SFR a publié ses résultats trimestriels hier soir, nous permettant d’observer un retour à la croissance. Patrick Drahi s’en félicite et imagine déjà augmenter les prix de ses forfaits.

Nombreux sont les opérateurs à se plaindre de la guerre des prix lancée avec les forfaits bradés et sans abonnement. Pour autant, ils se doivent aussi de suivre la tendance, faisant que le marché des télécoms français est plus fluctuant qu’on pourrait l’imaginer.

SFR est naturellement de ceux-ci. Mais ce n’est pas tout : ses décisions passées l’ont conduit à avoir un réseau de moins bonne qualité, et un service après-vente historiquement mauvais. Après quelques changements, il semble que l’entreprise redresse la barre.

SFR retrouve la croissance

Comme l’indique Les Echos, la publication des résultats trimestriels de l’opérateur au carré rouge aura été l’occasion de constater une évolution positive. SFR enregistre en effet des ventes en augmentation de 7,2 % pour 2,6 milliards d’euros. Une belle augmentation pour l’acteur qui retrouvait difficilement un taux de croissance de 4 % sur la période précédente, qui elle-même soulignait un retour en forme.

C’est particulièrement sur le fixe que l’opérateur peut se féliciter, puisqu’il aura recruté 41 000 abonnés de plus pour un total de 6,3 millions. La progression se ressent surtout côté fibre et câble, où 59 000 nouveaux clients ont été recrutés. Cela peut autant sous-entendre de nouveaux abonnés que des transformations d’ADSL à fibre sur son réseau.

Reste que la dette massive de l’opérateur, qui s’élève à 30,6 milliards d’euros au troisième trimestre, est à surveiller. Le prochain acte de SFR pour endiguer cela est la revente de son réseau fibre au Portugal, qui n’a pas encore été finalisée.

Augmentation à venir

Au cours d’une conférence téléphonique auprès des analystes financiers, Patrick Drahi est revenu sur ces résultats. Il a tout d’abord indiqué que son entreprise recrutait « des clients chez tous nos concurrents ».

Nous avons cependant aussi vision des plans de l’opérateur : « En termes de revenus par abonné, cependant, il y a encore de la marge, car nous sommes moins chers qu’Orange, mais je ne vois pas pourquoi cela devrait rester le cas dans le futur ».

SFR a bien profité de l’accalmie de la guerre des prix sur ce trimestre pour solidifier ses clients et en recruter de nouveaux. Cependant, il n’est pas dit qu’un retour déjà annoncé à des prix plus élevés ne soit bien perçu sur le marché. Si l’avènement de la 5G approche, les technologies employées par celle-ci doivent normalement rendre les forfaits moins chers ou plus complets, avec notamment la data illimitée.

Après tout, l’opérateur n’a toujours pas réglé ses problèmes de SAV, est toujours attaqué par ses anciens salariés lésés par son plan de départ volontaire et n’est toujours pas revenu en odeur de sainteté auprès du grand public. Difficile donc de croire en l’idée d’augmenter les prix si le service ne suit pas.

« Pour Drahi, on est des lignes dans un fichier Excel » : SFR raconté par ses salariés lésés