MATIC peut profiter du réseau Ionity et des bornes de 100 kW pour grimper de 10 à 80 % en 30 minutes, soit environ 300 kilomètres sur ce laps de temps — si l’on se base sur une autonomie de 432 kilomètres. La Tesla Model Y retrouve quant à elle 270 kilomètres en 15 minutes.

Le propriétaire d’une EQA aura cependant l’avantage d’accéder à un an d’abonnement à Mercedes me Charge, qui lui garantira des tarifs préférentiels sur le réseau Ionity : 0,29 €/kWh au lieu de 0,79 €/kWh, contre 0,37 €/kWh pour les Superchargeurs de Tesla.

Les voitures électriques sont toujours plus nombreuses et certaines affichent des niveaux d’autonomie très différents. Nous avons réalisé un classement, par catégories, des voitures électriques disposant de la meilleure autonomie actuellement.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles