Le Samsung Galaxy Fold a été repoussé, la faute à des écrans se cassant déjà dans les mains des premiers testeurs. iFixit, bien connu pour ses démontages en règle, nous offre aujourd’hui sa propre analyse des événements ayant conduits à de tels problèmes.

Y a-t-il un problème d’envergure avec le Samsung Galaxy Fold ? Les premiers retours semblaient bons, jusqu’à ce que plusieurs journalistes américains fassent état d’écrans brisés.

Pour la plupart, il s’agissait d’un problème humain : ils ont retiré un filtre qu’il ne fallait pas retirer. Mais pour d’autres, il n’y a pas eu d’erreurs humaines : le smartphone est en cause. Alors que Samsung a retardé la sortie de son smartphone, iFixit — bien connu pour ses talents de réparateur et de désassembleur — se penche sur l’ingénierie du smartphone pliable pour déterminer les causes du problème.

iFixit nous offre son analyse du Galaxy Fold

Tout d’abord, le site tient à rappeler un fait basique, mais important : les écrans OLED sont, par nature, fragiles. Cette technologie de dalle est très sensible à l’oxygène, la moisissure, et une couche de protection est donc très importante à avoir sur celle-ci. Particulièrement, ce sont les bordures de ces écrans qui sont les plus fragiles, et n’importe quelle pression mal orientée peut avoir un impact considérable sur leur longévité.

Avoir un appareil à dalle OLED est décrit par iFixit comme avoir « une petite salle blanche que l’on transporte ». On comprend ainsi mieux pourquoi le retrait du film de protection du Galaxy Fold a causé tant de dégâts.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Principal problème : la charnière

Le gros problème du design du Galaxy Fold selon iFixit est à voir du côté de la charnière. Lorsque le téléphone se déplie, on peut observer qu’un espace existe entre la dalle flexible et le corps du téléphone en lui-même.

C’est cet espace qui serait le principal responsable des problèmes du téléphone puisqu’il laisse le moindre petit débris de votre poche s’immiscer entre la structure solide du téléphone et l’écran lui-même. C’est ce qui expliquerait l’apparition de « bosses » sur certains écrans, qui ont pour la majorité fini par céder. À l’ouverture, la charnière aurait également quelques zones ouvertes au dos du téléphone.

Après tout, ces débris introduisent une nouvelle forme que la dalle OLED n’est pas équipée à encaisser. Et comme elle est extrêmement fragile, elle finira par se briser. Il faudrait que Samsung trouve un moyen de fermer complètement cet espace pour garantir la survie de son écran.

« Vous le tenez mal »

Qui se souvient de l’antennagate de l’iPhone 4S, avec Steve Jobs déclarant que les utilisateurs « tenaient mal » leur smartphone ? Par amour de l’humour, on serait presque tenté de rapprocher cela avec le Galaxy Fold.

En effet, un dernier point est soulevé par iFixit : le fait que les utilisateurs ferment tous leur Galaxy Fold différemment. Samsung a bien testé les cycles d’ouverture/fermeture de son dernier produit, mais par le biais de robots répétant toujours le même geste, avec la même force répartie sur l’ensemble des côtés de la dalle.

Ce n’est pas le cas des utilisateurs. Pour le fermer, les premiers testeurs ont tendance à appuyer au centre de l’écran, ou sur le coin de celui-ci, ou l’ouvrent à la manière d’un livre, les deux pouces appliquant la force de l’utilisateur sur un même point concentré.

Prépliez donc ce Samsung Galaxy Fold

Enfin, iFixit note un dernier petit détail : l’écran du Samsung Galaxy Fold ne semble pas conçu avec la pliure centrale directement faite sur l’écran, pour des raisons esthétiques. De ce fait, les premières ouvertures/fermetures occasionnent plus de tension et d’adaptation à la dalle et au smartphone.

Pour pallier ce fait, ils indiquent que la dalle aurait besoin d’un peu d’espace libre afin de pouvoir s’adapter plus librement à cette tension. Ce n’est pas forcément le cas ici.

Voilà toute l’analyse que les experts de iFixit nous offrent. Samsung récupérant désormais les modèles de test pour analyse, gageons qu’ils tireront les bonnes conclusions sur ces premiers défauts repérés.