Superchargeurs Tesla : une expansion massive du réseau se trame en coulisses

 

Alors que Tesla va ouvrir son réseau de Superchargeurs aux autres constructeurs, le groupe californien se prépare à la future vague de nouveaux véhicules électriques qui viendront s’alimenter dans ses infrastructures. Une expansion du réseau est ainsi en cours.

Le nouveau Superchargeur de Chambéry

Le nouveau Superchargeur de Chambéry // Source : BRETON38, forum automobile-propre

Fin juillet 2021, Elon Musk a tué le suspens concernant plusieurs rumeurs insistantes selon lesquelles Tesla allait ouvrir son réseau de Superchargeurs aux autres véhicules électriques du marché. Le patron de SpaceX a ainsi définitivement confirmé la nouvelle, tout en donnant quelques précisions sur le fonctionnement de ce petit bouleversement.

Pour résumer : il suffira à un propriétaire d’un véhicule branché de télécharger l’application Tesla, de se rendre à un Superchargeur, d’indiquer à quelle borne il se trouve, de brancher son automobile et d’activer le tout via l’application, avait ainsi expliqué Elon Musk. Simple comme bonjour, en somme.

Un réseau qui va s’étendre

Mais ce changement de stratégie devra être assumé par Tesla, qui doit forcément investir dans de nouveaux sites pour éviter les embouteillages aux stations, ne pas irriter les clients Tesla et assumer ce choix fort qui engendrera au passage de nouveaux revenus. Pour ce faire, un agrandissement du réseau est obligatoire.

Aujourd’hui composé de 26 900 Superchargeurs dispatchés dans 2966 stations dans le monde, selon les chiffres cités par Electrek, le réseau du constructeur californien devrait prendre une nouvelle ampleur dans les mois à venir. Electrek parle même d’une expansion massive, du moins aux États-Unis dans un premier temps.

Des nouveaux emplois à responsabilité

Le média spécialisé met par exemple en exergue de nouvelles stations construites à Los Angeles : le nombre de bornes va même doubler. Même chanson du côté d’Austin. C’est aussi une manière pour Tesla de se préparer au lancement de sa Gigafactory du Texas, qui devrait accroître le nombre de véhicules livrés outre-Atlantique.

Tesla

Source : Cameron Earl via Unsplash

Aussi, le fabricant a posté de nouvelles offres d’emploi qui en dit long sur ses intentions. Elles sont en effet adressées aux futures personnes en charge de la conception d’infrastructures de recharge. Voici une partie de leur description :

Le rôle de Superchargeur Design Manager implique la coordination active de toutes les phases de déploiement des projets de Superchargeur Tesla, y compris l’étude de faisabilité de la construction, le plan et le design, l’obtention des permis, la construction, la mise en service du site et la fin du projet.

Comme souvent, les décisions prises outre-Atlantique peuvent se répercuter en Europe (exemple avec l’augmentation des prix des véhicules). Sur le Vieux continent aussi, une toute nouvelle Gigafactory va naître : celle de Berlin, qui s’occupera notamment de produire et livrer les Tesla Model Y.

Encore plus de Tesla en Europe

À n’en pas douter, le nombre de voitures Tesla devrait aussi considérablement augmenter dans nos contrées au cours des prochains mois. Les Superchargeurs seront donc plus sollicités par les clients de l’entreprise, en plus des autres utilisateurs de voitures électriques.

Tesla a donc tout intérêt à développer très activement son réseau européen : ce n’est sûrement qu’une question de temps.

Alors que les premières livraisons françaises de la Tesla Model Y sont attendues pour la fin du mois de septembre, le SUV électrique s’expose d’ores et déjà dans les Tesla Stores de la marque. Les…
Lire la suite

Les derniers articles