Je veux plus de smartphones en plastique… change my mind !

La plastique c'est fantastique

 

Le plastique revient peu à peu sur nos smartphone... Et à bien y réfléchir, ce n'est pas une si mauvaise chose.

Et si le plastique faisait son grand retour sur les smartphones, y compris sur le haut de gamme ? Selon moi, ce serait plutôt une bonne chose, malgré les nombreuses critiques à l’égard de ce matériau.

Du plastique aux matériaux « nobles »

En quelques années, les smartphones ont beaucoup évolué. Du simple téléphone pensé pour communiquer, ils sont devenus de véritables couteaux suisses du quotidien. Les fonctionnalités ont évolué et avec elles leur design. Les écrans se sont élargis pour consommer davantage de contenu multimédia, le format s’est popularisé et au-delà du simple objet pratique, ils ont également pris une dimension sociale. Posséder un beau smartphone qui coûte cher est aujourd’hui un signe d’appartenance.

Certains défauts ont ainsi été corrigés au fil des itérations. Le plastique qui craque a laissé sa place aux coques unibody en aluminium, puis au verre, plus pratique pour laisser passer les ondes et permettre entre autres la charge sans fil. C’est désormais la norme sur bien des appareils. Mais est-ce réellement une bonne chose ?

Le verre est fragile…

Le verre est loin d’être parfait. Son premier défaut est certainement sa fragilité. Aujourd’hui c’est la veille de Noël et  l’accident est arrivé : mon téléphone est tombé sur le sol carrelé de ma salle de bain. Dans mon malheur, j’ai eu de la chance : il est tombé sur le dos. Il est toujours utilisable, l’écran n’a rien et seul son esthétique a pris un coup, mais cet objet qui est aujourd’hui devenu une extension de mon bras me semble tout de suite bien moins attrayant. Je regarde ses fissures avec beaucoup de tristesse, et même peut-être un peu de mépris.

Quand le verre se casse, c’est rarement très joli…

Quand le verre se casse, c’est rarement très joli…

Ce n’est pas le seul défaut du verre d’ailleurs. Il est froid. La sensation en main n’est pas forcément la plus agréable, et si le traitement n’est pas optimal il se tache également très facilement, mais il est pourtant devenu la norme en 2020.

C’est vrai, j’aurais pu mettre une coque et éviter tous ces problèmes. Mais si c’est pour mettre un bout de plastique sur mon téléphone et gâcher son design, à quoi bon prendre un smartphone en verre ?

Vers un changement en 2021

Pourtant, une résistance est en train de monter. En 2020, plusieurs constructeurs sont revenus vers le plastique. Samsung d’abord avec le Galaxy S20 FE et même avec son Galaxy Note 20 pourtant catégorisé comme Premium, mais aussi Google avec le Pixel 5. D’autres modèles vont certainement adopter la même voie et les rumeurs évoquent déjà un OnePlus 9 Lite par exemple qui abandonnerait également le verre.

Cette tendance, je l’appelle de tout mon cœur et j’espère qu’elle va se généraliser pour laisser plus de choix, et ce malgré les nombreuses critiques à l’égard des smartphones en plastique jugés disqualifiant par certains pour des appareils haut de gamme.

Le plastique d’aujourd’hui n’est pas celui d’hier

Il faut dire que les techniques de fabrication ont bien changé en quelques années et le plastique que l’on retrouve sur ces smartphones est loin d’avoir l’aspect « cheap » des smartphones d’antan. Il ne craque plus lorsqu’on appuie dessus, il est plus résistant aux impacts et au toucher, on pourrait presque se demander s’il ne s’agit pas d’un autre matériau.

Pourtant, il garde certaines de ses propriétés qui faisaient déjà sa force à l’époque. Si mon téléphone était en plastique, il ne serait pas traversé aujourd’hui de traces indélébiles me rappelant ma maladresse à chaque regard. Il est aussi plus chaud et plus léger, un point qui risque de devenir important avec le temps.

Le dos du Samsung Galaxy Note 20 reste très joli

Le dos du Samsung Galaxy Note 20 reste très joli // Source : Frandroid

Nos téléphones sont de plus en plus grands. Personnellement, j’aime avoir un grand écran pour regarder des vidéos sur YouTube ou sur Twitch et j’aime encore plus qu’il me tienne au moins la journée, mais cela implique l’intégration de grosses batteries qui pèsent leur poids. À l’inverse, un smartphone de plus de 190 grammes est un no-go total pour moi. Passant de longues heures continues avec mon téléphone posé sur l’auriculaire, il m’arrive de ressentir une douleur sur mon petit doigt après un certain temps. Il s’est même déformé à force d’accueillir la tranche de mon smartphone et je peux constater un creux sur celui de ma main droite que je n’ai pas à gauche. En ce sens, gagner quelques grammes en abandonnant le verre pour du plastique tout en conservant la praticité d’un grand écran et d’une batterie dense me semble un bon compromis.

Certaines marques l’ont d’ailleurs bien compris et Xiaomi promet que son Mi 11 sera plus léger. Toujours pas assez pour moi, mais ça va dans la bonne direction.

Il est également possible de faire évoluer la façon d’intégrer une coque en plastique. Avec son Pixel 5, Google a proposé une biorésine recouvrant une armature en métal. C’est plus léger, plus solide, agréable au toucher et des trous savamment placés dans l’aluminium permettent de toujours utiliser la recharge sans fil. À choisir, je préfère largement cette solution au verre.

Oui, mais la planète ?

Certains avanceront alors l’avantage écologique. On connait le mal que le plastique peut faire à la planète, tandis que le verre se recycle à 100 % et à l’infini. Encore faut-il le faire.

Aujourd’hui, la plupart des smartphones en fin de vie finissent dans un placard, voire carrément à la poubelle, sans recyclage possible. Il y a donc bien des processus à mettre en place avant de penser au recyclage de la coque. C’est d’ailleurs loin d’être l’élément le plus polluant d’un smartphone et l’extraction des métaux rares semble un problème bien plus inquiétant, sans même parler de géopolitique.

La capteur d'empreintes au dos du Pixel 5

Le Pixel 5 a une coque en biorésine // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Par ailleurs, les utilisateurs cassant leur smartphone comme je l’ai fait vont être plus enclins à le changer, quand bien même il fonctionne encore. Quand on sait que la plus grande partie de l’équivalent CO2 dégagé sur la durée de vie d’un smartphone l’est lors de sa fabrication, on peut se demander si finalement le plastique n’en serait pas plus écologique.

Les smartphones en plastique étant plus léger, les déplacer nécessite également moins de carburant, que ce soit en avion ou en bateau. Il ne faut pas se concentrer sur un point, mais regarder le tableau dans sa globalité.

On peut également noter certaines avancées sur les bioplastiques d’origine végétale et biodégradables. Ce n’est souvent pas la panacée pour le moment, mais on peut espérer y voir là une solution à moyen terme.

Mon vœu pour 2021

J’espère donc qu’en 2021, les constructeurs vont se tourner plus massivement vers des solutions comme le plastique, et plus particulièrement des solutions de biorésine renforcée comme l’a fait Google en 2020. Que l’on aura au moins le choix, y compris sur les smartphones très haut de gamme. Et surtout, j’espère que les mentalités vont changer et que les consommateurs vont arrêter de tomber à bras raccourcis sur les marques se tournant vers ce type de matériaux en pensant que c’est là une simple solution pour faire davantage de profit… parce que ce n’est pas toujours le cas (selon la qualité, le verre n’est pas forcément plus cher à produire que le plastique).

Prouvez-moi que j’ai tort.

Les derniers articles