3 mois avec le OnePlus 7T : à une mise à jour du bonheur

 

Le OnePlus 7T est un excellent smartphone, mais avec le temps, il a un peu perdu le charme propre à la marque. Voici un retour d'expérience après 3 mois d'utilisation.

En quelques années, OnePlus a rencontré un énorme succès. Tout d’abord auprès d’une communauté très « geek », puis s’ouvrant peu à peu pour toucher un plus large public. Du statut de « flagship killers« , les smartphones de la marque sont passés à « flagships« , en tout cas pour les versions « Pro ». Désormais, OnePlus sort plusieurs smartphones par an et ces moutures haut de gamme s’accompagnent aussi de versions un poil moins premium afin de réduire le prix d’entrée.

C’était donc le rôle du OnePlus 7T sur cette fin d’année en proposant une fiche technique de haut de gamme pour 600 euros, et surtout une expérience utilisateur de haute volée appuyée par Oxygen OS, l’une des meilleures interfaces Android disponibles à l’heure actuelle selon moi.

Le smartphone parfait ?

Étant personnellement plutôt réticent aux gimmicks esthétiques qui peuvent mettre des bâtons dans les roues au côté fonctionnel d’un smartphone, ce OnePlus 7T sans écran incurvé — qui provoquait chez moi de faux positifs régulièrement sur le OnePlus 7 Pro — et sans caméra pop-up — qui a la fâcheuse tendance à ralentir la procédure de la reconnaissance faciale –, avait tout pour me plaire.

Et il m’a plu, tout du moins au début, en témoigne mon test, aussi bien à l’écrit qu’en vidéo.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

La prise en main est très agréable, l’écran est très beau, et bien sûr Oxygen OS fonctionnait à merveille. Durant les premières semaines.

Les problèmes commencent

L’ennui, c’est qu’au fil du temps, l’expérience utilisateur d’Oxygen OS s’est dégradée. Si elle était loin devant la concurrence de l’époque des OnePlus 5 et 5T, et à peine rattrapée par One UI en 2018, Google a finalement donné une véritable leçon aux constructeurs en 2019 avec un Android 10 particulièrement efficace et simple d’utilisation (bien qu’il reste encore des points à perfectionner).

Lancé sous Android 10, le OnePlus 7T avait tout pour être parfait, mais c’est justement sur la partie logicielle que tout a dérapé.

Tout d’abord, la navigation par gestes. Sur Android 9, Oxygen OS proposait de revenir en arrière par un glissement vertical depuis l’un des coins de l’écran, mais avec l’apparition de nouveaux gestes dédiés à Google Assistant dans cette zone de l’affichage, la firme de Mountain View a imposé aux constructeurs que le geste de retour par défaut se fasse à l’horizontale, depuis l’un des côtés, vers le centre. Les utilisateurs d’iPhone ou de smartphones Huawei ou Xiaomi connaissent bien ce principe.

Cependant, comme je l’expliquais dans une vidéo sur le sujet, cette navigation pose selon moi des problèmes sur Android puisque de nombreuses interactions nécessitent de faire glisser le doigt sur l’écran pour faire dérouler un carrousel ou ouvrir un menu.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Si c’est bien géré, comme sur les Pixel 4 par exemple, et que l’on peut choisir la sensibilité de ce geste, ce n’est bien sûr pas éprouvant au quotidien, mais avec l’étroitesse de l’écran du OnePlus 7T et la sensibilité très élevée de ce geste, j’ai activé l’action de retour par accident très souvent. Extrêmement souvent. Vraiment. Tellement que la frustration a fini par laisser sa place au dépit lorsque cela arrivait.

Bon, peut-être n’est-ce que mon utilisation et que d’autres y trouveront leur bonheur sur ce point. En revanche, les bugs et les ralentissements, c’est une autre affaire.

Des freezes d’applications et des fermetures forcées

OnePlus est réputé pour avoir l’une des interfaces les plus rapides, fluides et stables de l’écosystème Android (même si encore une fois les différences tendent à s’estomper au fil et à mesure des mises à jour de la concurrence). Tout du moins c’était le cas quand il n’y avait qu’un seul smartphone par an, voire deux, à maintenir. Maintenant que les modèles se multiplient, il semblerait que la cadence soit un peu plus difficile à tenir.

