Windows 11 : jusqu’à 30 % de performance en moins, une fonction de sécurité en cause

 

Le lancement de Windows 11 est imminent et les tests ont commencé. Une fonction de sécurité est mis en cause par plusieurs benchmarks : la baisse de performance irait jusqu'à 30 %.

L'application Xbox sur Windows

L’application Xbox sur un PC Windows // Source : Microsoft Xbox

La sortie de Windows 11 est la bonne occasion de tester le nouveau système avec son prédécesseur pour répondre à la question : faut-il mettre à jour sa machine ? Grâce à plusieurs changements apportés par Microsoft, les performances du nouveau système devraient être en hausse, notamment sur les machines modernes. Pourtant, dans les faits, plusieurs acteurs de la tech ont observé une baisse de performances, et pas des moindres.

Jusqu’à -30 % de performance en jeu

Trois acteurs ont confirmé la baisse de performances par leurs propres méthodes. D’abord la firme UL Benchmark, éditeur des logiciels 3DMark et PCMark notamment, qui a relevé une baisse de performances confirmée par les sites Computer Base et PC Gamer avec des mesures plus précises. Sur le jeu Shadow of The Tomb Raider, PC Gamer tombe sur une baisse de 28 % de performances, passant de 107 images par seconde en moyenne à 77.

Même constat sur le jeu Horizon Zero Dawn qui passe de 87 images par seconde en moyenne à 65 images par seconde.

Les trois sources mettent en cause la même fonction : VBS, ou Virtualization-based Security. En français : sécurité basée sur la virtualisation.

Une fonction de sécurité parfois activée par défaut

VBS est une fonction de sécurité mise au point pour Windows 10 qui permet d’utiliser les capacités du processeur en virtualisation pour isoler une partie de la mémoire vive du fonctionnement normal du système d’exploitation. Cette partie isolée sera ainsi protégée des vulnérabilités. Microsoft utilise cette méthode pour créer une session sécurisée où seront stockées les données d’authentification de l’utilisateur dans la partie isolée de la mémoire. Cela permet aussi de vérifier la légitimité du code à exécuter, notamment quand il s’agit de programmes affectant le noyau Windows comme certains pilotes. Si un de ces logiciels venait à être un malware, il ne serait pas en mesure d’accéder à cette partie isolée.

La fonction VBS pourra notamment être activée par défaut par les fabricants de PC quand ils commercialisent une machine pour Windows 11 pour renforcer la sécurité. Sur les PC mis à jour depuis Windows 10, VBS devrait être désactivé par défaut. Il est possible que les fabricants de PC de jeux décident de désactiver cette fonction, qui n’est pas une obligation de la part de Microsoft, pour garantir un haut niveau de performances.

Une option pas si simple à activer et désactiver

Comme nous l’avons dit, VBS est une fonction optionnelle. Il est possible en principe à tout moment de l’activer ou de la désactiver. Pour vérifier son état, il faut faire un tour dans l’application « informations système » de Windows et vérifier la ligne « sécurité basée sur la virtualisation » pour voir si la fonction est « en cours d’exécution » ou non.

Malheureusement, son activation ou sa désactivation ne passe pas par une simple option. En principe, le paramètre se trouve dans « sécurité Windows » puis « Sécurité des appareils » et enfin « Isolation du noyau », mais dans notre cas, les options étaient désactivées sur cette fenêtre alors que VBS était bien activé. D’après PC Gamer, il faut passer par l’éditeur de registre et des changements de paramètres dans le BIOS. Des méthodes qui sont pour le moins déconseillées, sauf si vous savez précisément ce que vous faites.

Espérons que Microsoft proposera rapidement une méthode plus fiable pour laisser ce paramètre au choix de l’utilisateur. La fonction VBS semble intéressante sur le papier et nous n’avons pas eu de mal à jouer à des jeux vidéo sur machine avec le VBS activé. Il ne faut donc pas forcément le désactiver, mais le choix devrait être laissé plus facilement.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles