Test des Sony WF-C500 : une excellente qualité sonore pour moins de 100 euros

Casques et écouteurs • 2021

Points positifs du Sony WF-C500
  • Excellente qualité audio
  • Contrôle du volume sur les écouteurs
  • Écouteurs confortables et légers
  • Autonomie de plus de dix heures
  • Prix de moins de 100 euros
Points négatifs du Sony WF-C500
  • Pas de réduction de bruit active
  • Finitions du boîtier un peu cheap
  • Manque de dynamique sonore
  • Micros très moyens pour les appels
 

Avec ses WF-C500, Sony propose des écouteurs sans fil à moins de 100 euros, mais avec un rendu sonore qui n'a rien à envier à bien des écouteurs plus haut de gamme. Voici notre test complet.

Les écouteurs Sony WF-C500

Les écouteurs Sony WF-C500 // Source : Frandroid

Très réputé dans le domaine des écouteurs sans fil grâce à ses WF-1000XM3 puis 1000XM4, Sony propose également des solutions plus abordables, à moins de 100 euros. C’est le cas des nouveaux Sony WF-C500, des écouteurs lancés à 70 euros qui ne profitent pas de la réduction de bruit active ou des codecs les plus haut de gamme, mais bel et bien du son Sony.

Sony WF-C500Fiche technique

Modèle Sony WF-C500
Format écouteurs intra-auriculaires
Batterie amovible Non
Microphone Oui
Autonomie annoncée 20 heures
Type de connecteur USB Type-C
Version du Bluetooth 5.0
Réponse en fréquence minimum 20 Hz
Réponse en fréquence maximum 20000 Hz
Poids 10.8 grammes
Prix 69 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec des écouteurs prêtés par le constructeur

Sony WF-C500Design

Les Sony WF-C500 sont des écouteurs légers, très légers. Avec un poids de 5,4 grammes sur la balance pour chaque écouteur, Sony propose ici des écouteurs plutôt compacts, à 1000 lieues des WF-1000XM4 à qui on pouvait reprocher un format pour le moins massif. En fait, on a l’impression ici d’avoir affaire à des écouteurs hybrides, à mi-chemin entre les 1000XM4 et les Jabra Elite 85T. Il faut dire que les écouteurs entrée de gamme de Sony arborent non pas des boutons tactiles, comme sur la version premium, mais de véritables boutons physiques. Un e solution à laquelle le constructeur japonais ne nous avait pas habitués jusqu’à présent, contrairement à son concurrent danois.

Les écouteurs Sony WF-C500 sont dotés de boutons physiques

Les écouteurs Sony WF-C500 sont dotés de boutons physiques // Source : Frandroid

Outre ce bouton physique rond qui occupe une bonne place à l’extérieur des écouteurs, les Sony WF-C500 arborent un format plutôt classique. Pas de tige, mais un simple écouteur noir — dans le cas du modèle testé — qui vient se loger à l’intérieur du pavillon auriculaire. Les Sony WF-C500 sont pas ailleurs des écouteurs intra-auriculaires. À ce titre, ils sont fournis avec trois paires d’embouts en silicone afin de s’adapter au mieux à la morphologie de votre oreille.

Concernant le confort es écouteurs, j’ai pu les utiliser pendant plusieurs heures sans ressentir la moindre gêne. Leur format rond et compact ainsi que leur légèreté permet de les utiliser sur le long terme sans trop les sentir dans les oreilles. Bien évidemment, le format intra-auriculaire des WF-C500 pourra gêner certaines personnes, mais il permet au moins d’assurer une bonne isolation passive alors même que les écouteurs sont dépourvus de réduction de bruit active.

