Le Netgear Nighthawk RAX80 est le routeur très haut de gamme du fabricant, et l’un des premiers du marché à être compatible Wi-Fi 6. Un bon moyen pour nous de tester ce Wi-Fi de nouvelle génération.

Le Wi-Fi 6 est, sur le papier, l’une des évolutions les plus importantes pour les réseaux sans fil depuis plusieurs années. Nous avons réalisé un dossier complet dédié à cette nouvelle génération qui promet à la fois une augmentation des débits, mais aussi, et surtout, de gérer un plus grand nombre d’appareils mobiles en simultané (ce qui devrait améliorer la situation dans les lieux publics comme les aéroports ou les hôtels).

Netgear est l’un des premiers fabricants à avoir lancé une gamme complète de routeurs compatible Wi-Fi 6. Nous avons pu tester le Nighthawk AX8 (AX6000).

Le routeur

Contrairement à la plupart des routeurs haut de gamme, souvent orienté vers les gamers, le Netgear AX8 garde un design plutôt sobre avec un châssis complètement noir et seulement deux très larges antennes. Ces dernières doivent être « clipsées » sur le routeur lors de son installation. L’opération est plutôt simple, mais les antennes font vraiment « jouet » tant elles sont conçues dans un plastique léger. On a un peu l’impression de monter un jouet Playmobil.

Côté caractéristiques, le Nighthawk impressionne. On a d’abord un processeur Quad Core à 1,8 GHz permettant de gérer les différents flux de données, qui sera d’ailleurs refroidi par un ventilateur. C’est assez rare pour un routeur, mais heureusement il reste assez discret à l’usage.

Le ventilateur reste discret

À l’arrière on retrouve 6 ports Ethernet Gigabit (1 WAN et 5 LAN) et Netgear propose l’agrégation de 2 ports ensemble pour augmenter le débit disponible. On a également 2 ports USB 3.0, pratique pour partager une imprimante ou un disque dur en réseau.

En Wi-Fi, le routeur de Netgear promet un débit maximal de 6 Gbit/s obtenu grâce à l’agrégation de 8 flux Wi-Fi (4 sur la bande 2,4 GHz et 4 sur la bande 5 GHz). Il est compatible Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac et ax (le fameux Wi-Fi 6).

L’interface

Netgear propose deux interfaces pour contrôler et paramétrer le routeur. D’une part il y a l’interface du site local accessible via un navigateur web depuis n’importe quel appareil connecté au routeur (avec le bon couple login/mot de passe évidemment). Il y a également une application Nighthawk pour Android et iOS sur laquelle nous reviendrons.

Concernant le site, et comment souvent, l’interface repose sur deux volets, d’un côté « basique » pour vérifier l’état du Routeur et contrôler les paramètres les plus simples à configurer (activation du Wi-Fi, mots de passe, etc.) et il y a ensuite le mode avancé, pour les connaisseurs.

J’ai pu facilement remplacer ma BBox fibre par ce routeur grâce aux paramètres avancés, mais cette possibilité dépend fortement du fournisseur d’accès à Internet. Pour le reste je n’ai pas eu besoin de toucher aux paramètres avancés dans mon usage au quotidien. Le plus simple reste encore de brancher le routeur Netgear derrière sa box, puis de connecter tous les appareils et périphériques sur le routeur Netgear.

Dans l’ensemble, l’interface que propose Netgear est fonctionnelle et va à l’essentiel, mais on regrette qu’elle soit si austère. En 2019, on attend quelque chose plus moderne et accueillant, surtout sur un appareil haut de gamme. L’expérience utilisateur pourrait donc en rebuter plus d’un.

L’application mobile

L’application proposé par Netgear sur Android et iOS ne se vaut pas être un remplaçant absolu du site local de configuration du routeur. Il s’agit plutôt d’une application donnant un accès simplifié aux fonctions essentielles : mettre à jour le routeur, changer les paramètres Wi-Fi ou encore suivre la consommation de donnée.

Mauvais point, l’application demande obligatoirement la création d’un compte Netgear et on se demande bien pourquoi la marque a besoin de notre adresse email pour changer le mot de passe Wi-Fi de notre routeur local. Passé cette étape déplaisante, l’interface est cette fois plutôt accueillante et moderne.

On aime particulièrement la possibilité de partager par QR Code l’accès à notre Wi-Fi. Pratique pour permettre à des invités de se connecter à notre routeur sans leur faire taper un (trop) long mot de passe.

