Test de la Xiaomi Mi Watch : une montre minimaliste avec un suivi GPS ultra précis

Moins de 150 euros

Annoncée en 2020, la Xiaomi Mi Watch est une montre connectée avec un écran AMOLED de forme circulaire, orientée sport. Elle est équipée notamment d'un capteur de rythme cardiaque, d'un capteur SpO2, podomètre, l'analyse du sommeil, le niveau du stress et le niveau d'énergie. Elle permet de lancer 117 types d'entraînement différents. En mode veille, la marque annonce une autonomie maximale de plus de 2 semaines.

 

Introduction

Après le succès de ses bracelets connectés, Xiaomi s'attaque désormais au format supérieur, les montres connectées. Mais que vaut sa montre Xiaomi Mi Watch ? C'est ce qu'on va voir dans ce test complet.

La montre Xiaomi Mi Watch

La montre Xiaomi Mi Watch // Source : Frandroid

En quelques années, Xiaomi a su s’imposer dans le domaine des bracelets connectés. Néanmoins, le constructeur chinois ne proposait jusque là aucune montre du même acabit, du moins pas en Europe. En Chine, la firme avait bien lancé sa Mi Watch Lite, mais il aura fallu attendre la Xiaomi Mi Watch pour découvrir en France une montre connectée du fabricant. Voici son test complet.

Fiche technique de la Xiaomi Mi Watch

Modèle Xiaomi Mi Watch
Taille d'écran 1.39 pouces
Technologie AMOLED
Protection de l'écran Gorilla Glass 3
Définition de l'écran 454 x 454 pixels
Format écran Circulaire
Mémoire interne 8 Go
Wi-Fi Wi-Fi 4 (n)
Dimension 53.3 mm
Poids 40 grammes
Batterie 420 mAh
Capteur de rythme cardique Oui
Accéléromètre Oui
Capteur de lumière ambiante Oui
Indice de protection 5ATM
Prix 125 €
Fiche produit

La montre de ce test nous a été fournie par Xiaomi.

Un design minimaliste

Alors que Xiaomi avait adopté un format carré pour sa Mi Watch Lite, le constructeur chinois a décidé de jouer la carte de la rondeur pour sa Xiaomi Mi Watch. De prime à bord, c’est une montre particulièrement sobre, presque minimaliste, que nous propose ici Xiaomi.

La montre Xiaomi Mi Watch

La montre Xiaomi Mi Watch // Source : Frandroid

On a en fait une simple montre avec un boîtier de 45,9 mm de diamètre et une épaisseur de 11,8 mm. Surtout, celle-ci se veut particulièrement lisse. Ne cherchez pas de lunettes ou d’annotations autour de l’écran, la Xiaomi Mi Watch fait vraiment dans la sobriété. Seule une ligne blanche vient faire le tour de l’écran. En guise d’originalité, on va également retrouver deux annotations sur le côté droit : « home » et « sport ». Chacune est en fait associée à l’un des deux boutons physiques positionnés sur le côté droit. Notons également que la mention sport est soulignée de rouge, comme pour rappeler la marque rouge du bouton qui lui est associé.

Les boutons de la montre Xiaomi Mi Watch

Les boutons de la montre Xiaomi Mi Watch // Source : Frandroid

En dehors de ces quelques extravagances, la Xiaomi Mi Watch propose un format particulièrement minimaliste. On va retrouver des cornes pour fixer le bracelet. À noter que celui-ci est disponible uniquement en plastique — mais ne vient pas trop irriter la peau — avec un format standard de 22 mm. Il est donc particulièrement aisé de le retirer pour le remplacer par un autre modèle en bijouterie ou en horlogerie.

Concernant les matériaux justement, outre le bracelet en plastique, Xiaomi a décidé d’intégrer un boîtier en polyamide renforcé de fibre de verre. En somme, il s’agit de plastique un peu plus solide et résistant que la normale. Néanmoins, cela ne se voit qu’en observant les tranches, la Mi Watch étant recouverte d’une dalle en verre en façade. L’avantage de ces matériaux est indubitablement la légèreté de la montre qui se fait facilement oublier une fois au poignet avec ses 32 grammes.

La montre Xiaomi Mi Watch

La montre Xiaomi Mi Watch // Source : Frandroid

Dans l’ensemble, compte tenu de la sobriété de de la montre, difficile de dire que Xiaomi a raté ses finitions : la Mi Watch est minimaliste et à ce titre elle s’avère réussie. C’est un design qui ne plaira pas à tout le monde, mais qui a l’intérêt d’être efficace dans sa simplicité. Notons également que si le modèle que j’ai pu tester est noir, la Xiaomi Mi Watch est également disponible dans deux autres coloris : beige ou bleu marine.

