Futures exclusivités, cloud gaming, store Xbox : ce que des documents confidentiels de Microsoft révèlent

 

Le procès entre Apple et Epic Games s'ouvre cette semaine. Et, parmi les documents déposés, le dossier de l'affaire révèle des informations confidentielles sur Microsoft et Xbox.

Ce lundi 3 mai 2021 s’ouvre le procès entre Epic Games et Apple concernant la politique de l’App Store. Les deux acteurs de l’affaire ont préparé leur dossier au cours des précédents mois avec de nombreux documents, notamment des mails d’Apple qui révèlent que la firme envisageait de lancer iMessage sur Android pendant un temps.

Mais, de manière inattendue, on y trouve aussi des documents concernant Microsoft, en partie censurés pour ne pas trop en dévoiler, qui nous informe sur la politique interne de Microsoft et sa marque gaming Xbox.

Microsoft a réfléchi à bouleverser le marché des consoles

Quand on parle de store d’applications et de jeux, on a souvent en tête l’App Store ou le Google Play Store, mais il y a une industrie où le store est au centre de l’équation : les consoles de jeux. Contrairement au smartphone, la boutique de jeux sur nos consoles fait partie intégrante du modèle économique.

La PlayStation 5 Digital Edition ou la Xbox Series S sont vendues à perte parce que Sony et Microsoft savent qu’ils gagneront sur la vente de jeux en touchant une jolie commission sur chaque titre vendu. C’est la même stratégie basée sur la vente de consommables que les rasoirs et leurs lames, ou les imprimantes et leurs cartouches.

Sur le marché des consoles de jeu, le partage standard entre les développeurs et le fabricant est 70/30 : 70 % des revenus pour le développeur et 30 % pour le constructeur de la console. Le premier document confidentiel de Microsoft révèle que la firme a réfléchi à changer ce paradigme et adopter un nouveau partage 88/12. Dans ce scénario, le concepteur du jeu touche 88 % de la vente, ce qui évidemment le pousserait à publier ses titres sur la plateforme de Microsoft en priorité. C’est le partage que propose Epic avec son Epic Games Store sur PC, mais aussi celui annoncé officiellement par Microsoft sur PC à partir du mois d’août.

Le document indique que « tous les jeux adopteront le 88/12 pendant l’année 2021 » sur Xbox, au même titre que le changement annoncé sur PC. The Verge a toutefois obtenu un démenti clair de la part de Microsoft : « Nous n’allons pas changer la part de revenu pour les éditeurs sur console ». Il reste tout de même très intéressant de voir que Microsoft a réfléchi à ce changement qui aurait été très important face à Sony et Nintendo.

La compatibilité cloud gaming des jeux PC en condition pour le store ?

Une autre information, directement connectée à la précédente, se cache dans les documents de Microsoft. On y apprend que l’équipe chargée de Xbox réfléchit à conditionner le nouveau partage sur PC (88/12) à un accord de disponibilité du jeu sur le service de cloud gaming de Microsoft. Autrement dit, si un développeur veut gagner 88 % des revenus, il accepte que Microsoft puisse proposer ce jeu en streaming depuis le cloud. Il faut rappeler que ce document a été rédigé avant l’annonce officielle de Microsoft sur la nouvelle politique PC pour les développeurs. Dans cette annonce, la firme n’a pas évoqué de conditions pour accéder à ce partage plus généreux pour le développeur. À ce jour, Microsoft ne propose pas de jeux PC sur son service de cloud gaming et ne propose aucun jeu en streaming en dehors du Xbox Game Pass.

L’équipe Xbox évalue The Last Of Us Part II

Le second document confidentiel de Microsoft concerne la ligne éditoriale de Xbox. Le document date d’août 2020, plusieurs mois avant le lancement des nouvelles consoles Xbox Series et PS5 donc. On peut y lire en préambule un véritable test de The Last Of Us Part II : le titre phare de la concurrence développé par Naughty Dog en exclusivité pour la PS4.

La critique est très positive et met notamment l’accent sur la qualité de la narration du jeu ainsi que son rapport au gameplay en comparaison avec le premier épisode. Microsoft relève aussi les ventes et l’excellente réception critique par la presse du jeu. Surtout, la firme indique que The Last Of Us Part II assume parfaitement son scénario et parvient à le mettre au centre du débat sur le jeu, au-delà de savoir si l’on a « aimé ou non » ou s’il était « fun ou non » à jouer. La conclusion de Microsoft est limpide : « Le jeu marque un nouvel objectif que nous devrions essayer d’atteindre avec la nouvelle génération de consoles ».

Des exclusivités temporaires de courte durée

Toujours concernant la politique éditoriale de Microsoft, le document revient sur les contrats passés entre Microsoft et des développeurs externes pour que leurs prochains titres arrivent en exclusivité sur Xbox, du moins à leur lancement. La firme en avait annoncé plusieurs lors de sa conférence de juillet 2020 qui ont tous également la particularité de sortir sur le Xbox Game Pass.

Parmi ces titres, l’annonce de Stalker 2 par GSC Game World a fait couler beaucoup d’encre. Le document révèle que le contrat d’exclusivité ne porterait que sur trois mois seulement. On pourrait donc s’attendre à une sortie du jeu sur PS5 seulement trois mois après sa sortie sur Xbox. Récemment, les développeurs ont confirmé dans une interview qu’une version PS5 n’était pas prévue à ce jour, mais il s’agit d’une réponse classique pour un développeur quand il est en contrat d’exclusivité avec la plateforme concurrente.

En revanche, le jeu The Gunk, développé par les créateurs de SteamWorld, aurait droit à un contrat d’exclusivité permanent. Il ne faudrait donc pas l’attendre sur d’autres plateformes. Sa sortie était prévue à l’origine en septembre 2021 sur PC et Xbox. Là encore, le titre sera disponible dans le Game Pass dès son lancement.

Les derniers articles