Mercedes EQA officialisé : tout savoir du nouveau SUV compact électrique

 

Mercedes a levé le voile sur le troisième véhicule électrique de sa gamme EQ, l’EQA. Dérivé du modèle thermique, ce SUV compact tentera de redynamiser les ventes électriques du constructeur allemand suite au petit fiasco de l’EQC.

Mercedes EQA SUV électrique

Le nouveau SUV compact électrique Mercedes EQA // Source : Frandroid

Après avoir été retardé de quelques mois à la suite de plusieurs déconvenues, le Mercedes EQA a enfin été officialisé par la marque allemande. Ce nouveau SUV compact électrique reprend la même formule que l’EQC et le van EQV : il se base sur son homologue thermique — le GLA en l’occurrence — et s’appuie sur la même plateforme, en attendant que la firme à l’étoile en possède une entièrement dédiée à l’électrique (notamment pour l’EQS)

Ne vous étonnez donc pas du conservatisme esthétique observé sur ce EQA, qui ressemble comme deux gouttes d’eau au GLA. À quelques différences près : à l’avant, le véhicule accueille désormais une calandre pleine surplombée d’un liseré optique inédit. À l’arrière, les phares sont identiques, mais une bande lumineuse balaie le hayon pour apporter une touche de modernisme toujours bienvenue.

Mercedes EQA : autonomie et puissance

Toujours à l’arrière, la plaque d’immatriculation a cette fois-ci migré sur le bouclier. Mercedes a aussi opéré un léger changement au niveau des dimensions : l’EQA est 5 centimètres plus long que le GLA, mais aussi 1 centimètre plus haut. En revanche, l’habitabilité reste la même avec son empattement de 2,72 m.

Du côté de la fiche technique, la version dévoilée par le groupe d’outre-Rhin embarque un seul et unique moteur d’une puissance de 140 kW (190 ch), pour un couple de 375 Nm. Sa batterie d’une capacité utile de 66,5 kWh lui confère 426 km d’autonomie (cycle WLTP). Mercedes assure qu’une variante quatre roues motrices de 200 kW (271 ch) et d’un rayon d’action de plus de 500 km arrivera dans un second temps.

Deux tonnes sur la balance

Le Mercedes EQA est un beau bébé : deux tonnes. Ce n’est pas l’idéal pour proposer la plus véloce des accélérations. En témoignent les 8,9 secondes annoncées pour abattre le 0 à 100 km/h. Sa vitesse maximale est, quant à elle, limitée à 160 km/h. Sur une borne rapide, le SUV compact peut se recharger en environ 30 minutes, contre 5h45 sur une prise de 11 kW.

De série, cette voiture électrique embarque des phares LED, un assistant de feux de route adaptatifs, des jantes alliages de 18 pouces, un éclairage ambiant avec 64 couleurs, des sièges confort avec soutien lombaire à quatre réglages, une caméra de recul, un système d’infodivertissement intuitif MBUX (Mercedes-Benz User Experience) et la navigation avec Electric Intelligence.

Prix et disponibilité

Selon Auto Moto qui a eu le privilège de prendre en main le véhicule, l’EQA profite d’une excellente insonorisation et d’un confort honorable grâce à ses bons amortisseurs. Mercedes annonce des prix en Allemagne à partir de 47 546 euros. En France, l’EQA sera disponible à moins de 50 000 euros, synonyme d’éligibilité au bonus écologique de 3000 euros.

Sa disponibilité en concession interviendra en mai 2021.

Les voitures électriques sont toujours plus nombreuses et certaines affichent des niveaux d’autonomie très différents. Nous avons réalisé un classement, par catégories, des voitures électriques disposant de la meilleure autonomie actuellement.
Lire la suite

Les derniers articles