Tests des débits du Wi-Fi 6

On l’a dit, ce routeur est l’un des premiers à être compatible avec le Wi-Fi 6. C’est donc une bonne occasion de réaliser de premiers tests de débit pour voir ce que vaut cette nouvelle génération. J’ai la chance d’avoir un accès à internet avec un débit de 1 Gbit/s en téléchargement, et 400 Mbit/s en envoi, ce qui devrait diminuer les risques d’être limité par la qualité de la connexion internet.

Pour tester le Wi-Fi 6, nous avons utilisé un Samsung Galaxy S10+, l’un des premiers smartphones du marché compatible. Nous avons d’abord réalisé des « speedtest » c’est-à-dire des évaluations de notre vitesse sur Internet, en utilisant notre guide. Nous avons ensuite vérifié ces chiffres avec des mesures locales en utilisant iperf, qui génèrent des transferts entre deux machines. Nous avions alors un PC directement connecté en Ethernet avec le routeur, et le Galaxy S10+. Ces tests ont donné sensiblement les mêmes résultats.

Tests à proximité du routeur

Nous commençons nos tests par la meilleure situation possible, en plaçant le Galaxy S10+ dans la même pièce et à proximité du routeur. Nous avons lancé plusieurs tests de débits d’abord en Wi-Fi 5, puis en Wi-Fi 6.

Dans cette situation, les débits obtenus sont très similaires. D’une part on est loin des 6 Gbit/s promis, et d’autre part le Wi-Fi 6 ne semble pas apporter une amélioration significative.

Il faut à ce moment du test noter qu’un smartphone n’est pas l’appareil le plus performant possible quand il s’agit de capter le Wi-Fi. En effet, nos téléphones sont pensés pour rester compact tout en captant à peu près correctement dans le plus de situations possible. Cela signifie notamment l’utilisation de petites antennes intégrées, qui limitent de fait les capacités du téléphone à capter sur de larges bandes de fréquences.

Cependant, en pratique et tant que des PC portables ne sont pas commercialisés en Wi-Fi 6, c’est bien avec des appareils comme le Galaxy S10 et pas avec d’autres que les utilisateurs découvriront ce nouveau Wi-Fi. Autrement dit, il s’agit d’un cas concret plutôt d’un cas idéal de test, c’est finalement le plus important pour l’utilisateur final.

Tests à distance

Dans cette seconde série de tests, nous avons mesuré le débit dans une autre pièce d’un appartement, avec deux murs séparant le Galaxy S10 du routeur Netgear.

Ici, la différence est bien plus significative et permet de mieux illustrer les bénéfices du Wi-Fi 6.

Alors que le Wi-Fi 5 bloque le Galaxy S10 sur la bande de fréquence 5 GHz qui a du mal à passer à travers les murs, le Wi-Fi 6 permet de conjuguer les fréquences 2,4 GHz et 5 GHz. La première traverse mieux les cloisons, ce qui explique pourquoi le smartphone obtient un bien meilleur débit en Wi-Fi 6.

D’une manière générale, la couverture en Wi-Fi 6 du routeur est donc bien meilleure qu’avec le Wi-Fi 5 sur la distance.

Prix et disponibilité

Le routeur Netgear Nighthawk AX8 est disponible dès maintenant pour 282 euros. Son seul concurrent compatible Wi-Fi 6 est le routeur Asus RT-AX88U, mais commercialisé plus cher à 350 euros.

Conclusion

Le Netgear Nighthawk AX8 est n’est pas donné, mais pour ce prix, on peut se targuer de bénéficier d’un routeur avec les dernières technologies et que l’on pourra donc utiliser sans problèmes pendants de longues années. Ce test illustre surtout que la technologie n’en est qu’à ses balbutiements et si Netgear propose un routeur puissant, rare son les appareils à pouvoir en profiter pleinement. Au final, l’intérêt de ce type de routeur vient surtout de sa capacité à gérer de nombreux appareils simultanément sans perdre en débit ou en latence, grâce à un processeur interne assez véloce. Si vous n’avez pas 200 appareils à lui connecter, vous aurez du mal à saturer la machine.

On regrettera en revanche qu’un produit à ce prix ne propose pas une interface un peu plus simple à prendre en main. La configuration du routeur pourrait ne pas être réservée aux connaisseurs, pour ça il faut une interface plus claire et plus attrayante. À ce titre, l’application mobile est un bon début, mais l’interface web devrait s’en inspirer.

(…) le Netgear AX8 peut être un bon choix, avec une belle sérénité sur la pérennité technologique de l’appareil.

Si vous cherchez un routeur haut de gamme, et que vous ne voulez pas finir avec une araignée en métal criblée de néons, alors le Netgear AX8 peut être un bon choix, avec une belle sérénité sur la pérennité technologique de l’appareil.