Activision Blizzard : le Royaume-Uni valide le rachat, Microsoft n’a plus d’obstacle

 

La CMA, l'autorité de la concurrence au Royaume-Uni, a validé le nouveau projet de rachat d'Activision Blizzard par Microsoft. Le géant a désormais le champ libre pour absorber l'un des plus importants éditeurs de jeux vidéo au monde.

Source : Activision

La fin du feuilleton est là. Après un premier blocage en avril par le Royaume-Uni du projet de rachat d’Activision Blizzard, la CMA, l’autorité de la concurrence britannique, vient de donner son feu vert pour valider la fusion. Entre-temps, Microsoft avait procédé à une modification en profondeur de son projet de rachat en revendant à Ubisoft les droits en streaming des jeux Activision Blizzard.

Le nouvel accord de rachat d’Activision par Microsoft, sans les droits sur les jeux en nuage, a été autorisé après que la CMA a conclu qu’il préserverait des prix compétitifs et de meilleurs services.

Au terme de cette nouvelle enquête, l’autorité de la concurrence n’identifie plus de risques pour le marché du jeu vidéo à autoriser Microsoft à racheter Activision Blizzard.

Le dernier frein est levé

Microsoft a déjà reçu le feu vert dans de nombreux territoires comme l’Union européenne, la Chine, Taïwan, le Japon, l’Afrique du Sud ou encore le Brésil. Aux États-Unis, la FTC (Federal Trade Comission) est opposée au rachat, mais a échoué à obtenir un blocage de la part d’un juge fédéral. Résultat, Microsoft a le droit de procéder à la fusion malgré ce différend juridique toujours présent.

Avec le blocage de la CMA qui disparait, Microsoft a désormais le champ libre pour réaliser sa fusion avec Activision Blizzard. Une transaction annoncée à 68,7 milliards de dollars, en faisant le plus gros rachat de l’histoire de la tech, du jeu vidéo et de Microsoft.

Sur X.com, le président de Microsoft confirme que le rachat n’a plus aucun frein à présent // Source : Brad Smith sur X.com

Microsoft devrait très vite annoncer sa fusion avec Activision Blizzard.

Les procédures restantes

Deux procédures judiciaires suivent leur cours aux États-Unis. La plus importante est le procès de la FTC devant son tribunal administratif. Le verdict est attendu pour 2024. Si la FTC obtient gain de cause, Microsoft pourrait être forcée de détricoter son rachat et se séparer d’Activision Blizzard. Cette éventualité semble toutefois extrêmement peu probable après la défaite de la FTC à convaincre un juge fédéral. C’est d’ailleurs pour cette raison que Microsoft ne devrait pas s’embêter à attendre cet ultime verdict.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.