Le problème du freinage fantôme chez Tesla, qu’est-ce que c’est et pourquoi cela se produit ?

 

Malheureusement bien connus des conducteurs de Tesla, les freinages fantômes reviennent sur le devant de la scène avec de plus en plus de plaintes aux autorités américaines. Revenons sur ce phénomène en détail.

Tesla Navigation Autopilot
Navigation Autopilot sur Tesla Model 3 // Source : Bob Jouy pour Frandroid

Imaginez ceci : votre Tesla roule en pilote automatique sans qu’il n’y ait aucun danger en vue et, soudainement, elle ralentit fortement et le freinage mécanique s’enclenche. Désagréable pour les occupants, et potentiellement dangereux pour les autres usagers de la route, c’est bel et bien la réalité pour certains conducteurs de Tesla. Explications.

Un phénomène qui n’est pas nouveau

Les propriétaires de véhicules de la firme d’Elon Musk connaissent pour la plupart ce phénomène qui existe depuis de nombreuses années. Alerté à de multiples reprises, le PDG de Tesla a longtemps fait la sourde oreille, ou déclaré que ce serait réglé dans une mise à jour, sans pour autant qu’une drastique amélioration ait été notée du côté de la communauté des possesseurs de Tesla.

Les forums en ligne et autres communautés Reddit discutant des véhicules Tesla ont tous des sujets décrivant ces freinages fantômes et certains propriétaires deviennent même méfiants vis-à-vis de l’Autopilot de Tesla après quelques mauvaises expériences. En effet, selon la violence du freinage, cela peut apporter beaucoup d’inconfort aux passagers, et, même si aucun cas de la sorte n’a encore été relevé, aller jusqu’à l’accident si le véhicule qui vous suit ne freine pas assez fort.

La raison semble être liée à l’interprétation de l’environnement par les différentes caméras et capteurs qui équipent le véhicule. Au moins l’un d’entre eux identifie un danger potentiel et, par sécurité, déclenche le freinage pour ne pas percuter ce danger. En réalité, il s’agit parfois simplement d’une ombre ou d’un reflet sur la chaussée, ne représentant donc pas le moindre danger.

Des plaintes bien plus fréquentes depuis quelques mois

Le Washington Post rapporte aujourd’hui que les propriétaires ayant alerté les autorités sur ces fameux freinages fantômes sont beaucoup plus nombreux depuis novembre 2021 qu’ils ne l’ont été pendant les deux dernières années. En effet, si seules 34 plaintes avaient été remontées aux autorités entre janvier 2020 et novembre 2021, depuis le mois de novembre 2021 il y aurait déjà eu 107 rapports sur ce sujet.

Freins Tesla Model 3
Les freins à disque d’une Model 3

Une tentative d’explication de l’apparition plus fréquente de ces freinages fantômes serait la disparition des radars sur les nouveaux véhicules du constructeur, mesure sans doute prise pour faire face à la pénurie de composants, mais masquée derrière une avancée technologique baptisée « Tesla Vision ».

Toutefois, les véhicules qui ne sont plus équipés de radars sont pour le moment toujours réservés au marché nord-américain, le constructeur indiquant qu’il n’a pour le moment pas assez de données pour effectuer la transition dans les autres marchés pour le moment. Ainsi, cette augmentation de la fréquence à laquelle surviennent les freinages fantômes ne devrait pas concerner le vieux continent pour le moment, mais n’hésitez pas à nous indiquer dans les commentaires si vous ressentez une différence depuis quelques mois.

Depuis des années, les propriétaires de Tesla remontent des problèmes non résolus, que ce soient des soucis logiciels ou de communication. Si les véhicules de la marque continuent de se vendre comme des petits pains,…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles