Free continuera à utiliser le réseau Orange jusqu’à fin 2022 en 2G et 3G

Free + Orange = 🧡

 

Free et Orange ont informé l'Arcep d'une prolongation de leur contrat d'itinérance pour deux ans supplémentaires. Cela permettra à Free de continuer de s'appuyer sur le réseau 2G/3G d'Orange pour ses abonnés jusqu'à la fin de l'année 2022.

Pour la 2G, Free mobile utilise déjà les antennes d'Orange

Pour la 2G, Free mobile utilise déjà les antennes d’Orange

En 2012, lorsque Free s’est lancé sur le marché de la téléphonie mobile, l’opérateur accusait un retard certain en termes de réseau par rapport à ses concurrents. Il avait alors été autorisé à s’appuyer sur celui d’Orange en itinérance pour les zones qui ne seraient pas couvertes par Free Mobile. Surtout, cela permettait à Free de se concentrer sur la 3G — puis sur la 4G — puisque le réseau 2G de l’opérateur s’appuie quant à lui en totalité sur celui d’Orange.

Théoriquement, cet appui d’Orange devait cependant s’achever au 31 décembre prochain. Néanmoins, ils ont informé l’Arcep, l’autorité en charge des opérateurs télécoms en France, d’une extension du contrat pour deux ans supplémentaires. Une solution qui est en cours d’examen par l’autorité comme elle l’a indiqué dans un communiqué ce vendredi. « Signé le 19 février 2020, cet avenant prolonge la période d’extinction de l’itinérance nationale de Free Mobile sur les réseaux 2G et 3G d’Orange jusqu’au 31 décembre 2022 », indique ainsi l’autorité administrative. Celle-ci invite par ailleurs les autres acteurs du marché — on pense notamment à Bouygues et SFR — à faire part de leurs potentielles remarques sur cette prolongation d’ici le 4 mai prochain.

Une prolongation sans incidence pour les clients Free

Pour les clients Free Mobile, cette prolongation du contrat entre les deux opérateurs ne devrait cependant pas avoir d’incidences. Jusqu’à présent, le contrat imposait tous les ans un nouveau plafond de débit pour les abonnés Free utilisant le réseau Orange, jusqu’à 384 kbit/s seulement au 1er janvier dernier. Il ne sera pas diminué dans les années à venir, les deux opérateurs ayant convenu que ce plafond était suffisant pour ne pas gêner les abonnés Orange.

Concrètement, cela signifie que Free pourra toujours s’appuyer sur Orange pour ses réseaux 2G et 3G. Les deux opérateurs espèrent cependant que le passage à la 5G dans les prochains mois permette de réduire « le nombre de clients Free mobile utilisant le réseau 2G/3G d’Orange ». Il faut dire que, concentré sur de nouvelles obligations, notamment en termes de mutualisation des réseaux ou d’ambitions gouvernementales sur les réseaux mobiles, Free n’a pas su rattraper le retard accumulé sur la 2G et la 3G. Pourtant, la 2G est encore utilisée par de nombreux abonnés, que ce soit en raison d’antennes 3G manquantes ou en raison d’une pénétration trop faible des ondes 3G dans les bâtiments.

Free Mobile et Orange : là où tout commence Tout commence fin 2009, quand Free obtient sa licence pour devenir un opérateur mobile. Une des conditions de l’agrément est de couvrir 27 % de la population au moment du lancement…
Lire la suite

Les derniers articles