Take-Two (GTA) racheté par Xbox : une rumeur fumeuse à remettre en contexte

 

Depuis plusieurs jours, on peut lire sur Internet que Take-Two Interactive serait sur le point d'être racheté par Microsoft. Cette idée ne repose sur rien de concret et il est important de connaitre le contexte de cette rumeur pour comprendre que les choses ont peu de chance d'aboutir à une réalité.

Take-Two (GTA) racheté par Xbox : une rumeur fumeuse à remettre en contexte

Depuis plusieurs jours, vous pouvez lire sur beaucoup de sites dédiés à l’actualité du jeu vidéo que Microsoft serait en passe de racheter le géant Take-Two Interactive. Un an après l’annonce du rachat de Bethesda, ce serait assurément un véritable séisme pour l’industrie. Take-Two est en effet l’un des plus gros éditeurs au monde, regroupant notamment 2K, Rockstar Games ou encore Private Division, abritant ainsi des jeux cultes comme l’énorme GTA 5, mais aussi les séries Borderlands, Civilization, Bioshock, NBA 2K ou encore Red Dead Redemption, et indirectement Hades édité par Private Division.

L’idée du rachat de Take-Two par Microsoft ne repose pourtant sur rien de concret. Une remise en contexte s’avère nécessaire pour le comprendre tant cette « rumeur » fait le tour du web.

La source

Pour comprendre, il faut déjà remonter jusqu’à la source de cette rumeur, celle reprise par de nombreux sites, mais pas toujours en la citant correctement. Tout vient d’une déclaration de Jez Corden, journaliste pour Windows Central, dans le podcast Xbox Two diffusé sur YouTube.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

La discussion commence à 21 minutes. Un spectateur demande à Jez Corden son avis sur la rencontre prévue entre Phil Spencer, le patron de Xbox, et Strauss Zelnick, président de Take-Two, dans un podcast organisé par Wrap Pro, au moment où une rumeur de rachat est en train de naître. Le timing semble intéressant et le journaliste pourrait avoir une analyse sur le sujet.

Voici la réponse de Jez Corden.

Est-ce que j’ai envie d’ajouter de l’essence sur cette rumeur ? (rire) J’ai entendu quelque chose concernant Take-Two, il y a longtemps. J’ai entendu, il y a des mois, de plusieurs sources de confiances dans l’industrie, que le prochain gros studio ou gros éditeur à se faire racheter pourrait être Take-Two. Mais c’était vraiment il y a longtemps. Mais en même temps, un éditeur comme Take-Two prendrait beaucoup de temps à être racheté. Donc je ne sais pas, je n’ai pas de preuve définitive concernant tout ça, mais cette rumeur dans l’industrie à propos de Take-Two est vieille. Les discussions dans l’industrie évoquaient le fait que Take-Two cherchait un acheteur. Mais une nouvelle fois, je n’ai aucune idée de si c’est vrai ou non. Je n’ai vu aucun document concernant cela.

Il y a donc beaucoup d’incertitudes sur ces propos. Surtout, il n’évoque à aucun moment l’idée d’un rachat par Microsoft. L’intégralité de sa réponse porte sur la question la plus importante avant d’imaginer un rachat : Take-Two est-il à vendre ? Il indique par ailleurs ne pas avoir de preuves définitives, juste de simples échos de bruits de couloirs. On peut à ce titre rappeler qu’il n’a pas écrit d’article sur le sujet. Or il s’agit avant tout d’un journaliste travaillant à l’écrit pour Windows Central. S’il avait suffisamment d’éléments pointant vers un rachat imminent, il y aurait déjà un article publié sur le site en question.

