Le Nothing phone (1) serait programmé pour tricher dans les benchmarks

 

En attendant son lancement, le Nothing phone (1) continue de faire l'objet de fuites. Son logiciel Nothing OS s'arrangerait avec les applications de benchmarks.

Nothing phone (1)
La face avant du Nothing phone (1) // Source : MKBHD

On sait désormais tout ou presque du Nothing phone (1), mais il nous restait à en savoir plus sur son logiciel NothingOS. Le journaliste Dylan Roussel, bien connu pour ses contributions sur 9To5Google où il analyse le contenu des applications, a pu mettre la main sur de précieuses informations autour du premier smartphone Nothing.

Au-delà des multiples références à OnePlus, auxquels on pouvait s’attendre compte tenu de la proximité entre les deux marques, c’est bien le comportement vis-à-vis des benchmarks qui pourraient choquer.

The OS is named "Nothing OS (1)"… Which I think was pretty much expected.

And the version is set in the build prop: ro/.nothing.version.id (ignore the /)

— Dylan Roussel 🇺🇦 (@evowizz) July 11, 2022

Un benchmark manager pour améliorer les résultats

En 2021, OnePlus avait déjà été pris la main dans le sac pour manipulation de benchmarks. Mais, contrairement à OnePlus dont les manipulations touchaient bien au-delà des benchmarks, le logiciel de Nothing semble viser particulièrement ces applications dédiées aux tests de performances. Dylan Roussel a en effet mis la main sur une liste d’application pour un « Benchmark Manager » où l’on retrouve les plus grands succès du secteur : Antutu, Geekbench, Gfxbench, PCMark et tous les autres.

Benchmark Manager Nothing
La liste des benchmarks // Source : Dylan Roussel

Dans d’autres chaînes de caractères, on peut lire noir sur blanc en commentaire que Nothing a prévu des paramètres particuliers pour le benchmark Antutu. La marque modifierait la fréquence des cœurs du CPU et du GPU et aurait même prévu un « PowerModeBench boost » qui finit d’en dire long sur les modifications.

Ce n’est pas tout, d’autres fichiers font l’état de listes blanches ou noires pour des applications en particulier et certains usages. Par exemple, une liste blanche pour la 5G intègre des applications de speedtest, peut-être pour permettre au modem d’augmenter ses performances si une telle application est lancée.

Nothing n’est pas la première marque à être accusée de manipulation. Depuis plusieurs années, les fabricants se sont fait tour à tour prendre la main dans le sac, jusqu’à se faire bannir par certaines applications. On pense à Huawei et Honor, Oppo ou même OnePlus.

Attendu depuis longtemps, le Nothing phone (1) est officiellement dévoilé aujourd’hui. On vous explique comment suivre la conférence, où et à quelle heure.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles

  • Comment effacer l’historique sur Safari ?

    Apple

    Comment effacer l’historique sur Safari ?

    15 août 202215/08/2022 • 18:00