Samsung Galaxy Z Flip : iFixit souligne les limites de la charnière

Samsung n'a jamais promis une résistance à la poussière

 

iFixit a démonté le Samsung Galaxy Z Flip après l'avoir soumis à un test extrême de résistance à la poussière. C'est l'occasion de rappeler que la charnière de ce smartphone pliable a des limites assumées.

Le Samsung Galaxy Z Flip a été récemment officialisé et nous l’avons même pris en main. Le smartphone pliable est d’ores et déjà disponible à la vente et évidemment de nombreuses questions se posent quant à sa résistance. Rappelons à cet égard que la robustesse de la charnière centrale de l’appareil a été beaucoup mise en avant par son constructeur. Or, justement, c’est ce qu’a voulu tester iFixit.

Le spécialiste de la réparabilité a en effet soumis le Galaxy Z Flip a une épreuve de torture : le smartphone est inséré dans une poche en plastique pleine de poussière colorée. Le sac est ensuite secoué afin de plonger le produit dans une tempête de particules fines.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Avec cet exercice, iFixit souhaite tester l’efficacité du « bouclier de fibres » implémenté par Samsung dans l’articulation de son dernier smartphone pliable. Le géant sud-coréen a en effet intégré deux rangées de fibres censées capturer les éventuelles poussières susceptibles de s’immiscer dans l’appareil.

Le bouclier de fibres du Samsung Galaxy Z Flip (capture d’écran de la vidéo d’iFixit)

On rappellera tout de même que Samsung explique bien au premier démarrage et sur ses plateformes de service client que le Galaxy Z Flip n’est pas certifié résistant contre l’eau ou la poussière et met donc clairement en garde les utilisateurs contre ces risques-là. Un avertissement salutaire au vu des observations d’iFixit. Le smartphone pliable n’a en effet pas du tout apprécié le bain de poussière. Dès la fin de la torture, la charnière craque de manière très inquiétante.

Un test extrême

iFixit démonte ensuite l’appareil pour remarquer que la poussière colorée utilisée dans cette épreuve s’est infiltrée un peu partout à l’intérieur du Galaxy Z Flip. Fait notable : certaines parties de la barrière de fibres paraissent même assez propres, ce qui tend à prouver qu’elles n’ont pas protégé grand-chose. Avant de tirer des conclusions hâtives, soulignons que le test montré en vidéo ici n’est pas du tout représentatif des conditions normales d’utilisation et on imagine que ce fameux bouclier de fibres est plus adapté aux particules moins fines que l’on trouve dans les poches de nos pantalons.

Les fibres sont étonnamment propres (capture d’écran de la vidéo d’iFixit)

La vidéo d’iFixit vient surtout nous rappeler que les smartphones pliables comme le Galaxy Z Flip restent des objets fragiles à manier avec précaution. Ces appareils restent avant tout des vitrines technologiques donnant un aperçu des futurs paradigmes auquel on peut s’attendre sur le marché mobile.

L’écran pliable

Cela n’est pas sans rappeler la confusion qui règne autour de la robustesse de l’écran pliable du Galaxy Z Flip mêlant une couche de verre ultra fin aux couches en plastique. Les smartphones pliables, quelle que soit la marque, ont encore un certain chemin à faire avant de rassurer autant que des smartphones traditionnels.

Sur une note positive, on notera que la carte mère profite d’un revêtement hydrophobe. Même si cela n’offre pas une résistance à une plongée dans l’eau, il s’agit tout de même d’un détail rassurant. Néanmoins, à la fin, le Galaxy Z Flip n’échappe pas à un mauvais score de réparabilité sur iFixit : 2/10.

Le Samsung Galaxy Z Flip a été annoncé en même temps que les Galaxy S20. À l’instar de ces derniers, le nouveau smartphone pliable avait vu de nombreuses informations à son sujet fuiter depuis un bon bout de temps. Aujourd’hui,…
Lire la suite

Les derniers articles