Volkswagen : un processeur français pour rattraper le retard pris sur Tesla

 

Le groupe allemand va s'associer au fabricant de semi-conducteurs franco-italien STMicroelectronics pour développer ses propres puces électroniques.

insa-cariad-4-l

Comme la majorité des constructeurs, pour ne pas dire tous, le groupe Volkswagen fait face à une pénurie de semi-conducteurs, dans un contexte où les voitures sont de plus en plus technologiques et, par conséquent, de plus en plus équipées de ces puces électroniques (SoC pour system on a chip) devenues indispensables.

Les constructeurs automobiles sont aujourd’hui dépendants de nombreuses entreprises (asiatiques pour la plupart) de semi-conducteurs, et la pénurie ne touche pas seulement le secteur automobile. Celui des smartphones, les TV, des consoles de jeux… Tous les secteurs sont touchés et font face à des difficultés de production, même si la tension semble se réduire légèrement.

Volkswagen prend le taureau par les cornes

Pour faire face à la pénurie de semi-conducteurs, qui pourrait durer jusqu’en 2024 d’après le groupe allemand, Volkswagen souhaite maîtriser sa chaîne d’approvisionnement et vient de s’associer au fabricant de puces franco-italien STMicroelectronics. Les deux entreprises vont ainsi co-développer des puces sur mesure et, à terme, le groupe allemand ne sera plus dépendant d’autres entreprises.

Cariad, la filiale logicielle de Volkswagen, avait déclaré en mai dernier qu’elle nouerait un partenariat avec le fabricant de puces Qualcomm pour le développement de ses futurs logiciels liés à la conduite autonome. Rappelons que Cariad est actuellement dans la tourmente avec de nombreux retards, qui causeront d’importants chamboulements dans le calendrier de lancement de certains constructeurs du groupe Volkswagen, à savoir Audi, Porsche et Bentley.

Même si aucun chiffre n’a fuité concernant cet accord, STMicroelectronics deviendra l’un des principaux partenaires technologiques de Volkswagen et sans doute l’un des plus importants compte tenu du contexte actuel.

Une puce propre à Volkswagen, comme chez Tesla

Cariad et STMicro vont également concevoir une nouvelle puce dédiée au groupe Volkswagen. Celle-ci sera ensuite produite par le fondeur Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC). Le communiqué de presse de STMicro précise que « l’utilisation d’une architecture matérielle commune permettra aux experts de CARIAD de développer un seul et unique logiciel de base pour toutes les unités de contrôle électronique (ECU), réduisant ainsi de façon significative le niveau de complexité et les temps de développement« .

cariad-qualcomm-5

Une bonne idée, quand on connaît le retard phénoménal pris par Volkswagen et sa filiale Cariad dans le développement de la partie logicielle des futures voitures électriques de la marque et qui a conduit au départ précipité du patron du groupe allemand. Tesla s’en est mieux sorti que ses concurrents lors de la crise des semi-conducteurs justement parce que l’entreprise conçoit elle-même ses puces et peut donc les modifier pour aller chercher d’autres fournisseurs en un temps record.

« Avec la coopération de ST et TSMC, nous façonnons activement l’ensemble de notre chaîne d’approvisionnement en semi-conducteurs », a déclaré Murat Aksel, le responsable des achats de Volkswagen. « Nous assurons la production des puces exactes dont nous avons besoin pour nos voitures et sécurisons l’approvisionnement en semi-conducteurs pour les années à venir. »

Toujours est-il que la pénurie de semi-conducteurs pèse toujours sur le marché automobile, où les ventes se sont effondrées ces derniers mois. Pour combler cette perte de volumes, les constructeurs privilégient la production de modèles plus chers et donc plus rentables pour dégager suffisamment de bénéfices et ainsi compenser la perte de volumes.

Encouragé par des aides financières de l’État, l’américain GlobalFoundries va construire une usine de production de puces près de Grenoble, en compagne du fabricant franco-italien STMicroelectronics, déjà installé à proximité.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles