ARM + GeForce : Dell et Nvidia prépareraient ce combo juteux pour un PC Copilot+

 

La révolution Copilot+ promise sur PC avec le passage aux puces ARM pourrait prendre une nouvelle forme dès 2025. Nvidia sur le point de lancer sa propre plateforme face à Qualcomm.

Source : Nvidia

Avec l’annonce des PC Copilot+, Microsoft semble sur le point de réussir à faire rentrer le PC dans une nouvelle ère. D’une part grâce à des démonstrations bluffantes autour de l’IA, mais aussi avec une transition réussie vers l’architecture ARM avec Qualcomm. La firme a notamment dévoilé sa Surface Pro 11 équipée d’une puce Qualcomm Snapdragon X Elite qui promet plus de performances que l’Apple M3 tout en proposant la même autonomie.

Pour le moment, ce passage à ARM se fait surtout avec Qualcomm, mais l’architecture a comme point fort de connaitre de nombreux acteurs. Il y en a un qu’on attend particulièrement, et il semble se tenir prêt lui aussi, c’est Nvidia.

Avec ou sans MediaTek ?

Le patron de Nvidia, Jensen Huang, a récemment été interrogé avec Michael Dell, le patron de la marque éponyme, sur la question de l’ère des PC IA. Jusqu’à présent, Nvidia est le grand gagnant de la course à l’IA menée par Microsoft, Google, Meta, OpenAI et Apple. Particulièrement parce que le géant vend en masse ses puces pour les centres de calcul dans le cloud dédiés à l’IA.

Avec les PC Copilot+, 2024 devrait marquer le passage d’une partie de ces calculs à de l’informatique locale. Par exemple, la nouvelle fonction Recall de Windows 11 sera exécutée directement sur le NPU du PC, la puce dédiée à l’IA à côté du CPU et du GPU.

Où est la place de Nvidia sur ce nouveau marché du PC IA ? C’est la question posée par Bloomberg à Jensen Huang, mais à laquelle Michael Dell va prendre la balle au bond et répondre « revenez l’an prochain ». Une manière pour Dell d’annoncer que Nvidia sera bien présent sur ce nouveau marché dès 2025. Plus timide, Jensen Huang explique que Nvidia propose déjà de l’IA à travers ses cartes graphiques (faisant référence à des usages comme le DLSS) et que ses solutions sont compatibles avec n’importe quel type de processeur : x86 (AMD/Intel), ou ARM.

Reste donc à savoir si l’on parle d’une plateforme Nvidia unifiée où la marque serait à la fois responsable d’un CPU ARM et d’un GPU, comme elle peut le proposer dans la Nintendo Switch ou dans ses centres de calculs Grace Hopper.

À l’inverse, comme le supposent certaines rumeurs, Nvidia pourrait s’associer avec le fabricant de puces ARM MediaTek pour co-concevoir un SoC équipé d’un processeur MediaTek et d’une puce graphique Nvidia.

Pour le moment, Qualcomm semble toujours avoir l’exclusivité du marché Windows avec Microsoft, mais ce contrat d’exclusivité pourrait expirer à la fin de l’année. Nvidia serait alors libre de lancer une solution concurrente dès l’an prochain. On pourrait voir débarquer en 2025 des ordinateurs Asus, Dell, HP ou Lenovo conçus exclusivement avec Nvidia, sans processeur AMD ou Intel. Quand on voit les performances des puces graphiques Nvidia, l’idée nous met plutôt l’eau à la bouche.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.