Depuis quelques mois, le réseau 208-16 est apparu dans certaines régions françaises. Ce nouvel identifiant est lié au réseau de Free Mobile. Nous avons enquêté sur sa diffusion et son utilité.

Free Mobile et Orange : là où tout commence

Tout commence fin 2009, quand Free obtient sa licence pour devenir un opérateur mobile. Une des conditions de l’agrément est de couvrir 27 % de la population au moment du lancement de l’offre. Pour le reste, il faut donc que le nouveau venu se trouve un allié.

Dans un premier temps, aucun opérateur ne souhaite accompagner Free, puis Orange enclenche le pas peu de temps après l’arrivée de Stéphane Richard à sa tête. Le 2 mars 2011, un accord d’itinérance nationale est signé. Ce contrat intègre la voix, les données et un mécanisme de plafonnement en 2G et en 3G. Free peut donc lancer la commercialisation de ses offres mobiles.

Le 10 janvier 2012, Xavier Niel lance Free Mobile et se dépêche de déployer des antennes-relais sur tout le territoire.

En juillet 2019, le taux d’utilisation du réseau propre Free Mobile est de 79,8 % contre 13,7 % pour le réseau Orange

Cet accord d’itinérance avec Orange concerne la 2G (de manière réglementaire, imposée par l’ARCEP) et la 3G (de manière commerciale). Concrètement, les abonnés de Free Mobile peuvent se connecter sur une cellule Orange, en utilisant les fréquences 2G et 3G de l’opérateur historique, ses antennes et ses installations actives.  Une aubaine pour Free Mobile, car l’opérateur mobile n’a pas de licence 2G et sa couverture du territoire n’est pas encore au niveau de ses concurrents.

En juillet 2019, d’après les derniers chiffres publiés, il y a 18 694 antennes 3G de Free Mobile dont 15 391 activées, soit une couverture de 82,3 % du territoire. Pour la 4G, ce sont 16 235 antennes autorisées à émettre et 12 887 sont activées.

Selon Free Mobile Netstat, le taux d’utilisation du réseau propre Free Mobile est de 79,8 % contre 13,7 % pour le réseau Orange et 7 % en Femtocell (via la box ADSL-Fibre optique).

Le mystérieux réseau 208-16

Sans trop entrer dans les détails techniques, les réseaux mobiles sont identifiables via un MCC et un MNC. Ces nomenclatures sont simples à comprendre : le MCC représente le pays, et le MNC représente le réseau d’un opérateur. En France, le MCC est 208. Orange, par exemple, avec son MNC 01 émet donc avec l’identifiant 208-01. En pratique, il y a de temps en temps deux MNC, Orange dispose du 01 pour son réseau principal et du 02 pour les zones blanches.

Depuis son lancement, et même avant lors des tests, Free Mobile émet sous le code opérateur 208-15 (le 208-14 était déjà présent avant et servait à ses tests internes). Il suffit de scanner manuellement les réseaux disponibles autour de soi pour s’en apercevoir. Depuis quelques mois, un second réseau nommé 208-16 est apparu dans certaines zones. L’Arcep avait déjà donné l’autorisation à Free Mobile d’utiliser ce MNC depuis 2012.

Notre recherche a justement démarré après que plusieurs de nos lecteurs ont signalé l’apparition de ce mystérieux réseau 208-16.

Nous nous sommes rapprochés de FMobile — qui propose une application pour iPhone pour supprimer l’itinérance — afin de cartographier ces fameuses antennes-relais qui diffusent le réseau 208-16.

Le créateur de FMobile nous a bien aidés dans notre recherche en poussant une mise à jour de son application qui lui a permis de recueillir ces précieuses données. Ce test nous a permis de nous apercevoir que le réseau 208-16 était déployé sur une partie de la France, vers Nantes, Lyon et la Côte d’Azur.

Free Mobile a donc lancé un large déploiement d’un second réseau. Vient ensuite la question que tout le monde se pose : pourquoi ?

208-16 : son utilité prouvée

À ce stade, nous avons identifié plus précisément ce réseau, mais nous ne connaissons pas encore son utilité. Nous avons donc mené des tests près des antennes-relais où apparaît le réseau 208-16. S’approcher des antennes n’est pas un problème, on capte bien le réseau 208-16 et on s’y connecte de la même manière que le réseau 208-15. Les premiers retours de la communauté Free Mobile nous ont rapidement amenés à changer les conditions des tests. À proximité de ces cellules, nous nous sommes allés dans le métro, dans des parkings en sous-sol, ou encore dans des ascenseurs. L’objectif de ces manœuvres était de forcer notre smartphone à passer en itinérance Orange, car les appareils qui sont aux limites de couverture 3G ou 4G basculent sur la 2G pour éviter les interférences.

Le réseau 208-16 apparaît à la place du nom de l’opérateur

Si vous êtes un utilisateur Free Mobile, vous vous êtes sans doute aperçu que votre smartphone pouvait passer sur le réseau Orange lorsque celui de Free Mobile n’était pas disponible. Bien souvent, l’expérience utilisateur devient assez mauvaise avec les débits très réduits de ces réseaux. Pire encore, votre smartphone ne retourne pas automatiquement sur Free Mobile lorsque les conditions sont meilleures. Pour économiser sa batterie, il peut attendre jusqu’à 30 minutes pour lancer un scan complet des réseaux disponibles et retrouver le réseau Free Mobile.

Nos expériences, observations et celles d’autres utilisateurs montrent un comportement différent sur le réseau 208-16 : le smartphone se connecte automatiquement au réseau Free Mobile (208-16) dès qu’il est de nouveau disponible en rend donc l’expérience plus agréable pour l’utilisateur. Au lieu de lancer un scan complet des réseaux disponibles, le smartphone semble connaître précisément et à l’avance les fréquences prioritaires.

On imagine donc que Orange et Free Mobile ont déployé des modifications au fonctionnement des réseaux dans les lieux où on retrouve le réseau 208-16 pour permettre aux smartphones de récupérer ces fréquences prioritaires. Comme on peut s’y attendre, cela améliore sensiblement les performances du réseau Free Mobile.

nPerf, avec qui nous avons échangé, nous a confirmé avoir observé une amélioration du fonctionnement Free Mobile dans la région PACA dans des zones où le réseau 208-16 est très présent. D’ailleurs, RNC Mobile a également constaté un boost de l’utilisation du réseau propre de Free Mobile depuis le début de l’année. On pourrait penser que cette hausse est liée au déploiement d’antennes Free Mobile compatibles 700 MHz, mais il semble fort probable que cela soit plutôt dû à l’apparition du réseau 208-16.

Ce nouveau fonctionnement du réseau Free Mobile devrait améliorer sensiblement l’expérience des utilisateurs Free Mobile

Ce nouveau fonctionnement du réseau Free Mobile devrait améliorer sensiblement l’expérience des utilisateurs Free Mobile qui utilisent le réseau Orange.

Orange et Free Mobile n’ont pas répondu à nos questions pour le moment, mais il y a fort à parier que le déploiement du réseau 208-16 va se généraliser sur le territoire français. C’est une bonne nouvelle pour les utilisateurs Free Mobile, car cette itinérance 2G n’est pas prête de s’arrêter puisque comme le montre le dernier observatoire du 1er trimestre publié par l’ARCEP. Cette technologie est toujours utilisée. Comme nous l’avons précisé plus haut, Free Mobile n’a pas de licence 2G.