La fanfiction

Cet extrait du podcast a été repéré par le site espagnol Somos Xbox qui a décidé d’en faire un article. D’abord, il y indique que Jez Corden est rédacteur en chef de Windows Central, ce qu’il n’est pas (mais ne manquera pas d’être repris par la plupart des sites et vidéos sur YouTube parlant de ce sujet). Surtout, c’est ce site qui part des propos de Jez Corden pour en arriver à un rachat de Take-Two par Microsoft. C’est cet article espagnol qui sera traduit sans effort et qui va être repris par de nombreux médias. En attendant le PlayStation Showcase, l’actualité de l’industrie est assez légère pour ce début de mois de septembre. Une rumeur « GTA 6 future exclue de la Xbox », ça remplit facilement un fil d’actualité.

À partir de là commence à se dessiner une fanfiction pour certains aficionados de Microsoft. Tous les liens possibles sont alors créés pour tenter de relier Microsoft à Take-Two : le podcast entre Phil Spencer et le patron de Take-Two. Il y a aussi ce pancake avec une forme d’étoile partagé il y a deux ans par un responsable de Microsoft, une étoile qui serait « forcément » une référence à l’étoile du logo Rockstar Games.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que ce genre de connexion est fait. De nombreux internautes s’étaient déjà persuadés de voir les signes d’un rachat de Sega et Konami par Microsoft en début d’année 2021.

Pourquoi Phil Spencer et Strauss Zelnick font-ils un podcast ensemble ?

Phil Spencer et Strauss Zelnick sont tous les deux invités de l’événement The Grill 2021 organisé par Wrap Pro. Il suffit de lire l’article dédié à cet événement sur Wrap Pro pour comprendre que la discussion portera avant tout sur la croissance incroyable de l’industrie du jeu vidéo pendant la pandémie et sa signification pour l’avenir de l’industrie. Est-ce que l’on imagine vraiment les deux hommes s’approprier l’événement pour discuter d’un rachat publiquement ? Cela semble peu crédible.

Un rachat par Microsoft Xbox : la recette idéale pour une rumeur fumeuse

Et pourtant, on pourra nous rétorquer qu’il est tout à fait possible que Microsoft soit sur le point d’acheter Take-Two. C’est en effet le cas, comme il est possible que Microsoft soit sur le point de racheter Nintendo ou même Sony.

Pourquoi il est tentant d’y croire

Tout d’abord, Microsoft a montré avec Bethesda qu’il n’avait pas peur des rachats importants dans le jeu vidéo. La firme a été prête à mettre 8,1 milliards de dollars sur la table pour s’offrir un énorme éditeur et renforcer sa capacité à produire du contenu pour le Xbox Game Pass. L’industrie est en pleine consolidation, et il est très important pour tous les acteurs de sécuriser au maximum les capacités de productions, les développeurs et les licences, les fameuses « IP ». On voit que le rachat de Bethesda a élargi le champ des possibles dans la tête des fans de la marque : désormais Microsoft peut racheter tout et n’importe qui, peu importe sa taille.

Le rachat de Bethesda a eu l’effet d’un séisme

Le rachat de Bethesda a eu l’effet d’un séisme

Microsoft est au meilleur de sa forme et pèse aujourd’hui plus de 2,26 billions de dollars en capitalisation boursière. Au cours des derniers mois, la firme américaine a d’ailleurs tenté des rachats importants comme Pinterest pour plus de 50 milliards de dollars, Discord pour plus de 12 milliards de dollars ou encore TikTok pour plus de 10 milliards de dollars.

Si Take-Two est à vendre, on peut facilement imaginer qu’il y a au moins eu une réunion dans les bureaux de Remond pour se poser la question. Un tel rachat signifierait devenir propriétaire notamment de Rockstar, mais aussi de plusieurs autres studios comme Firaxis et les studios 2K Games. Autrement dit, Microsoft aurait en main le destin de GTA 6, qui pourrait alors devenir une exclusivité Xbox au même titre que le prochain Elder Scrolls.

Et puis, par le passé, Take-Two a plusieurs fois fait l’objet de tentatives de rachat. Fin des années 2000-début des années 2010, Electronic Arts et Activision-Blizzard avaient approché sans succès l’éditeur new-yorkais pour entamer des discussions. Et la rumeur voulait déjà à l’époque que Microsoft se soit invité à la table pour jouer son va-tout sans plus de réussite. Ce dernier avait démenti, les difficultés financières de Take-Two à l’époque n’ayant rien eu d’encourageant, expliquaient alors les analystes.

