Cocorico ! La voiture électrique la plus vendue en juillet est encore une française

 

Avec 1 937 exemplaires vendus rien qu'en juillet, la Renault Mégane E-Tech se place en tête des ventes de voitures électriques, devant la Peugeot e-208.

renault-megane-e-tech-financement-1

On le sait, le marché automobile n’est pas vraiment au mieux de sa forme en ce moment, et ce depuis plusieurs trimestres déjà. Comme le souligne le dernier rapport du CCFA, les ventes de voitures neuves ont en effet chuté de 7,1 % sur le mois de juillet, et de 15,3 % depuis le début de l’année. Une tendance que l’on doit à de nombreux facteurs, tels que la crise sanitaire, la pénurie de semi-conducteurs ou encore les soucis d’approvisionnement liés à la guerre en Ukraine.

Mais dans tout ce tumulte, certaines catégories s’en sortent tout de même un peu mieux que d’autres. C’est notamment le cas des voitures électriques, dont les ventes ont progressé de 69 % selon le cabinet de données AAA Data. Une belle hausse, alors que les motorisations essence et diesel perdent respectivement 12 % et 27 % en juillet.

La Renault Mégane E-Tech cartonne

L’électrique a fortement progressé en un an, alors que cette motorisation affiche actuellement une part de marché de 12,1 % depuis le mois de janvier, contre seulement 7,7 % sur la même période l’année dernière. Mais vous vous en doutez bien, certains modèles cartonnent plus que d’autres. Si la voiture électrique la plus vendue depuis le début de l’année – du moins entre janvier et juin – est la Peugeot e-208, avec 11 091 exemplaires écoulés, la citadine a désormais une rivale de taille.

Il s’agit de la nouvelle Renault Mégane E-Tech, qui est actuellement en tête des ventes sur le segment des voitures électriques sur l’ensemble du mois de juillet. Au total, ce ne sont en effet pas moins de 1 937 unités qui ont été vendues, contre 1 379 pour la citadine au lion. Comment souvent, la Renault Zoé arrive quant à elle sur la troisième marche du podium avec 953 ventes enregistrées. Autant dire que les Françaises ont la côte, devançant alors une Fiat 500 vendue à 938 exemplaires sur la même période.

Aucune Tesla n’apparaît dans le top 10 – la Model Y apparaît même en 29e position, selon Automobile Propre – malgré ses excellents chiffres de ventes généralement communiqués. Et c’est tout à fait normal. En effet, le constructeur américain a pour habitude d’effectuer ses livraisons européennes au second et troisième mois de chaque trimestre. Le premier mois affiche donc des résultats habituellement très faibles.

De nouvelles habitudes

En regardant le cumul depuis le début de l’année, on remarque que le classement n’est pas tout à fait le même. En effet, la Peugeot e-208 reste en tête (11 091), suivie par la Dacia Spring avec 9 864 unités vendues tandis que la Fiat 500 arrive en 3e place avec 9 860 ventes. Si les citadines ont le vent en poupe, AAA Data a toutefois remarqué que les acheteurs de voitures électriques neuves étaient globalement plus âgés que ceux optant pour du thermique (50,6 ans contre 44,9 ans en moyenne]. Sans surprise, ces derniers sont issus de tranches plus aisées.

Si les clients de ce type de motorisation vivent majoritairement en Île-de-France, ils habitent un peu plus dans les communes rurales que les acheteurs de modèles thermiques (28 % contre 26 %). Si ces derniers optent plutôt pour de l’occasion (89 %), 43 % des propriétaires de modèles électriques ont acheté leur voiture neuve. Néanmoins, la location représente 42 % des modèles électriques et hybrides rechargeables, contre seulement 7 % des autres motorisations.

 


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles