« Ces remises sont disponibles tout au long de l’année » : Tesla franchit un cap pour mieux vendre ses voitures électriques à certains gros acheteurs

 

Alors que la situation de Tesla est à surveiller, le constructeur entame une grande opération séduction auprès des entreprises. La firme américaine veut désormais inciter ces dernières à opter pour ses voitures électriques dans leurs flottes. Une première : Tesla ferait désormais des réductions.

Avec plus de 1,8 million de voitures vendues en 2023 et un record battu, Tesla reste le numéro 1 mondial de l’électrique, dépassant BYD et Volkswagen. Mais tout n’est pas rose pour autant.

Les entreprises en ligne de mire

Le constructeur américain doit désormais faire face à une concurrence grandissante de la part des marques chinoises, comme l’avaient déjà prédit les spécialistes il y a quelques temps. Et ce malgré d’importantes baisses de prix, puisque la bataille devrait être encore plus intense au cours des prochains mois selon son grand rival BYD, dont nous avons pu découvrir les technologies innovantes lors de notre voyage sur ses terres natales.

De plus, Tesla subit depuis quelques mois un important désamour de la part de l’un de ses gros clients, la société de location Hertz. Cette dernière a décidé de se débarrasser de ses voitures électriques, que ce soit ses Polestar 2 et ses Model 3, à cause de coûts d’entretien trop élevés. Sans parler non plus de la très forte dépréciation que subissent ces autos, dont la valeur en occasion chute très fortement, ce qui ne permet pas à la société de les rentabiliser lors de la revente.

Mais bien sûr, cela ne plaît pas du tout à la firme d’Elon Musk, qui veut agir pour limiter les dégâts. Car en plus d’avoir un impact direct sur ses immatriculations, cette décision nuit aussi à l’image du constructeur et à sa réputation. Ce dernier a donc décidé d’enrayer le phénomène, comme l’indique l’agence de presse britannique Reuters. Cette dernière explique que Tesla a mis en place des remises officieuses, afin d’inciter les entreprises à acheter ses voitures pour leurs flottes.

Un proche du dossier annonce qu’à « partir de la mi-2023, Tesla offrait des remises de fin de trimestre surl es Model 3 et Model Y, jusqu’à 2 000 euros, pour les société de leasing, si ces voitures étaient en stock » avant d’ajouter que « depuis quelques mois, ces remises sont disponibles tout au long de l’année« . Une première pour Tesla qui ne fait jamais de remise (contrairement à un concessionnaire classique), sauf parfois sur des voitures en stock en fin de trimestre.

Ces baisses de prix sont proposées sur des autos déjà disponibles en stock, mais sans que la firme ne donne d’informations précises sur le taux de remise. Et pour cause, aucune communication officielle n’a été faite sur le sujet, et ces baisses sont sans doute négociées au cas par cas, en fonction du nombre de voitures, mais aussi de l’entreprise qui les achète. Mais ce n’est pas le seul effort que Tesla est prêt à faire pour séduire de potentiels clients professionnels.

Des remises, mais pas que

En effet, il se dit aussi que le constructeur américain, désormais basé au Texas a aussi décidé d’améliorer son service après-vente pour les entreprises, alors que ces dernières sont nombreuses à se plaindre de ce dernier. La firme aurait tendance à ignorer les problèmes et à mettre beaucoup de temps à réparer les véhicules, ce qui crée évidemment quelques soucis pour les sociétés, qui ont besoin d’avoir des autos opérationnelles en toutes circonstances. Surtout dans le cas des entreprises spécialisées dans la location.

Ces efforts se font dans un contexte difficile pour Tesla, chez qui la situation serait chaotique et qui a procédé à de nombreux licenciements. Sans parler des constructeurs chinois, qui ont aussi tout intérêt à se tourner vers le marché des flottes, qui représente environ la moitié des immatriculations en Europe. Selon une source anonyme salariée d’une entreprise spécialisée dans le leasing automobile, la firme d’Elon Musk aurait proposé des remises allant jusqu’à 2 000 euros sur la Model 3 en 2023, de manière non-officielle.

Cependant, on sait que la valeur résiduelle des voitures de la marque baisse très fortement, ce qui fait perdre beaucoup d’argent aux entreprises qui les revendent. Et les réductions offertes par le constructeur ne seraient malheureusement pas suffisantes. Sans parler du fait que les réparations coûtent plus cher que pour des autos thermiques et par rapport à d’autres modèles électriques, tandis que l’assurance doit également être prise en compte dans l’équation. Tesla va donc devoir être encore plus généreux, d’autant plus que certaines sociétés envisagent de se tourner vers les marques chinoises.