Le boîtier des Sony WF-C500

Si les écouteurs sont légers, le boîtier des Sony WF-C500 l’est tout autant avec un poids de 35 grammes sur la balance. Le boîtier est ici en plastique translucide, de la même couleur que les écouteurs, donc noir dans le cas du modèle testé. De prime abord, on a affaire ici à une simple boîte en forme pilule longue de 80 mm, haute de 30,9 mm et profonde de 34,9 mm. Un format et une légèreté qui en font un boîtier très facile à ranger dans une poche de jean ou un sac à main.

Les écouteurs Sony WF-C500 dans leur boîtier

Les écouteurs Sony WF-C500 dans leur boîtier // Source : Frandroid

Le boîtier des WF-C500 s’avère cependant plutôt cheap, non seulement en raison des matériaux que l’on aurait aimés plus solides — c’est le prix de la légèreté — mais aussi des finitions. Le plastique fait un peu trop plastique et on ne serait pas étonné de découvrir quelques craquements après plusieurs mois d’utilisation. Néanmoins, sa charnière plutôt large paraît résistante, même en forçant légèrement dessus. Notons cependant qu’en raison de la résistance du couvercle et du format horizontal du boîtier, il vous faudra deux mains pour l’ouvrir. Il n’a pas pour objectif d’être aussi ludique que la boîte des AirPods 3 ou des Google Pixel Buds.

Concernant les connectiques, le boîtier des Sony WF-C500 ne présente qu’une seule prise USB-C à l’arrière. Une LED est également présente à l’intérieur et sera visible grâce à la coque translucide pour indiquer l’état de charge de la batterie.

Étanchéité et utilisation sportive

Les Sony WF-C500 ont beau être des écouteurs d’entrée de gamme, Sony n’a pas oublié de proposer une certaine étanchéité. On a ici affaire à des écouteurs certifiés IPX4, donc résistants aux éclaboussures, à la sueur ou à la pluie. Certes, c’est un minimum, mais c’est tout de même suffisant pour la plupart des cas.

Les Sony WF-C500 tiennent bien dans l'oreille

Les Sony WF-C500 tiennent bien dans l’oreille // Source : Frandroid

Notons par ailleurs que les écouteurs restent plutôt bien en place dans les oreilles, même en mouvement… à condition toutefois de les avoir positionnés correctement initialement.

Sony WF-C500Usage et application

Les Sony WF-C500 sont compatibles avec deux systèmes d’appairage rapide : Google Fast Pair et Microsoft Swift Pair. Cela signifie qu’en retirant les écouteurs de leur boîtier à proximité d’un smartphone Android ou d’un PC Windows, une fenêtre va s’afficher à l’écran vous invitant à les connecter directement en Bluetooth à l’ordinateur ou au téléphone.

Bien entendu, il est également possible de déclencher manuellement l’appairage en appuyant longuement et simultanément sur les boutons des deux écouteurs. Une fois l’alerte d’appairage lancée — les LEDs des écouteurs clignotent alors rapidement en bleu — vous pourrez rechercher les WF-C500 dans les paramètres Bluetooth de votre smartphone.

Les contrôles des boutons

On l’a vu, les Sony WF-C500 sont dotés de véritables boutons physiques permettant de contrôler la musique. En fonction du nombre d’appuis, de l’écouteur ou de la durée des appuis, on va ainsi pouvoir lancer, par défaut, plusieurs actions :

  • Appui simple à gauche : augmentation du volume
  • Appui long à gauche : diminution du volume
  • Appui simple à droite : mise en pause
  • Appui double à droite : piste suivante
  • Appui triple à droite : retour en arrière
  • Appui long à droite : assistant vocal
Les écouteurs Sony WF-C500 se contrôlent à l'aide des boutons physiques

Les écouteurs Sony WF-C500 se contrôlent à l’aide des boutons physiques // Source : Frandroid

Malheureusement, ces contrôles ne peuvent pas être modifiés au sein de l’application Sony Headphones. Heureusement, ils sont plutôt complets, permettant même la gestion du volume directement depuis les écouteurs sans avoir à sortir le smartphone de sa poche. Néanmoins, la gestion des contrôles avec un appui simple à gauche pour augmenter le volume et un appui simple à droite pour mettre la musique en pause peut déstabiliser. Vous ne pourrez ainsi pas inverser les contrôles en intégrant la gestion du volume à droite et celle de la lecture à gauche.

L’application Sony Headphones

Comme pour tous les casques et écouteurs Sony, les WF-C500 se contrôlent à l’aide de l’application Sony Headphones si vous souhaitez aller plus loin que les simples contrôles tactiles.

Cependant, autant le dire d’emblée, l’application est plus que limitée pour les écouteurs d’entrée de gamme du constructeur japonais.

Il faut dire que les WF-C500 ne permettent pas de modifier l’attribution des boutons physiques et ne sont pas dotés de fonction de réduction de bruit active ou d’un mode transparent. Néanmoins, on peut y trouver la mise à jour du firmware ainsi qu’un égaliseur, comme on le verra plus tard. Par ailleurs, l’application va également vous permettre d’activer plusieurs options. C’est le cas de la gestion de la connexion Bluetooth. Si les WF-C500 ne sont compatibles qu’avec les codecs AAC et SBC, vous pouvez passer par l’appli pour opter pour une « priorité à la qualité sonore » ou une « priorité à la connexion stable ».

Sony Headphones permet également d’activer la fonction DSEE pour Digital Sound Enhancement Engine (moteur d’amélioration numérique du son). Il s’agit en fait d’une sorte d’upscaling pratiquée par les casques et écouteurs Sony pour augmenter numériquement la qualité audio des fichiers MP3 écoutés. Dans les faits, la fonction peine à convaincre et il est bien difficile de distinguer une véritable amélioration de la qualité sonore en activant l’option.

Enfin, écouteurs Sony obligent, les WF-C500 sont compatibles avec le système de spatialisation 360 Reality Audio disponible sur Deezer, Tidal et Amazon Music. Vous pouvez donc scanner votre oreille à l’aide de l’appareil photo pour que l’application gère au mieux la spatialisation et l’audio 3D proposées au sein de ces différents services de streaming de musique.

La connexion Bluetooth

Pour le Bluetooth, les Sony WF-C500 utilisent la version 5.0 de la norme sans fil. Durant ma semaine de test, je n’ai souffert d’aucune déconvenue avec les écouteurs de Sony. Utilisés avec un Pixel 6 Pro, les écouteurs ont su garder la connexion avec le smartphone. il n’y a bien qu’à une ou deux reprises où j’ai entendu une microcoupure alors que le smartphone était dans ma poche, ma main par-dessus, mais cela reste suffisamment rare pour ne pas gêner au quotidien.

Les Sony WF-C500 ne sont pas des écouteurs compatibles Bluetooth multipoint. Vous ne pourrez donc les connecter simultanément qu’à une seule source audio.

Les Sony WF-C500 proposent une connexion Bluetooth stable

Les Sony WF-C500 proposent une connexion Bluetooth stable // Source : Frandroid

Néanmoins, Sony promet une utilisation possible à une seul écouteur et force est de constater que c’est bel et bien le cas. Si vous rangez un écouteur dans son étui, il va automatiquement s’éteindre et le second écouteur, resté à votre oreille, continuera de jouer la musique. Surtout, non content de diffuser le canal stéréo qui lui est alloué, l’écouteur que vous portez encore recevra également le canal de l’écouteur rangé. De fait, vous recevrez ainsi l’entièreté du signal stéréo que l’écouteur retransmettra alors en mono pour ne pas vous faire louper une seule note du titre écouté.

Sony WF-C500Audio

Les Sony WF-C500 sont dotés de transducteurs dynamiques de 5,8 mm de diamètre, capables d’offrir une réponse en fréquence classique, allant de 20 à 20 000 Hz. Du côté des codecs audio Bluetooth, contrairement aux WF-1000XM4 haut de gamme, les WF-C500 ne gèrent que le SBC et l’AAC. Nulle trace donc des codecs aptX ou LDAC. Dès lors, la transmission audio se fera donc à un débit maximal de 345 kbps en SBC et 250 kbps en AAC.