Enfin, la Mi Watch est également une montre étanche, certifiée 5 ATM. Elle sera donc étanche à la transpiration, la pluie ou les éclaboussures, mais également à l’immersion à faible profondeur.

Un écran très lumineux

Comme on l’a vu plus tôt, la Xiaomi Mi Watch est équipée d’un écran rond d’un diamètre de 1,39 pouce. Il s’agit ici d’un écran Oled doté d’une définition de 454 x 454 pixels. Des caractéristiques qui permettent à l’écran de la montre de proposer un affichage de 327 pixels par pouce. C’est largement suffisant pour profiter d’une lisibilité confortable sans être gêné par des pixels apparents lorsqu’on consulte la montre à une trentaine de centimètres de son visage.

La Xiaomi Mi Watch

La Xiaomi Mi Watch // Source : Frandroid

Compte tenu de la technologie Amoled utilisée, la Xiaomi Mi Watch s’en sort également très bien pour la gestion des contrastes. Comme nombre de ses concurrents, Xiaomi en a profité pour intégrer une interface logicielle faisant la part belle aux fonds noirs, un bon moyen d’économiser la batterie tout en conservant nombre des pixels éteints.

Concernant la luminosité, elle peut se régler manuellement sur cinq niveaux, ou bien s’adapter automatiquement à la luminosité ambiante, puisque Xiaomi a intégré un capteur de luminosité dédié. Celui-ci est plutôt réactif et permettra bel et bien de modifier automatiquement la luminosité lorsque vous éteignez les lumières ou que vous sortez dehors. Attention néanmoins, si la luminosité maximale de la montre est suffisante pour une consultation extérieure, sa luminosité minimale peut être un peu trop élevée en pleine obscurité et pourra être gênante en pleine nuit.

En levant la Xiaomi Mi Watch, l'écran s'allume

En levant la Xiaomi Mi Watch, l’écran s’allume // Source : Frandroid

Pour compenser, Xiaomi propose d’automatiser le mode « lever pour activer » qui va allumer l’écran de la montre lorsque vous pivotez le poignet. Par défaut, cette fonction est active à tout moment, mais on peut choisir de la désactiver à certaines plages horaires — la nuit par exemple — pour ne pas être gêné par l’écran. Cette fonction s’avère d’autant plus nécessaire que le mode « ne pas déranger », programmable lui aussi, ne vient pas couper l’allumage automatique de l’écran, mais seulement les notifications.

Parmi les autres fonctionnalités liées à l’écran de la Xiaomi Mi Watch, on peut également citer la présence d’un mode Always On qui va afficher en permanence l’heure sur la montre, avec une luminosité réduite. Si ce type de fonction a l’avantage de permettre de ne pas avoir qu’un disque noir au poignet, il viendra cependant consommer davantage de batterie. Ce sont ici huit écrans always on qui sont proposés par Xiaomi.

L'écran de la Mi Watch

L’écran de la Mi Watch // Source : Frandroid

Enfin, toujours concernant les cadrans, Xiaomi donne le choix, directement sur la montre, entre quatre cadrans seulement. Ça paraît peu, mais c’est en fait trompeur. Depuis l’application Xiaomi Wear, disponible sur smartphone, il est en fait possible de télécharger et d’installer bien davantage de cadrans. Ce sont, d’après Xiaomi, plus de cent cadrans de montre qui sont actuellement proposés par le constructeur, tous gratuit, et avec des styles très variés.

Une utilisation parfois confuse

Au premier allumage de la Xiaomi Mi Watch, elle va afficher à l’écran un QR Code vous invitant à télécharger l’application Xiaomi Wear, disponible à la fois sur iOS (à partir d’iOS 10) et Android (à partir d’Android 5.0). C’est également grâce à ce QR Code que vous pourrez associer la montre à votre smartphone une fois l’application installée.

Concernant la navigation dans l’interface de la montre, on retrouve des interactions plutôt intuitives et déjà vues sur les modèles de constructeurs concurrents. En glissant à droite ou à gauche depuis l’écran d’accueil, on va ainsi pouvoir passer d’un widget à un autre permettant d’accéder par défaut au rythme cardiaque, au niveau de fatigue, à la qualité du sommeil, à la météo, au niveau de stress, au niveau d’oxygénation du sang, au lecteur de musique ou à un résumé de l’activité.

Le glissement du doigt du haut de l’écran vers le bas va quant à lui afficher les dernières notifications reçues, tandis que le glissement du bas vers le haut ouvrira la liste des paramètres rapides, comme le mode lampe torche, l’alarme, le mode ne pas déranger ou l’activation de l’écran en levant le poignet. C’est finalement cette interaction-là qui peut être la plus déroutante, tant on a l’habitude que les montres proposent plutôt les notifications en glissant vers le haut et les paramètres rapides en glissant vers le bas.

