Realme GT 2 Pro : un « smartphone écologique » qui repense la question du greenwashing

 

Le Realme GT 2 Pro sera dévoilé le 4 janvier, mais certaines de ses technologies ont déjà été officiellement présentée. On nous dévoile ainsi un « smartphone écologique » entre arguments concrets et greenwashing.

Realme GT 2 Pro

Realme GT 2 Pro // Source : Realme

« Notre maison brûle et nous regardons ailleurs », disait Jacques Chirac dans son célèbre discours du sommet de la Terre en 2002. Près de vingt ans plus tard, l’écologie et les actions « vertes » prennent de plus en plus de place dans le discours des marques, notamment dans la tech. Ainsi, le Realme GT 2 Pro veut se positionner comme un smartphone écoresponsable.

En effet, Realme a officiellement annoncé qu’il allait présenter la série GT le 4 janvier prochain. Sans surprise, le modèle Pro, plus sophistiqué, est davantage mis en avant. Il faut dire que ce dernier embarque un Snapdragon 8 Gen 1 pour un max de puissance, mais promet aussi un mode ultra grand-angle des plus intéressants.

Des mesures environnementales prometteuses…

Or, le constructeur insiste particulièrement sur le fait que le Realme GT 2 Pro est « le premier smartphone au monde doté d’un design en polymère biosourcé ». Même si cette affirmation oublie un peu vite le Google Pixel 5 et son dos en biorésine, l’initiative est intéressante et permet très certainement de réduire l’impact environnemental du produit.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Pendant la présentation, un représentant de Realme affirme ainsi que l’utilisation de ce type de matériau peut réduire les émissions carbone de 63 % par kilogramme produit par rapport aux matières premières fossiles. En outre, la marque et son fournisseur saoudien Sabic expliquent avoir utilisé de la pâte à papier et des feuilles mortes pour concevoir le revêtement baptisé « Paper Tech Master » du GT 2 Pro.

On peut également citer le fait que ce matériau a obtenu une certification ISCC (International Sustainability and Carbon Certification) et que le Realme GT 2 Pro sera livré dans une boîte comportant 0,3 % de plastique seulement.

En outre, toutes ces bonnes choses devraient, selon la marque, offrir une meilleure durabilité au Realme GT 2 Pro. Or, une bonne manière de réduire son impact environnemental est de garder son smartphone aussi longtemps que possible. L’argument est donc tout à fait apprécié.

Toutefois, d’autres éléments du discours officiel de la marque peuvent aussi faire grincer des dents et laissent une amère impression de greenwashing.

… et du greenwashing ?

On parle de greenwashing lorsque les discours écoresponsables de marques ou de représentants politiques sonnent creux. Le communiqué de Realme explique ainsi que nous avons affaire à un « smartphone écologique » et que la marque « croit également en l’harmonie entre l’environnement et la technologie et reconnait que les smartphones ne sont pas seulement des outils de communication, mais qu’ils peuvent également représenter l’engagement de la génération Z pour l’environnement ».

Le ton pathos de ce passage laisse un peu perplexe. Il faut en effet rappeler que Realme lance plusieurs dizaines de smartphones à travers le monde chaque année sur un rythme presque aussi effréné que Xiaomi.

Realme GT 2 Pro

Realme GT 2 Pro // Source : Realme

Au lieu de ce discours qui veut plaire aux jeunes consommateurs, on veut encore plus de chiffres, des explications plus approfondies sur les bienfaits du polymère biosourcé et des informations plus détaillées sur les projets de la marque à court et moyen termes sur la question écologique.

On reconnaitra tout de même que le Realme GT 2 Pro fait un militant écologique bien plus convaincant que les pailles réutilisables vendues par Razer, mais la marque pourrait aller encore un peu plus loin.

iFixit félicite la réparabilité du Fairphone 4 en lui accordant la note maximale de 10/10.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles