Tesla : un énième retournement de situation en vue pour la production européenne

 

Encore en attente d’une approbation finale délivrée par les autorités allemandes, la Gigafactory de Berlin pourrait recevoir ce sésame dès le mois d’octobre pour commencer la production de véhicules électriques, a annoncé Elon Musk.

La Gigafactory de Berlin

La Gigafactory de Berlin // Source : Tesla

La Gigafactory de Berlin accuse plusieurs mois de retard, c’est un fait. Le patron de Tesla, Elon Musk, a confirmé la nouvelle en mai dernier. Conséquences : la production des premières Tesla produites en Europe ne collera pas au cahier des charges initial, qui tablait sur l’été 2021, puis sur des livraisons début 2022.

Mais pour répondre aux attentes des clients et tenir ses promesses, M. Musk a tout bonnement fait appel à sa Gigafactory de Shanghai. De cette usine sont par exemple envoyées les premières Tesla Model Y, dont l’acheminement sur le vieux continent a actuellement lieu.

Musk espère pour octobre

À ce titre, des Model Y estampillés sur leur carrosserie d’un message ironique « Not a Model Y » ont été récemment repérées aux Pays-Bas. L’art de communiquer à la Tesla. Il n’empêche, le groupe californien pourrait arriver à ses fins et lancer ses chaînes de production à peu près dans les temps, à savoir en octobre.

La Tesla Model Y Gris Nuit Métallisé

La Tesla Model Y Gris Nuit Métallisé // Source : Tyler Casey – Unsplash

« Nous sommes impatients d’obtenir l’approbation pour produire les premières voitures, peut-être en octobre si nous avons de la chance », a notamment glissé Elon Musk lors d’une visite sur le site berlinois, aux côtés d’Armin Laschet, soutien local et candidat à la succession d’Angela Merkel au poste de chancelier.

Il faut ici comprendre que la Gigafactory Berlin est déjà presque opérationnelle, mais que seul le permis de construire définitif délivré par les autorités officielles pourrait manquer. Permis qui tarde à arriver au grand dam d’Elon Musk, qui n’a pas hésité à pointer du doigt le casse-tête administratif du pays.

Une lenteur administrative qui irrite

Sans ce permis, l’usine de Berlin n’est qu’une « coquille vide ». Et tant que ce permis n’est pas accordé à Tesla, le constructeur californien ne pourra débuter la production d’automobiles. Armin Laschet n’hésite d’ailleurs pas à soutenir le PDG de SpaceX quant aux longs processus administratifs allemands.

« Parfois, on a l’impression qu’inventer quelque chose de nouveau est technologiquement plus facile que de démanteler la bureaucratie en Allemagne », a-t-il déclaré. Un problème qui en irrite visiblement plus d’un.

La voiture électrique la plus populaire en France cette année 2021 ne vient pour le moment pas du Vieux Continent, et ainsi son parcours depuis l’usine où elle est fabriquée n’est pas vraiment classique. Dans…
Lire la suite

Les derniers articles