Sony a un casque de réalité virtuelle en stock et ce n’est peut-être pas un PlayStation VR 2

 

Sony Corp a publié une offre d'emploi pour des postes amenant à travailler sur un nouvel écran de réalité virtuelle "de nouvelle génération". PlayStation VR 2 ou produit innovant ? Le mystère demeure alors que le successeur du casque de réalité virtuelle de la PlayStation se fait toujours attendre.

Verra-t-on un jour un casque PlayStation VR 2 ? L’idée fait toujours son chemin et la rumeur revient sans cesse. Sony a déjà confirmé que la première mouture du casque de réalité virtuelle serait compatible avec la future PlayStation 5 et beaucoup de fans se mettent à rêver de l’arrivée d’une seconde version plus puissante, plus légère, plus agréable voire carrément sans fil.

Sony continue de jouer la montre et ne laisse toujours rien filtrer. Cependant, une offre d’emploi a fait frémir les amateurs de mondes virtuels. Sony Corp a récemment publié une annonce pour un poste de responsable d’une équipe de 15 personnes qui sera « en charge de la conception de la partie vision du produit (système optique, objectif, boîtier, rayonnement thermique, etc.) », comme l’a repéré le site Upload VR. Ces ingénieurs seront responsables du « barillet de l’objectif » qui doit être intégré à un « boîtier petit et léger » qui n’est autre que le casque.

« De belles images et une facilité d’utilisation »

Et l’idée d’un PlayStation VR 2 refait surface… sauf que l’annonce n’émane pas de Sony Interactive Entertainement, la division ayant notamment en charge la PlayStation et ses accessoires. Mais de l’entreprise japonaise au sens large. L’offre évoque un projet de « visiocasque de nouvelle génération pour la réalité virtuelle » pour les cinq prochaines années. Cela ferait sortir le produit en 2025 au plus tard, soit… 9 ans après le PlayStation VR. Pour une V3 ou V4, pourquoi pas. Pour le successeur tant attendu, ça fait sacrément long !

Ou bien s’agit-il tout simplement d’un autre produit de réalité virtuelle innovant, non lié forcément au jeu vidéo, mais au divertissement si cher à Sony, que ce soit pour le cinéma, la musique ou la télévision. La firme mentionne dans l’annonce la volonté de « fournir de belles images sans précédent et une facilité d’utilisation confortable pour les clients. » De là à envisager enfin un casque débarrassé de ses fils et permettant plus de mobilité à la façon de l’Oculus Quest, il n’y a qu’un pas qu’on aimerait enfin voir Sony franchir. Le plus gros reproche souvent fait au PlayStation VR étant son système gênant de fils et une résolution d’images pas toujours au top (mais qui a le mérite d’être plus immersive qu’un jeu « à plat »).

Les derniers articles