Tesla Full Self-Driving : Musk élargit la bêta de son programme de conduite autonome

La montée en puissance de la Ford Mustang inquiète peut-être...

 

C’est encore sur Twitter qu’Elon Musk prend ses grandes décisions. Alors que le lancement grand public du programme Full Self-Driving a été repoussé une nouvelle fois, le patron de Tesla a annoncé l’élargissement de la bêta de son logiciel de conduite autonome.

Une semaine sans annonce tonitruante d’Elon Musk, ce n’est pas vraiment une semaine complète. Et le fantasque patron de Tesla s’est une fois de plus servi de Twitter et de son compte personnel pour assurer la communication de la marque à ses dizaines de millions de followers.

Vendredi soir, il a ainsi annoncé l’élargissement de la bêta de son logiciel de conduite autonome Full Self-Driving pour ses voitures électriques. « Si vous voulez la bêta de la fonction Tesla Full Self-Driving téléchargée sur votre voiture, faites-le-nous savoir. Nous doublons la taille du programme bêta dès maintenant pour la version 8.2 et probablement 10x la taille avec 8,3 », a-t-il écrit sur le réseau social, concluant par un « soyez prudents, mais ça devient mature ».

If you want the Tesla Full Self-Driving Beta downloaded to your car, let us know. Doubling beta program size now with 8.2 & probably 10X size with 8.3. Still be careful, but it’s getting mature.

— Elon Musk (@elonmusk) March 6, 2021

Il n’en fallait pas plus pour voir des milliers de messages affluer sous son tweet (beaucoup de bots de cryptomonnaie aussi, rançon de la gloire oblige…), le félicitant de cette initiative et demandant à rejoindre le cercle des heureux élus.

Plus de bêta-testeurs pour moins de colère

Tesla va donc proposer la version 8.2 de son logiciel de conduite autonome à davantage de ses clients. Une version promise par le milliardaire comme « un grand bond en avant » alors qu’il se félicitait récemment que la v8.1 le conduise « normalement sans intervention. » La v8.3 contiendra, quant à elle, « littéralement près de 1000 améliorations », avait-il tweeté préalablement. Elle devrait être déployée sous deux à trois semaines, pour un groupe de bêta-testeurs qu’il envisage donc de multiplier par 10.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Si Musk s’attire aussi la sympathie de ses fans, ce message est aussi sans doute une façon de contenir la colère de certains clients après l’annonce d’un nouveau report du lancement grand public du pack « Capacité de conduite entièrement autonome ». Attendue pour fin 2020, puis début 2021, la mise à jour pour la fonction de conduite autonome n’est pour le moment espérée qu’au second trimestre, « à coup sûr avant juillet », a promis Musk bien loin du calendrier initial.

La Ford Mustang Mach-E, chef de meute de la concurrence

Mais cette annonce tonitruante intervient également à un moment qui est loin d’être anodin pour le géant du secteur. Les derniers chiffres du marché américain ont montré que Tesla était passé de 81 % à 69 % des parts de marché en février sur un an, selon Morgan Stanley. Un niveau qui reste incroyablement élevé, mais qui dénote d’une érosion rapide due notamment à la montée en puissance de la Ford Mustang Mach-E, saluée de toutes parts pour ses capacités et responsable principal de la baisse de Tesla pour la banque d’affaires.

Un récent rapport réalisé aux États-Unis par JD Power montrait d’ailleurs que les marques comme Lucid Motors ou Fisker commençaient à faire leur entrée dans les esprits des potentiels acheteurs de véhicules électriques. Et ceux-ci considéraient de plus en plus les alternatives à Tesla comme option, souvent aussi en raison du prix.

En février, la Tesla Model 3 fait un bond dans le classement des voitures électriques les plus vendues en France. Cela annonce les couleurs des prochains mois.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles