Prise en main du Samsung Galaxy Z Fold 4 : le peaufinage du peaufinage du peaufinage

Foldingue du Fold ?

 

Nous avons pu prendre en main le Samsung Galaxy Z Fold 4. Le dernier smartphone ultra haut de gamme du géant sud-coréen déboule avec pléthore de promesses, mais des modifications subtiles. On peaufine donc tout en douceur, mais est-ce convaincant ? Voici nos premières impressions.

Samsung Galaxy Z Fold 4
Le Samsung Galaxy Z Fold 4 // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Le Samsung Galaxy Z Fold 4 est là et c’est évidemment une révolution ! Bon, peut-être pas… Alors c’est une évolution majeure par rapport à l’année dernière ! Hmmm, non, toujours pas. Pas d’inquiétude : il s’agit là d’un appareil qui corrige enfin une multitude de détails importants ! Mouais, c’est déjà ce que l’on disait l’année dernière. Allons bon ! On ne va pas se laisser démonter pour si peu. Nous avons pris en main le Galaxy Z Fold 4 afin de vous partager nos premières impressions.

Qu’on se rassure, malgré le ton volontairement taquin du premier paragraphe de cet article, il y a tout de même plusieurs choses à dire sur le dernier appareil ultra haut de gamme de Samsung. Et beaucoup de questions à poser.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Prévenons au passage que nous avons aussi une prise en main du Samsung Galaxy Z Flip 4 à découvrir en parallèle, ainsi que des montres connectées Samsung Galaxy Watch 5 et Watch 5 Pro.

Un design amélioré (très) subtilement

Le Samsung Galaxy Z Fold 4 veut être la référence incontournable des smartphones pliants. Bon, là, je ne vous apprends rien. La marque sud-coréenne est pionnière dans ce segment et ses produits se doivent d’être à la hauteur de ses ambitions. Seulement, comment faire pour améliorer une recette qui fonctionne déjà très bien ? Eh oui, l’année dernière, le Galaxy Z Fold 3 venait déjà peaufiner une formule bien éprouvée.

Samsung Galaxy Z Fold 4 frandroid
Le Samsung Galaxy Z Fold 4 partiellement plié // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Ainsi, pour le Galaxy Z Fold 4, deux éléments étaient attendus assez tôt, quand les rumeurs ont commencé à fleurir sur le web : effacer la pliure sur l’écran interne et prévoir un espace de rangement pour le stylet S Pen — à l’instar de ce que l’on trouve sur le Galaxy S22 Ultra et qu’on avait sur tous les Note. Or, sur ces deux détails importants, pas de changement.

La pliure reste marquée sous le doigt et peut toujours se voir quand on est parfaitement devant la dalle. Ce n’est vraiment pas rédhibitoire pour l’expérience globale, mais c’est à signaler à l’heure où l’Oppo Find N réservé à la Chine a très bien su atténuer cet inconvénient. Quant au stylet, on se doute que Samsung n’a pas encore trouvé l’agencement adéquat sur un format pliable pour faire de la place au S Pen sans compromettre les autres composants (on pense à la batterie notamment).

Samsung Galaxy Z Fold 4 présentation
Quelques Samsung Galaxy Z Fold 4 // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Le souci des détails

En termes de design, les améliorations du Samsung Galaxy Z Fold 4 sont plus subtiles et se cachent dans les petits détails. La charnière, par exemple, perd quelques millimètres d’embonpoint pour embrasser un look plus anguleux, moins bombé. Cela se ressent au dépliage de l’appareil qui se termine par un mouvement plus sec que par le passé.

Cela n’a rien de désagréable, au contraire. Il s’en dégage une impression de robustesse et de fermeté tendant à prouver que tout est vraiment bien calé au format tablette. Attention, cela vaut pour la grosse heure de prise en main à laquelle j’ai eu droit. Cet effet peut tout à fait s’émousser au fil du temps. 200 000 pliages et dépliages restent garantis par la marque pour vous rassurer.

Samsung Galaxy Z Fold 4 charnière
Le Samsung Galaxy Z Fold 4 plié à 90 degrés // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Autre petit changement dans la conception du Samsung Galaxy Z Fold 4 : les contours de l’écran s’affinent légèrement pour proposer une meilleure immersion. C’est assez discret, mais cela prouve bien que cette génération est orientée sur les ajustements et pas sur les chamboulements. D’ailleurs, tant que nous sommes sur la dalle interne, attardons-nous sur la caméra qui y est cachée en haut à droite.

Celle-ci a fait l’objet d’un travail d’affinage pour être mieux camouflée. On l’oublie en effet totalement quand on se plonge dans un contenu. Ainsi, je n’y ai vu que du feu en jouant à une courte partie d’un runner dont je n’ai pas retenu le nom. Cependant, le déguisement n’est plus aussi efficace dès que l’on commence à chercher l’appareil photo ou qu’un aplat blanc s’affiche par-dessus. Dans ces situations, l’effet grillage est toujours présent. Rien de bien méchant, mais un bon rappel que le Galaxy Z Fold 4 peaufine sans brusquer.

Samsung Galaxy Z Flip 4 caméra sous l’écran
La caméra cachée dans l’écran interne du Samsung Galaxy Z Fold 4 reste visible // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

C’est la même conclusion que l’on peut dresser en découvrant son poids : 263 grammes. C’est 8 grammes de moins que le prédécesseur et cela en fait le Fold le plus léger de l’histoire de Samsung. Mais c’est toujours 263 grammes et c’est toujours beaucoup. Petite précision : on ressent cette lourdeur surtout quand le téléphone est replié. Dans sa forme tablette, cela ne pose aucun souci.

Un écran externe plus chouette ?

Personnellement, j’ai été particulièrement enthousiasmé par la promesse d’un écran externe plus large avec un ratio qui passe à 23,1:9 au lieu de 24,5:9 précédemment. Pourquoi ? Car cela pourrait être une aubaine pour moi et mes doigts empotés. J’ai toujours eu du mal à bien taper mes messages sur le clavier très étroit du Galaxy Z Fold 3 quand celui-ci est plié.

Samsung Galaxy Z Fold 4 replié
L’écran externe du Samsung Galaxy Z Fold 4 // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

En prenant en main le Galaxy Z Fold 4, j’ai cru percevoir la différence. Toutefois, je confesse que cette impression était peut-être due au fait qu’un représentant de Samsung m’avait déjà parlé, juste avant, d’un écran moins étroit en façade. Je préfère attendre le test complet avant de vraiment me prononcer sur le sujet. Si je pouvais arrêter d’écrire « Samut, vollrbt çz va ? » au lieu de « Salut, comment ça va ? », ce serait parfait !

Tant que nous parlons d’écran. Signalons une diagonale de 7,6 pouces avec une définition compliquée à retenir de 2176 x 1812 pixels (QXGA+) et un ratio de 21,6:18. Ici le taux de rafraîchissement adaptatif allant jusqu’à 120 Hz descend aussi jusqu’à 1 Hz pour une meilleure gestion de la consommation de batterie.

Samsung Galaxy Z Fold 4 jeu
Un jeu runner sur le Samsung Galaxy Z Fold 4 // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

La dalle externe de 6,2 pouces garde une définition HD+ (2316 x 904 pixels) avec un taux de rafraîchissement allant de 48 à 120 Hz. Sur ces deux écrans, Samsung reste le roi de l’Oled. Cela se ressent particulièrement sur le grand écran auquel il a suffi de quelques minutes pour impressionner en flattant la rétine.

Plus de puissance et photos boostées

Sur le Samsung Galaxy Z Fold 4, d’aucuns se souviendront de deux améliorations importantes, l’une se situe du côté de la puissance, l’autre concerne la photo. En effet, la bête embarque un Snapdragon 8+ Gen 1 et correspond ainsi aux normes du marché ultra haut de gamme pour le deuxième semestre 2022. En d’autres termes, le smartphone pliant ne fait ici pas de compromis et c’est très prometteur.

Samsung Galaxy Z Fold 4 bloc photo
Le bloc photo du Samsung Galaxy Z Fold 4 // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Pendant ma prise en main, toutes les actions étaient très fluides, malgré les animations parfois un peu lourdes de One UI. Concernant la photo, il faut regarder du côté du capteur principal de 50 mégapixels pour se rendre compte que Samsung muscle son jeu avec une définition plus importante qui tranche avec les 12 mégapixels de l’année dernière.

On se rapproche ainsi d’un bloc photo à la Galaxy S22+. D’autant plus qu’il faut compter aussi sur un téléobjectif x3 (10 Mpx) alors que le grossissement optique était à x2 en 2021. L’ultra grand-angle (12 Mpx) ne bouge pas.

Je n’ai rien à signaler pour le moment sur les rares clichés capturés avec l’appareil.

Une barre des tâches bien pensée

Le Samsung Galaxy Z Fold 4 se distingue aussi par les nouveautés logicielles qu’il apporte. Je pense surtout à la barre des tâches. Celle-ci était déjà présente dans les fonctions expérimentales du Z Fold 3 via lesquelles on pouvait épingler ladite barre. Sur ce nouveau smartphone, les choses vont plus loin.

