Cette voiture électrique chinoise tord le cou aux préjugés sur la sécurité en cas d’accident (et elle sait les éviter)

 

Récemment passée sur le grill des crash-tests EuroNCAP, la nouvelle Nio EL6 a passé l'épreuve haut la main. La voiture électrique chinoise a en effet obtenu la note maximale et s'en sort avec des excellents scores.

Acheter une voiture électrique, ce n’est généralement pas un geste anodin. Et pour cause, il faut réfléchir à de nombreux éléments, tels que le prix et l’autonomie, mais pas seulement. Car un autre critère ne doit pas non plus être négligé.

De très bons résultats

Il s’agit de la sécurité, qui est pourtant souvent mise de côté au profit du design ou encore de la recharge. Pourtant, c’est un point très important, car un accident peut toujours arriver, et ce malgré les nombreuses technologies, telles que la conduite autonome, entre autres. C’est d’ailleurs pour cela qu’a été créé l’organisme indépendant EuroNCAP, chargé de tester et d’évaluer les dernières voitures lancées sur le marché.

Pour cela, des crash-tests sont alors réalisés, afin de vérifier la résistance des autos qui passent sur le grill. L’impact sur les passagers est également évalué, de même que la sécurité des piétons et cyclistes, sans oublier la présence de certaines aides à la conduite obligatoires. Et voilà que l’organisme européen vient tout juste de dévoiler sa nouvelle fournée de tests, qui inclut trois véhicules.

Il s’agit du Toyota C-HR, du Honda CR-V ainsi que du Nio EL6 (ES6), la seule voiture électrique du lot. Ce dernier a été lancé au début de l’année dernière et rivalise frontalement avec la Tesla Model Y et la BYD Seal U. Et on peut dire qu’il cartonne en ce qui concerne la sécurité, tordant le cou aux préjugés sur les voitures chinoises. Car ce dernier a obtenu le score maximal de cinq étoiles lors de son crash-test.

Et les notes indiquées sur le site d’EuroNCAP sont également très bonnes pour le SUV électrique, qui obtient pas moins de 93 % en ce qui concerne la protection des occupants adultes. Pour la protection des enfants à bord, la voiture chinoise obtient pas moins de 85 %, ce qui est également très satisfaisant. La note est un peu plus basse pour la protection des usagers de la route vulnérable, mais elle est tout de même de 78 %, ce qui reste très bon. Enfin, du côté des aides à la conduite, l’EL6 atteint les 76 %, ce qui est également plus que correct.

Un SUV électrique haut de gamme

De quoi rassurer les automobilistes qui seraient encore réticents à opter pour une voiture venue de l’Empire du Milieu. Mais à vrai dire, cela fait déjà un petit bout de temps que l’on sait que ces autos n’ont rien à envier aux productions européennes, japonaises ou américaines. En effet, la MG4 avait déjà fait ses preuves en écrasant la Peugeot 408, tandis que le Maxus MIFA 9 avait obtenu d’excellentes notes également.

Autant de preuves que les voitures chinoises ne sont pas plus dangereuses que nos autos produites chez nous, bien au contraire. On se rappelle que la BMW i4 n’avait obtenu que quatre étoiles, contrairement à la Cupra Born testée en même temps. Mais revenons à notre Nio EL6, qui se positionne comme un SUV haut de gamme, bardé d’aides à la conduite. Il se dote notamment d’un capteur LiDAR sur le toit, autorisant à terme la conduite autonome de niveau 3, rivalisant alors avec le FSD (full self-driving) de Tesla.

Il se décline également en plusieurs versions avec des batteries NMC (nickel-manganèse-cobalt) et LFP (lithium-fer-phosphate) allant de 75 à 100 kWh. Ce qui lui permet d’afficher une autonomie jusqu’à 529 kilomètres selon le cycle WLTP. La charge se fait à une puissance maximale de 180 kW et permet d’atteindre les 80 % en seulement 30 minutes. Le véhicule peut aussi profiter de l’échange de batterie proposé par le constructeur, tandis que sa puissance atteint les 490 chevaux dans sa version la plus performante.

Pour le moment, le Nio EL6 n’est pas encore commercialisé en France, mais il est déjà visible sur les routes de certains pays européens, dont la Norvège ou encore l’Allemagne. Mais son arrivée chez nous ne devrait plus tarder. Pour mémoire, il démarre à partir de 67 900 euros et n’est pas éligible au bonus écologique.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.

Les derniers articles