Les accidents en voiture vont devenir de plus en plus rare : la preuve avec Tesla

 

Tesla vient de mettre en ligne tout un document sur la sécurité de ses voitures électriques. Parmi les chiffres, ceux des accidents sous Autopilot, avec des baisses significatives : une fois cette conduite semi-autonome en fonctionnement, les risques d'accidents baissent de 91 % par rapport à la moyenne américaine.

 

Tesla Model 3 Performance 2024 // Source : Tesla

Parmi les technologies phares de Tesla, outre ses Superchargeurs, on retrouve bien évidemment l’Autopilot, son système de conduite semi-autonome (avant peut-être un jour une conduite totalement autonome via son FSD, pour Full Self-Driving).

La marque, dans son habitude de communiquer de nombreuses données, comme la durée de vie XXL de ses batteries, vient de mettre en ligne un rapport sur la sécurité. Parmi les (nombreuses) informations, on y trouve les risques d’accident aux États-Unis suivant plusieurs critères : moyenne du pays, en Tesla, et en Tesla sous Autopilot.

91 % d’accidents en moins

À vrai dire, cela n’est pas une nouveauté, mais plutôt un retour : Tesla communiquait régulièrement ces chiffres… jusqu’au dernier trimestre 2022, où la marque n’avait plus sorti le moindre chiffre sur le sujet. Ce rapport fait donc son retour après plus d’un an d’absence.

Les statistiques d’accidents (moyenne US en gris, Tesla en bleu clair, Tesla sous Autopilot en bleu foncé) // Source : Tesla

Un retour en fanfare, d’ailleurs, puisque les chiffres du premier trimestre 2024 sont excellents : lorsque la moyenne américaine est d’un accident tous les 670 000 miles (1 078 260 km), ce chiffre monte à 955 000 miles (1 536 923 km) pour les Tesla sans Autopilot activé, et même 7 630 000 miles (12 279 294 km) lorsque l’Autopilot est activé. C’est une baisse de 91 % par rapport à la moyenne !

La sortie de ces chiffres nous donne cependant un début de réponse sur ce silence : les chiffres du premier trimestre 2023 étaient nettement moins bons, et en forte baisse par rapport au premier trimestre 2022, avec un accident sous Autopilot tous les 5 180 000 miles (8 336 402 km) « seulement ».

Un système de série, mais parfois décrié

Rappelons que cet Autopilot est disponible en deux versions : la version « de base » est de série sur toutes les Tesla, et comprend un régulateur adaptatif et un système de maintien en voie. Un Autopilot « amélioré » est disponible en option (3 800 euros en France), étendant la conduite autonome aux dépassements et aux sorties d’autoroute.

Tesla Model 3 Performance // Source : Tesla

Enfin, le FSD (Full Self-Driving) annonce une conduite totalement autonome, et vient de quitter le stade de bêta aux États-Unis, avant la présentation du Cybercab, un taxi électrique 100 % autonome prévue pour août.

Notons tout de même quelques nuances à apporter : l’Autopilot est majoritairement utilisé sur voies rapides, des types de routes qui connaissent le moins d’accidents au kilomètre, rendant donc ces chiffres plus flatteurs par rapport à la moyenne nationale, qui englobe l’intégralité des routes.

De plus, cet Autopilot, certes très efficace, est cependant loin d’être le seul système de conduite semi-autonome sur le marché, et certains d’entre eux le dépassent même – seulement Tesla est la seule marque à communiquer sur ce genre de chiffres. Un peu de recul, donc, est nécessaire.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.

Les derniers articles