Deux passionnés d’automobile se sont attelés à reproduire la vision de l’Autopilot Tesla pour tenter de mieux comprendre ses processus d’analyse en temps réel.

Si le constructeur Tesla a prouvé au monde entier sa capacité à produire des véhicules électriques haut de gamme, ses avancées dans le secteur de la conduite autonome restent encore à prouver. Les promesses sont certes nombreuses, mais tardent à devenir réalité. Le fait est que les voitures autonomes suscitent l’inquiétude chez certains, peu enclins à l’idée d’accorder leur confiance à un logiciel dédié à l’automobile.

Des valeurs manquantes

Comment un véhicule sans conducteur fonctionne-t-il vraiment ? C’est un peu la question que le commun des mortels pourrait se poser en toute légitimité. Et c’est un peu la question à laquelle ont répondu le hacker « verygreen », spécialiste des Tesla, et le membre du Tesla Motor Club, Damien XVI. Le duo s’est en effet amusé à reproduire la vision de l’Autopilot Tesla, pour nous donner une idée plus ou moins claire de son fonctionnement en temps réel.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Pour ce faire, les deux hommes ont fait l’acquisition d’un Autopilot Hardware 2.5 sur eBay, peut-on lire sur Electrek. Avant de prendre la route dans les rues de Paris, et d’analyser a posteriori les différents types d’éléments pris en compte. À noter que la visualisation reste incomplète, précise le duo, ajoutant qu’un certain nombre de valeurs manquent probablement à l’appel.

Quelques erreurs à signaler

La description de la vidéo YouTube publiée liste ainsi une partie des paramètres routiers reconnus : des piétons aux voitures à l’arrêt et en mouvement en passant par les zones de conduite et les lignes – mises en surbrillance – délimitant les différentes voies de circulation. Comme le note le binôme, un engin de chantier tout comme un conteneur ont été catégorisés comme des camions. De petites erreurs probablement corrigées depuis.

À lire sur FrAndroid : Project Titan : de l’Apple Car à un système de conduite autonome, retour sur un projet mouvementé