Test du Philips PH805 : le casque super endurant

Casques et écouteurs • 2020

Le Philips ph805 est un casque circum-aural sans fil compatible Hi-Res audio, qui peut se replier et possédant une autonomie annoncée de 31 heures. Sa recharge complète prend environ 2 heures et demi.

 

Introduction

Le Philips PH805 signe le retour de la marque néerlandaise dans l'audio avec un casque audio à réduction de bruit de milieu de gamme à un prix très abordable. Nous avons testé ses qualités afin d'en livrer un test complet.

Philips est de retour sur le marché de l’audio ! TP-Vision, l’entreprise néerlandaise qui exploite la marque dans le domaine des téléviseurs, se relance sur le marché de l’audio avec un premier casque à réduction de bruit active, le Philips PH805. Moitié moins cher que les cadors du marché que sont le Sony WH-1000xM3 ou le Bose QC35 II, il propose toutefois de quoi séduire ceux qui cherchent un bon casque à un prix raisonnable.

Fiche technique du Philips PH805

Modèle Philips PH805
Format casque circum-aural
Autonomie annoncée 31 heures
Version du Bluetooth 5.0
Poids 288 grammes
Assistant Vocal Google Assistant
Fiche produit Voir le test

Ce test a été réalisé avec un casque prêté par la marque.

Un design inspiré

Au premier coup d’œil, le Philips PH805 rappelle fortement le WH-1000xM3 de Sony. On y retrouve le même arceau très bien rembourré et des écouteurs massifs à la surface plane servant aux contrôles tactiles. En y regardant mieux, on dénote néanmoins quelques différentes majeures, à commencer par son encombrement, plus massif, ou encore ses charnières, très franches, qui sonnent avec un fort claquement chaque fois qu’on les replie ou qu’on les déplie.

Philips PH805 et Sony WH-1000xM3

Philips PH805 et Sony WH-1000xM3

Le plastique respire également moins la qualité, mais la mousse à mémoire de forme, sur les écouteurs et sur l’arceau, est très confortable, même sur des écoutes prolongées et semble de très bonne facture. Son poids (282 grammes) est cependant plus élevé et se ressent au quotidien, tandis que la pression sur le crâne est assez élevée, même avec une petite tête. Si vous portez des lunettes, cela rend les longues écoutes un peu douloureuses au niveau des branches en plus d’avoir peut-être tendance à tenir un peu chaud l’été. Bon point : cela participe à l’isolation passive pour se couper du bruit extérieur.

Philips PH805 porté avec des lunettes

Avec des lunettes, ça fait mal

Sur l’écouteur droit se trouve un pavé tactile permettant de contrôler le volume d’un glissement de doigt, ou de changer le mode de réduction de bruit active (RBA) d’un simple tapotement. Il est néanmoins extrêmement sensible et on se retrouve bien souvent à désactiver la RBA par erreur en repositionnant le casque sur nos oreilles ou en retirant un écouteur pour entendre les discussions d’un open space par exemple.

Enfin, notons la présence d’un bouton physique sur l’écouteur droit pour gérer l’alimentation et passer d’une piste à la suivante ou la précédente, et un micro USB sur l’écouteur gauche. C’est d’ailleurs très étonnant de trouver cette connectique sur un appareil en 2020 alors que l’USB-C s’est popularisé sur des appareils à petit prix.

Une réduction de bruit pas si active

L’isolation passive du Philips PH805 est bonne et participe grandement à la sensation de « bulle de tranquillité » que l’on peut attendre d’un casque à réduction de bruit active. Cette dernière néanmoins est en deçà de ce que propose la concurrence et c’est certainement là ce qui justifie le plus la différence de prix du simple au double entre ce casque et les forces déjà en place sur le marché.

Les bruits les plus puissants sont réduits sans problème. Les ronronnements du métro et les grincements des roues sur les rails sont bien atténués, mais même avec la réduction de bruit activée, vous entendrez toujours les discussions autour de vous et pourrez comprendre de façon assez intelligible les annonces des arrêts. On est à des années-lumière de ce que peuvent proposer Sony et Bose en la matière, ou même Jabra sur son Elite 85h.

Philips PH805 : l'interface tactile permet de changer le profil de réduction de bruit

Philips PH805 : l’interface tactile permet de changer le profil de réduction de bruit

On notera également la présence d’un petit souffle dans ce mode lorsqu’on coupe la musique et que l’on garde le casque juste pour réduire les nuisances sonores. À la longue, cela peut se montrer dérangeant. C’est toujours bien mieux néanmoins que lorsqu’on passe en mode « Ambiant Sound ».

Dans ce mode, les sons captés par les micros sont renvoyés dans les écouteurs, mais leur qualité est clairement médiocre. Non seulement les sons ne sont pas assez intelligibles pour tenir sans le moindre souci une discussion, mais le petit souffle se transforme en sifflement qui donne l’impression d’avoir un minuscule ventilateur dans l’oreille. C’est clairement désagréable. Par ailleurs, la musique n’est plus du tout audible. Vous n’utiliserez pas ce mode pour écouter votre musique dans la rue en gardant à portée d’oreille les possibles dangers se rapprochant de vous.

