Une voiture électrique Xiaomi SU7 toutes les 76 secondes : une usine qui fonctionne presque sans humains

 

Avec une ligne de production hautement automatisée et des techniques intelligentes avancées, la Gigafactory de Xiaomi n'a rien à envier à celle de Tesla.

Source : Xiaomi

La Xiaomi SU7 semble bien être la star des voitures électriques de ce début d’année 2024. Après une première présentation en décembre 2023, la marque a lancé la commercialisation de sa première voiture électrique il y a quelques jours, et le rapport entre ses prix bien placés et ses technologies de pointe affolent les compteurs.

Et Xiaomi semble s’inspirer de Tesla, le leader du marché des voitures électriques, jusque dans sa stratégie de communication. Xiaomi a annoncé sa Gigafactory capable de produire une SU7 toutes les 76 secondes.

Une cadence impressionnante qui s’explique par une ligne de production hautement automatisée et des techniques intelligentes avancées. Cela rappelle étrangement des solutions développées en employées par Tesla.

Par exemple, le moulage intégré dans l’industrie, ce même système qui s’est démocratisé avec Tesla et sa Giga Press. Xiaomi a donc a emprunté cette voie avec le lancement de sa technologie « Xiaomi Super Large Die Casting (Hyper Casting) ».

Une production hautement automatisée

La Gigafactory de Xiaomi compte plus de 700 robots qui effectuent des tâches telles que l’installation, l’inspection et le transport. En carrosserie, 381 robots assistent 20 salariés, soit huit robots par poste de travail. Ces bras robotisés manipulent les portes, les mettent en place, serrent les boulons et ajustent les charnières.

Ils équipent également le pare-brise avant et arrière, ainsi que le toit ouvrant panoramique. De la récupération des pièces à leur assemblage sur la carrosserie, il ne faut que 30 secondes, soit deux fois plus rapide que les constructeurs automobiles traditionnels.

Xiaomi a également mis en place un système intelligent dans l’atelier de peinture. Grâce à la technique flexible de tri des couleurs, le système est capable de remplir, nettoyer et fournir rapidement de la peinture de chaque couleur, en passant de l’une à l’autre en seulement 40 minutes. Cela permet de réduire le délai de livraison des commandes de 25 %. On remarque aussi très peu d’humains sur les chaines de production, ce qui nous rappelle la visite de l’usine d’Honor.

Après être sortie de la chaîne de production, chaque Xiaomi SU7 est soumise à des tests rigoureux sur une piste d’essai de 2,5 km avec 18 conditions routières différentes. Seules les voitures qui passent tous les tests sont livrées aux clients.

@electric_carchina

Embark on a factory tour with Xiaomi Founder Lei Jun! 🚗✨ Discover the secrets behind casting the body of the Xiaomi SU7 in PART 1 of our exclusive series. #Xiaomi #XiaomiSU7 #FactoryTour #Tesla #EV #ElectricCar

♬ Paris – Else

Xiaomi vise haut avec sa SU7. L’entreprise prévoit de vendre 100 000 unités au cours de la première année de commercialisation et jusqu’à 900 000 unités au cours des trois années suivantes. Un objectif qui semble réalisable étant donné l’engouement suscité par la SU7. En moins d’une demi-heure, Xiaomi a reçu 50 000 demandes de réservation. Vingt-quatre heures plus tard, ce chiffre était passé à 90 000.