Pourquoi ce n’est pas crédible

Admettons que Take-Two soit à vendre… est-il crédible de voir Microsoft les racheter ? Il y a plusieurs freins à cette étrange idée.

Premièrement le prix de Take-Two. Évidemment quand on parle de Microsoft, on pense que le prix n’est pas un problème, mais il faut prendre un peu de recul sur cette idée. Take-Two a une capitalisation boursière de 18,58 milliards de dollars et un rachat demanderait l’acquérant d’ajouter un premium pour convaincre les actionnaires de vendre leurs parts. On parle alors au bas mot d’un rachat à plus de 20 ou 25 milliards de dollars. Cela en ferait de loin le rachat le plus important de l’industrie du jeu vidéo devant Supercell par Tencent (8,6 milliards de dollars), Zenimax Media par Microsoft (8,1 milliards de dollars) ou King par Activision-Blizzard (5,9 milliards de dollars).

Que Microsoft soit prêt à investir dans le jeu vidéo est une certitude, mais de là à mettre autant d’argent, c’est très incertain. Le rachat le plus important de l’histoire de Microsoft est celui de LinkedIn en 2016 pour 26 milliards de dollars. On parle là d’une entreprise qui s’inscrivait pleinement dans l’ADN de l’entreprise et non uniquement dans l’une de ses activités. Il faudrait donc convaincre les actionnaires de Microsoft et justifier auprès du board que ce rachat serait approprié pour Microsoft, le groupe. Autrement dit, ce n’est pas parce que Microsoft a les moyens que la firme veut le dépenser ainsi.

Par ailleurs, les rachats dans l’industrie passent souvent par un historique de relations commerciales entre les deux sociétés. Quand Microsoft rachète Bethesda, il y a derrière plus de 20 ans de partenariats et de collaboration profonde entre Xbox et l’éditeur. Il y a aussi un contexte particulier avec la santé vacillante du fondateur de Zenimax, Robert A. Altman qui aurait joué un rôle important dans le dossier.

On ne retrouve pas du tout le même historique entre Take-Two et Microsoft. Hormis le contrat sur les DLC de GTA 4 à l’époque de la Xbox 360, Take-Two entretient même des relations fortes plutôt avec Sony que Microsoft.

Il y aurait enfin la question de la validation même de ce rachat par les autorités de la concurrence. Celui de Zenimax Media avait déjà été passé au crible par les autorités. Si on y ajoute Take-Two, Microsoft deviendrait un géant du jeu vidéo que les autorités pourraient voir d’un mauvais œil.

Conclusion

Le lancement d’une nouvelle génération de console est souvent le moment où les rumeurs les plus folles sont lancées. Malheureusement, il suffit parfois de quelques propos déformés d’une source pourtant fiable pour qu’Internet s’emporte.

Impossible ici de dire « Microsoft ne va pas racheter Take-Two » en l’absence de démenti ferme, car cela rentre effectivement dans le champ des possibles. Pourtant, il n’y a pas un début d’indice qui pourrait permettre d’arriver de façon raisonnable à cette théorie. C’est tout le problème de ce genre de rumeur, pour 100 titres « GTA 6 sera-t-il une exclusivité Xbox ? », il y a 5 titres « pourquoi il faut faire attention ». Un titre est forcément plus vendeur que l’autre.

Pourtant, vous l’aurez compris, rien ne permet d’affirmer que Take-Two est aujourd’hui à vendre, et encore moins de lier cette éventuelle revente à Microsoft. Rappelons enfin que d’autres acteurs sont aussi à l’affût de bonnes opérations. C’est notamment le cas du géant chinois Tencent, mais aussi peut être des géants de la tech comme Amazon.

Les derniers articles