La grille de haut-parleur des Sony WF-C500

La grille de haut-parleur des Sony WF-C500 // Source : Frandroid

Pour tester la qualité audio des écouteurs, j’ai connecté les Sony WF-C500 en AAC sur un smartphone Google Pixel 6. Par la suite, je les ai utilisés en écoutant de la musique sur Spotify en qualité « très élevée », ce qui correspond à de l’ogg vorbis à 320 kbps.

On le constate d’emblée, les Sony WF-C500 proposent un son particulièrement agréable avec un traitement très flatteur. Les graves sont bien mis en avant comme on l’entend nettement dans le titre Bad Guy de Billie Eilish avec la nappe de basses en arrière-plan. Les bas médiums sont également très présents afin de renforcer le côté enveloppant et de mettre en avant les voix des artistes. Les hauts médiums sont légèrement plus effacés, sans pour autant que ça ne soit gênant. Au contraire, cette signature a tendance à être assez reposante, sans forcément accentuer des fréquences sonores qui peuvent être fatigantes à la longue.

Les aigus sont également là, comme on peut l’entendre sur Thriller de Michael Jackson. Bien présentes, les cymbales permettent d’ajouter de la précision à la signature sonore plutôt ronde des écouteurs. Sur le titre du chanteur, la basse et les synthés permettent ainsi de profiter de l’ensemble des capacités sonores des WF-C500.

Les Sony WF-C500 proposent un son très agréable

Les Sony WF-C500 proposent un son très agréable // Source : Frandroid

Dans l’ensemble, pour des écouteurs lancés à moins de 100 euros, les WF-C500 s’en sortent particulièrement bien. Ils proposent un rendu bien défini, permettant d’isoler facilement n’importe quel instrument sur la large scène sonore.

Finalement, le seul point négatif des WF-C500 se trouve du côté de la dynamique des écouteurs. Contrairement aux WF-1000XM4, les écouteurs d’entrée de gamme vont avoir plus de mal à faire la distinction entre les sons censés être joués fortement et ceux censés être reproduits avec un volume plus faible, mettant tout sur un plan sonore assez étroit.

Reste que compte de leur tarif, les écouteurs de Sony proposent une excellente qualité audio, et c’est là tout ce qu’on espérait d’écouteurs du constructeur japonais à un tel tarif.

Sony WF-C500Micro

Bien évidemment, les Sony WF-C500 sont dotés de microphones pour permettre les appels audio ou l’enregistrement de votre voix par les écouteurs dans des vidéos. Néanmoins, on est loin de la qualité que peuvent offrir des écouteurs plus premium, voire des modèles d’entrée de gamme dotés de tiges dirigées vers votre bouche.

Dans un environnement calme, comme à l’intérieur de votre salon, fenêtres fermées, les WF-C500 s’en sortent convenablement, mais ont déjà tendance à compresser votre voix, alors même qu’aucun bruit notable n’est à signaler. En extérieur, les écouteurs parviennent bien à filtrer les bruits ambiants en effaçant par exemple les sons des voitures au loin, mais cela se fait au détriment de la qualité audio. Votre interlocuteur aura ainsi du mal à comprendre tout ce que vous lui dites et votre voix lui paraîtra plus grave en raison de la compression sonore.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Enfin, dans un environnement bien plus bruyant avec un robinet d’eau continu — par exemple si vous faites la vaisselle — les Sony WF-C500 vont bien parvenir à réduire la son de l’eau qui coule, mais cela prendra quelques secondes. Surtout, la réduction du bruit aura nettement tendance à abîmer la qualité de votre voix. Votre interlocuteur devra se concentrer pour comprendre tout ce que vous racontez et la conversation deviendra rapidement agaçante pour la personne à l’autre bout du fil.