Samsung Galaxy Z Fold 4 barre des tâches
La barre des tâches du Samsung Galaxy Z Fold 4 // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

La barre des tâches s’intègre sans heurt et s’affiche sur le bas de l’écran dès que vous lancez une application. Ça donne bien l’impression d’être sur un PC ou une tablette Pro. Par ailleurs, il suffit de faire un glisser-déposer de la barre des tâches vers le centre de l’écran pour profiter de plusieurs applications en même temps avec un affichage fractionné. On reste sur un maximum de trois apps simultanément, ce qui n’est pas mal du tout.

Cela fonctionne vraiment très facilement et l’interface promet un brin d’intelligence. Vos apps les plus utilisées apparaîtront dans l’espace dédié de la barre des tâches tandis que vous pouvez paramétrer à l’envi le reste. Il suffit d’ailleurs de réarranger les icônes d’app en bas de votre écran d’accueil pour que cette fameuse barre des tâches reprenne l’agencement. J’ai trouvé ça assez malin à l’usage.

Samsung Galaxy Z Fold 4 multitâche
Le multitâche du Samsung Galaxy Z Fold 4 // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

La productivité est aussi mise à l’honneur sur la plupart des apps de Google, Microsoft ou Meta avec un affichage réajusté et adapté aux grands écrans pour vous faire oublier que vous êtes sur un téléphone. Du côté du Flex Mode (quand on utilise le grand écran en le pliant à plus ou moins 90 degrés), il y a deux options rigolotes, mais pas forcément tout à fait au point.

La première, c’est qu’on peut utiliser l’une des moitiés d’écran comme un trackpad. C’est bien fait, mais le problème vient de l’autre moitié : sur un navigateur, il n’est vraiment pas évident de voir ce qui s’affiche sur une zone si étroite.

Samsung Galaxy Z Fold 4 trackpad
La fonction trackpad sur le Samsung Galaxy Z Fold 4 // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

La seconde concerne l’appareil photo : si vous commencez à zoomer beaucoup (jusqu’à x30 numériquement), vous pouvez profiter d’un viseur qui permet de savoir à peu près vers où vous orientez la caméra. Cependant, pour en profiter, il faut un peu plier le Galaxy Z Fold 4 (car cet aperçu s’affiche sur une moitié d’écran) et ce n’est pas le geste le plus intuitif. Il y a du potentiel, mais on peut sans doute améliorer les choses.

Samsung Galaxy Z Fold 4 apercu zoom flex
Avec le Flex Mode, vous profitez d’un viseur lorsque vous zoomez avec le Samsung Galaxy Z Fold 4 // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Notez aussi que les petites optimisations logicielles devraient aussi débarquer sur le Z Fold 3 à terme, par le biais d’une mise à jour. Reste à savoir quand. Après tout, il faut bien garder autant d’éléments de différenciation que possible sur le Z Fold 4.

Convaincre sur le long terme

Le Samsung Galaxy Z Fold 4 s’annonce donc comme un excellent téléphone pliable, mais pour se démarquer de son prédécesseur, il faudra surtout réussir à convaincre sur le long terme avec sa puce plus intéressante et sa partie photo plus développée. Cela vaut aussi pour le design qui se veut plus robuste.

Samsung Galaxy Z Fold 4 trio
Le Samsung Galaxy Z Fold 4 en trois couleurs // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Cependant, si vous attendiez des changements majeurs, il faudra encore patienter une ou deux générations au moins pour voir un emplacement dédié au stylet apparaître ou, au contraire, assister à la disparition de la pliure. En somme, vous aurez très certainement un Galaxy Z Fold 4 répondant à toutes ses promesses si vous craquez aujourd’hui. Toutefois, si vous préférez attendre pour un pliant, soyez rassuré, Samsung semble aller dans le bon sens.

Prix et date de sortie du Samsung Galaxy Z Fold 4

Le Samsung Galaxy Z Fold 4 est disponible à la précommande dès ce mercredi 10 août et jusqu’au 25 août. Il sera ensuite commercialisé le 26 août. Au-delà de ça, retenez trois prix officiels pour trois configurations :

  • 1799 euros pour le modèle 256 Go ;
  • 1919 euros pour celui de 512 Go ;
  • 2159 euros pour la version à 1 To (exclusivité du site officiel de Samsung).

Pendant la période de précommande, vous profitez d’un bonus de reprise à 200 euros.

NB. Cette prise en main a eu lieu dans le cadre d’un voyage de presse organisé par Samsung à Londres.

Les derniers articles