Microsoft a dévoilé les Surface Pro 7 et Surface Pro X : deux tablettes sous Windows à clavier détachable et vendus autour des 1000 euros. Dès lors, quelles sont les différences entre les deux produits et lequel faut-il choisir ?

Après plusieurs mois de rumeurs, la Surface Pro X est officielle. En quelques mots, il s’agit d’une nouvelle tablette à clavier détachable développé par Microsoft et qui a la particularité d’intégrer un processeur ARM Microsoft SQ1 conçu avec Qualcomm. Lors de la même conférence, Microsoft a présenté la Surface Pro 7, une mise à jour plus légère de son fer de lance historique.

La Surface Pro 7 sera commercialisée à 919 euros, tandis qu’il faudra compter au moins 1149 euros pour la Surface Pro X. Pour 230 euros, quelles sont concrètement les différences entre ces deux produits ?

Design

C’est immédiatement ce qui saute aux yeux quand on compare les deux appareils : les Surface Pro 7 et Pro X ne proposent pas le même design. En effet, la Surface Pro X bénéficie d’un tout nouveau design avec écran aux bordures affinées, et un châssis lui aussi plus maigre (7,3 mm contre 8,5 mm pour la Surface Pro 7).

Plus concrètement, la Surface Pro X intègre un écran de 13 pouces dans un boitier de 287 x 208 mm là où la Surface Pro 7 utilise un écran de 12,3 pouces pour un boitier de 292 x 201 mm. Sur la balance, on a quelque chose d’identique avec 775 grammes pour les deux appareils, sans le clavier ou le stylet.

Connectique

La Surface Pro 7 remplace son antique DisplayPort pour un port USB-C, mais conserve le reste de ses connecteurs : USB-A classique, Surface Connect pour l’alimentation, port jack 3,5 mm et lecteur de microSD.

On ne retrouve pas ce choix sur la Surface Pro X qui se contente de 2 ports USB-C et un port Surface Connect. Elle fait donc l’impasse sur l’USB-A classique, le boitier est trop fin de toute façon, mais aussi sur le lecteur de microSD et sur le port jack 3,5 mm.

Ecran

La technologie d’écran ne change pas entre les deux appareils : c’est une dalle IPS LCD « PixelSense » avec une densité de 267 pixels par pouce et un ratio d’affichage 3:2. On a simplement un changement de diagonal : 13 pouces pour la Surface Pro X, et 12,3 pouces pour la Surface Pro 7.

Performances

C’est le point le plus important pour différencier les deux appareils. La Surface Pro X intègre pour la première fois une puce Microsoft SQ1 développée avec Qualcomm. Elle est basée sur le Snapdragon 8CX, et promet à ce titre des performances équivalentes à une puce Intel Core de 8e génération à basse consommation. Ce processeur sera accompagné de 8 ou 16 Go de RAM et d’un stockage amovible allant de 128 à 512 Go.

La Surface Pro 7 conserve une architecture Intel plus classique qui a fait ses preuves, avec au choix une puce Intel Core i3-1005G1, Intel Core i5-1035G4 ou Core i7-1065G7. Elles sont accompagnées de 4 à 16 Go de RAM et 128 Go à 1 To de SSD non amovible.

Il faudra attendre les tests dans la presse pour savoir comment ces deux choix architectures se traduisent en termes de performances avec des applications sous Windows 10. Jusqu’à présent, les machines ARM sous Windows 10 n’ont jamais réussi à faire leurs preuves.

Tout l’intérêt de la puce Microsoft SQ1 est qu’elle consomme très peu, et chauffe également très peu, au point que la Surface Pro X est dénuée de toute ventilation. Elle peut également sortir instantanément de veille, comme les autres appareils ARM : nos smartphones, ou l’iPad d’Apple.

Réseau

Qui dit puce ARM dit facilité d’intégration du réseau mobile. C’est bien le cas ici avec la Surface Pro X qui propose d’emblée de la 4G LTE Gigabit compatible avec toutes les fréquences utilisées en France. Elle intègre également le GPS et le Glonass. La Surface Pro 7 n’a pas de capacité 4G.

En revanche, le modem de Qualcomm ne prend en charge que le Wi-Fi 5 alors que la Surface Pro 7, avec sa plateforme Intel, propose du Wi-Fi 6 (802.11ax). Les deux appareils proposent du Bluetooth 5.0.

Logiciel

Directement issues du choix d’architecture des deux appareils, les versions de Windows embarquées sur la Surface Pro X et la Surface Pro 7 sont radicalement différentes. La Surface Pro 7 est proposée avec Windows 10 en édition Famille, la version que l’on connait tous et qui est compatible avec tous les programmes venant du Microsoft Store ou venant du web.

La Surface Pro X, avec un processeur ARM, tourne sous une version spéciale de Windows 10 adaptée à ces processeurs. Microsoft promettait à la présentation que tous les logiciels étaient compatibles. S’il est toujours possible de lancer des logiciels « classiques win32 » sur cette plateforme, et sans passer par le Microsoft Store, il est toujours impossible de lancer les programmes 64 bits. Cette compatibilité avec les logiciels win32 se fait de plus par une couche d’émulation qui peut diminuer les performances de l’appareil.

Autonomie

Tout l’avantage de la plateforme ARM est la faible consommation de la puce et sa faible chauffe permettant de placer une batterie plus volumineuse. Microsoft annonce une autonomie de 13 heures pour la Surface Pro X, contre 10,5 heures pour la Surface Pro 7. Il faudra bien sûr vérifier ces promesses lors d’un test.

Disponibilité et prix

Avec son design plus classique, la Surface Pro 7 sera commercialisée dès le 21 octobre à partir de 899 euros. Il faudra compter au moins 1149 euros pour la Surface Pro X.

Où acheter le Microsoft Surface Pro 7 au meilleur prix ?

À cela il ne faudra pas oublier d’ajouter un Surface Pro X Keyboard à 145 euros, et peut-être un Slim Pen à 145 euros. Les accessoires de la Surface Pro 7 sont à peu de chose près au même prix : 150 à 180 euros pour le clavier, et 110 euros pour le Surface Pen.

Où acheter le Microsoft Surface Pro X au meilleur prix ?

Conclusion

L’optimisation de la version de Windows 10 adaptée au processeur de la Surface Pro X sera déterminante pour faire son choix. Le nouveau design plus moderne de la Surface Pro X rend forcément la Surface Pro 7 moins attrayante. Cette dernière est cependant conçue sur des choix éprouvés et une plateforme robuste. La Pro 7 a surtout l’avantage inattendu d’être vendue moins cher.

Alors, comment choisir ? En attendant les tests, on va ici indiquer que la Surface Pro X est avant tout promise comme un produit pour le travail itinérant, en mobilité grâce à la 4G et la sortie de veille instantanée. La Surface Pro 7 devrait pouvoir livrer un peu plus de performances, pour un peu moins d’autonomie, et va donc tirer un peu plus l’usage du côté sédentaire des ordinateurs.

Surface Laptop 3, Surface Duo, Surface Neo, Windows 10X : résumé des annonces Microsoft