Sony WF-C500Autonomie

Sony annonce une autonomie pour le moins ambitieuse avec ses WF-C500. Le constructeur japonais promet en effet jusqu’à 10 heures d’écoute avec les écouteurs seuls et 10 heures supplémentaires à l’aide du boîtier de charge. En appel, l’autonomie est annoncée cette fois à cinq heures.

Les Sony WF-C500 en charge dans leur boîtier

Les Sony WF-C500 en charge dans leur boîtier // Source : Frandroid

Et pourtant, malgré ces fortes ambitions, les WF-C500 sont à la hauteur. J’ai pu lancer l’écoute d’une playlist en passant par le codec SBC, la priorité à la qualité sonore et un volume à 60 % et les écouteurs ont pu fonctionner en boucle pendant 12h20 avant de s’éteindre, à court de batterie. Notons que le premier des deux écouteurs s’est cependant vidé un peu plus rapidement, au bout de 11h36. C’est un excellent score qui place les WF-C500 parmi les écouteurs avec la meilleure autonomie du marché.

Une fois les écouteurs vidés, Sony annonce 2h30 pour les recharger complètement dans leur boîtier. Là aussi, le constructeur joue les modestes. De mon côté, au bout de 61 minutes, l’application Sony Headphones annonçait une charge à 100 %. Il aura cependant fallu 49 minutes supplémentaires — pour un total de 1h50 — pour que la LED de charge s’éteigne dans le boîtier, signalant une charge complète.

La prise USB-C au dos du boîtier des Sony WF-C500

La prise USB-C au dos du boîtier des Sony WF-C500 // Source : Frandroid

Le boîtier des Sony WF-C500 peut se charger avec le — très court — câble USB-A vers USB-C fourni dans la boîte. Aucun chargeur secteur USB n’est cependant fourni et il vous faudra donc le connecter à un ordinateur ou au bloc secteur de votre smartphone. Notons par ailleurs que le boîtier n’est pas compatible avec la charge sans fil.

Sony WF-C500Prix et date de sortie

Les écouteurs Sony WF-C500 sont disponibles depuis le mois d’octobre en rouge, vert, blanc ou noir. Lancés initialement à 100 euros, ils sont désormais disponibles à 69 euros.

Note finale du test
8 /10
Les Sony WF-C500 ont bien des arguments à faire valoir et permettent au constructeur japonais de s'attaquer au marché de plus en plus garni des écouteurs d'entrée de gamme.

Il faut dire que Sony a réussi à proposer une qualité audio que peu de concurrents peuvent achever sur ce segment de prix. Par ailleurs, les WF-C500 peuvent se targuer d'une autonomie record avec pas moins de 12 heures d'autonomie. On apprécie également leur confort, y compris dans une utilisation sportive, ainsi que le contrôle possible du volume directement sur les écouteurs.

Cela ne signifie pas pour autant que les écouteurs sont parfaits et on aurait apprécié l'intégration d'une réduction de bruit active. Cette fonction se démocratise de plus en plus et c'est son absence qui nous empêche de mettre un 9/10 aux écouteurs de Sony. Dommage également que les micros soient aussi moyens pour l'utilisation des écouteurs pendant les appels.

Mais dans l'ensemble, c'est un quasi-sans-faute proposé par Sony qui signe son entrée dans la cour des grands écouteurs d'entrée de gamme avec ces WF-C500.

Points positifs du Sony WF-C500

  • Excellente qualité audio

  • Contrôle du volume sur les écouteurs

  • Écouteurs confortables et légers

  • Autonomie de plus de dix heures

  • Prix de moins de 100 euros

Points négatifs du Sony WF-C500

  • Pas de réduction de bruit active

  • Finitions du boîtier un peu cheap

  • Manque de dynamique sonore

  • Micros très moyens pour les appels

Les derniers articles