En 3 mois avec le OnePlus 7T, j’ai rencontré quelques ralentissements malgré une fluidité exemplaire par ailleurs. Ce n’était jamais rien de bien heurtant, mais quand on s’est habitué à l’écran 90 Hz et à la fluidité du système, on remarque ce genre de petit détail. En revanche j’ai aussi rencontré de nombreux bugs, avec notamment des freezes d’applications et des fermetures forcées, avec une redondance assez régulière pour rendre l’utilisation frustrante, et ça, c’est plus grave.

OnePlus 7T version Android

Le suivi des mises à jour est toujours exemplaire

Comme je le disais plus tôt, l’expérience utilisateur est pour moi l’un des critères essentiels lors du choix de mon smartphone, qui me suffit à faire quelques concessions sur la technique. Et je n’ai malheureusement pas retrouvé cette fluidité sans accroche avec le OnePlus 7T, ce qui m’a fait le quitter après 3 mois d’utilisation.

Photo et batterie : une bonne moyenne

Pourtant, sur le plan technique, je n’ai pas grand-chose à reprocher au OnePlus 7T. Sur bien des points, c’est un smartphone qui me convient parfaitement. À commencer par la partie photo.

S’il ne vient pas rivaliser avec l’iPhone, le Galaxy Note 10 ou le Pixel 4 sur la photo (pour ne citer qu’eux), notamment de nuit, il arrive à proposer des arguments à la hauteur de son tarif un peu plus doux que ces trois smartphones. Il n’est pas parfait, certes, mais il tient la route en toutes circonstances.

On retrouve un peu de bruit lorsque les conditions sont difficiles, son mode nuit est moins impressionnant que chez certains de ses concurrents, et le bokeh de son mode portrait est moins flatteur, mais dans l’ensemble le résultat est très propre et saura satisfaire une grande partie des utilisateurs. Il reste encore un peu de travail à réaliser sur la vidéo, notamment avec le mode Super Stable qui a tendance à créer des artefacts disgracieux à l’image, mais là encore on arrive à produit du contenu de bonne facture tout de même.

Niveau autonomie, je dois avouer que le OnePlus 7T ne m’a pas impressionné non plus. Il ne m’a pas particulièrement déçu, mais après avoir proposé des smartphones particulièrement endurants, on a l’impression que OnePlus peine à maintenir ses très bons résultats et que son avance est rabotée par l’ajout de nouvelles fonctionnalités énergivores, tel que les 90 Hz de l’écran.

Il en va de même pour la charge rapide à 30 W. C’est déjà très bien pour récupérer l’énergie nécessaire à terminer une journée d’utilisation intense, mais la concurrence propose mieux désormais. Bien sûr, c’est là l’avis d’un journaliste qui a l’occasion de tester tous les meilleurs smartphones du moment et un acheteur plus traditionnel ne souffrira pas de cette comparaison.

Un très bon smartphone, mais plus pour moi

Au final, après 3 mois d’utilisation, je le redis une nouvelle fois, le OnePlus 7T est un très bon smartphone pour son prix, mais il souffre de quelques défauts, notamment logiciels qui le rendent moins agréable à utiliser que certains de ses prédécesseurs. Aussi, si l’amélioration de la partie matérielle explique la montée en gamme, OnePlus perd une partie de ce qui faisait son charme et qui avait réussi à me séduire depuis le OnePlus 5 : son interface exemplaire.

Alors que la concurrence se fait de plus en plus féroce à ce niveau, l’écart que la marque avait creusé jusque là se réduit et il devient un peu plus difficile d’excuser les quelques retards ici et là par rapport à d’autres. Fort heureusement, je me dis que ces problèmes logiciels ne sont que ça : logiciels. Une simple mise à jour pourrait donc renverser totalement la balance et refaire du OnePlus 7T mon smartphone parfait.

Pour m’essayer à autre chose, j’ai tenté l’aventure sur le Pixel 4 XL qui avait été testé par Maxime, et si j’y ai perdu en autonomie, j’y ai gagné sur d’autres points, à commencer par l’expérience logicielle que je trouve désormais bien plus aboutie, ce qui m’a poussé à abandonner définitivement le OnePlus 7T au profit du dernier-né de Google. Mais ça, je vous en reparlerai certainement dans trois à six mois.

Avec une présentation en fanfare en Inde, le OnePlus 7T vient succéder au modèle du début d’année et s’aligne sur certaines des caractéristiques du modèle « Pro ». Mais où se place-t-il réellement dans l’historique de la marque ? Est-il juste le successeur du…
Lire la suite

Les derniers articles