PS5 : Sony démonte sa console next-gen pour nous révéler ses entrailles

 

Sony a publié une vidéo où le fabricant démonte la PlayStation 5. L'occasion de découvrir l'intérieur de la console et d'en apprendre un peu plus sur son fonctionnement.

C’est désormais, il semblerait, une tradition pour Sony. Quelques semaines avant le lancement d’une nouvelle console, le géant propose très officiellement de démonter sa nouvelle PlayStation à travers une vidéo diffusée sur YouTube.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

La vidéo concernant la PlayStation 5 était attendue au tournant pour enfin dévoiler ce qui se cache derrière le design atypique de la machine. D’autant que Microsoft a dévoilé l’intérieur de sa Xbox Series X dès le début de l’année, prenant de vitesse son concurrent.

Une coque amovible (et personnalisable ?)

Dès le début de la présentation, Yasuhiro Ootori, directeur de l’ingénierie chez Sony, indique que les deux panneaux blancs de la console peuvent facilement être retirés par l’utilisateur.

On peut dès lors imaginer qu’un marché de panneaux personnalisés pourrait se développer, pour changer l’apparence de la console. C’est une idée que Sony avait déjà eue avec la PlayStation 4. Le géant avait même commercialisé quelques « faceplates » personnalisées, mais sans visiblement créer d’émulation autour du projet.

Le système de refroidissement

Comme on pouvait l’imaginer, les deux côtés blancs de la console peuvent facilement se retirer pour dévoiler la partie centrale où, en réalité, se cachent tous les composants de la PS5. Un ventilateur est placé en hauteur pour évacuer l’air chaud à l’extérieur de la console sur chacun de ses côtés.

Sony précise dans la vidéo que la PlayStation 5 dispose de plusieurs emplacements pour capturer la poussière et empêcher au maximum d’encrasser le système de refroidissement, et donc de le faire perdre en efficacité.

Le système de refroidissement passe donc par cette ventilation assurée par un ventilateur de 12 cm de diamètre. Cette taille bien connue des joueurs PC permet en général d’assurer un bon niveau de circulation de l’air chaud, tout en minimisant la vitesse de rotation et le bruit généré.

C’est bien en découvrant le radiateur de la machine, obligatoire pour rapidement refroidir la puce centrale, que l’on comprend mieux la taille de la console. Sony assure avoir développé pendant de longues années le système de refroidissement de la PlayStation 5 pour qu’il soit le plus efficace possible. C’est plus précisément dès 2015 que le constructeur a commencé à travailler sur la PlayStation 5.

L’emplacement pour le SSD

Depuis la présentation de Mark Cerny en mars concernant l’architecture de la PlayStation 5, on sait qu’il sera possible d’augmenter le stockage interne de la machine en installant un SSD NVME au format M.2.

On sait désormais que pour installer ce SSD, il faudra tout d’abord retirer les éléments blancs de chaque côté de la console, puis dévisser une trappe en haut à droite de la machine, à proximité du ventilateur. On peut voir que la console prendra en charge les différentes tailles physiques de SSD (2230, 2242, 2260 et 2280), en vissant le SSD à l’emplacement approprié (30, 42, 60 ou 80).

Les composants de la PlayStation 5

On connaissait la fiche technique de la console, mais on peut désormais concrètement découvrir la carte mère de la machine et les différents composants annoncés.

Le plus important d’entre eux, c’est évidemment l’APU développé avec AMD et basé sur l’architecture Zen 2 et RDNA 2. Le contact avec le radiateur et le système de refroidissement de la console se fera par du Liquid Metal. Sony annonce avoir longuement testé ce procédé qui devrait se montrer plus efficace sur le long terme comparé à la patte thermique utilisée habituellement.

L’autre composant important de la PlayStation 5, et qui la différencie de sa concurrente directe, est son SSD entièrement développé par Sony. On découvre qu’il ne s’agit vraiment pas d’un SSD classique, fourni par fabricant externe, mais bien de puces NAND directement soudées à la carte mère avec un controller spécial.

Les derniers articles