Pour finir, précisons que le casque ne s’accompagne pas d’une application permettant de gérer les différents modes. Dommage quand on voit celles de Sony ou de Jabra qui apportent un véritable atout à l’expérience utilisateur.

Une signature sonore riche et agréable

D’un point de vue technique, le Philips PH805 supporte le Bluetooth 5 avec les profils A2DP, AVRCP, HFP et HSP, ainsi que les codecs SBC et AAC. Sur le papier donc, on ne trouve donc pas de Hi-Res sans fil (mais elle est disponible en filaire).

Pour autant, la signature sonore de ce casque est très plaisante à l’oreille et les différentes fréquences sont à la fois bien équilibrées et plutôt bien retranscrites dans l’ensemble. C’est plutôt une bonne nouvelle, sachant que l’absence d’application rend impossible de gérer cela manuellement via un égaliseur sur les appareils et applications d’écoute qui n’en proposent pas nativement.

Philips PH805 : un bouton et des diodes à l'arrière

Philips PH805 : un bouton et des diodes à l’arrière

Même à volume élevé (80-90 %), le son ne sature pas et on sent bien les basses résonner et marquer le tempo sans pour autant qu’elles dénaturent les autres fréquences ou les effacent. À l’opposé du spectre, les aigus sont également bien ciselés et arrivent également à se démarquer lorsque nécessaire. C’est du côté des médiums qu’on aurait peut-être aimé plus de coffre et plus de différenciation.

Dans l’ensemble, le son est donc clairement à la hauteur de ce que l’on peut attendre d’un casque à ce prix, et même au-delà. Pour de la musique ou de la voix (podcasts, films…), ce Philips PH805 est à la fois équilibré et qualitatif.

On retrouve bien un problème de latence sur Android, mais c’est le cas pour la totalité des casques et écouteurs Bluetooth, y compris les plus premium.

Le strict minimum

On dit que le diable est dans les détails et à une époque où nos appareils en tous genres fourmillent de petites options, le Philips PH805 fait pâle figure. Pas de multipoint pour se connecter à plusieurs appareils, pas de NFC pour faciliter l’appairage, pas d’application… aucun gimmick ne vient donner de valeur supplémentaire à ce casque qui se contente donc du strict minimum.

Une batterie de marathonien

Niveau autonomie, Philips annonce de 25 à 30 heures d’autonomie, ce qui le place déjà dans le haut de panier. Dans la pratique… Philips a certainement fait ses mesures avec le volume au maximum, ce que personne ne fera lors d’une utilisation quotidienne. Avec un usage mixte, en variant la puissance sonore au gré des contenus écoutés, le casque aura tenu 46 heures avant de tomber à bout de souffle.

À n’en pas douter, le Philips PH805 compte parmi les casques Bluetooth les plus endurants, toutes catégories confondues. Ajoutez à cela la charge rapide (en micro-USB) qui permet de récupérer environ 2 heures d’autonomie en quelques minutes seulement et il est quasi impossible de se retrouver dos au mur.

Prix et date de sortie

Le Philips PH805 a été présenté à l’IFA 2019 et est déjà disponible à l’heure de la rédaction de ces lignes dans le commerce. Lancé à 180 euros, il se trouve déjà autour de 170 euros sur Amazon.

À ce prix, il est deux fois moins cher qu’un Sony WH-1000xM3 ou un Bose Headphones 700. Il va néanmoins entrer en concurrence avec le Jabra Elite 85h qui offre plus de possibilités, mais un son moins riche et une charge plus lente.

Note finale du test
8 /10
Le Philips PH805 est une bonne manière pour TP-Vision de revenir dans la course aux casques audio avec un produit de milieu de gamme qui arrive à convaincre. S'il ne fait pas dans les fioritures et manque clairement d'un peu de soin sur certains points, notamment au niveau des fonctionnalités supplémentaires, il se concentre sur l'essentiel et le fait bien.

Les deux principaux atouts du Philips PH805 sont sa signature audio qui satisfait sur la totalité du spectre et son autonomie qui permettra de tenir de longues heures avant d'avoir à recharger quelques minutes grâce à la recharge rapide. C'est clairement là le plus important.

Dans cette tranche tarifaire, c'est donc un très bon rapport qualité/prix, même s'il ne vient pas encore inquiéter les pointures du secteur. Il pose néanmoins une très bonne base qui laisse espérer le meilleur pour le renouveau de Philips dans le domaine des casques audio.
Points positifs
  • La signature sonore riche
  • L'autonomie (très) longue durée
  • Le prix accessible
Points négatifs
  • La réduction de bruit active peu efficace
  • Le micro USB en 2020
  • Serre un peu la tête
  • Pas d'app ni d'appairage facile

Les derniers articles