Sur le côté de la Xiaomi Mi Watch, deux boutons sont présents, comme on l’a vu précédemment. Le bouton du haut, annoté « home » va permettre d’ouvrir la liste des applications installées, ou de revenir à l’écran d’accueil. Ce sont 23 entrées qui sont alors proposées sur la Mi Watch, dont les paramètres la météo, la pression de l’air, l’historique d’entraînement, les exercices de respiration, le déclencheur de l’appareil photo ou Amazon Alexa.

La liste des applications de la Xiaomi Mi Watch

La liste des applications de la Xiaomi Mi Watch // Source : Frandroid

Plusieurs points sont à noter sur l’intégration de ces applications. Malheureusement, Xiaomi ne propose pas de boutique pour installer des programmes additionnels comme c’est le cas sur watchOS, Wear OS, Tizen OS ou même Lite OS de Huawei. Il faudra donc se contenter de ces uniques applications sur sa montre. Surtout, Xiaomi a intégré la liste des applications sous la forme d’une grille d’icônes avec des lignes de trois applications, sans légende. Impossible donc, au premier abord, de savoir à quoi sert telle ou telle icône et il faudra bien plusieurs semaines pour explorer et découvrir l’ensemble des fonctions de la montre.

Le bouton du bas, légendé « sport » permet fort logiquement de lancer un suivi d’entraînement comme on le verra plus tard.

Comme on l’a vu, la Xiaomi Mi Watch fonctionne de pair avec son application compagnon sur smartphone : Xiaomi Wear. C’est là notamment que vous pourrez paramétrer Amazon Alexa pour interagir à la voix avec votre monde. Attention cependant, pour fonctionner, la montre doit être connectée au smartphone. Par ailleurs, si un microphone est intégré à la Mi Watch pour l’assistant vocal, elle ne profite pas de haut-parleurs et ne pourra donc pas être utilisée pour les appels vocaux.

C’est également via l’application Xiaomi Wear que vous pourrez gérer les applications installées sur votre smartphone qui pourront transmettre des notifications à votre montre. Pratique pour recevoir les messages WhatsApp de ses proches sans être gêné par les notifications promotionnelles de Call of Duty Mobile. Notons cependant qu’à part lire les messages, il n’est pas possible d’interagir avec les notifications, pas même d’envoyer une réponse rapide. Dommage.

Un suivi d’activité très précis

La Xiaomi Mi Watch propose de nombreuses données pour suivre votre santé et votre activité physique. En premier lieu, le constructeur a donc intégré un bouton dédié à l’entraînement physique sur le côté droit de sa montre. Il s’agit en fait d’un raccourci vers l’application d’entraînement.

L'application Sport de la montre Xiaomi Mi Watch

L’application Sport de la montre Xiaomi Mi Watch // Source : Frandroid

Une fois que vous lancez cette application, vous aurez le choix entre 17 activités différentes, sachant que Xiaomi permet d’en rajouter avec 8 danses, six sports extérieurs ou 14 sports nautiques. Le choix est donc large et les 17 sports proposés de bases sont déjà suffisamment larges, allant de la marche en extérieur au yoga en passant le triathlon, l’escalade ou la nage en eau libre. Notez par ailleurs qu’il est possible de paramétrer la montre pour qu’elle détecte automatiquement lorsque vous lancez un entraînement.

Par ailleurs, au moment de lancer votre entraînement, vous pouvez définit un objectif de temps, de distance ou de calories dépensées. Il est également possible de définir des pauses ou de mettre automatiquement l’entraînement en pause lorsque vous vous arrêtez. Pour les sports en extérieur, la montre est par ailleurs équipée d’une puce GPS. Généralement, ce type de fonction ne nous ravit pas sur les montres connectées. Celles intégrant nativement une puce GPS ont bien souvent la fâcheuse tendance d’avoir un suivi de parcours imprécis et une première géolocalisation qui peut être bien longue. Ce n’est pas le cas ici. Loin de là.

Sur mes différents essais, à chaque fois la montre a été localisée par le GPS en moins de cinq secondes. J’ai donc pu partir directement après avoir lancé l’entraînement, sans attendre un fix pendant une à deux minutes. Par ailleurs, une fois l’entraînement terminé, le suivi sur l’application Xiaomi Wear était particulièrement précis. Jamais la montre n’a considéré que je zigzaguais au beau milieu de la rue ou que j’ai traversé des pavés de maison. On a ici affaire à de belles lignes droites qui suivent le tracé des rues. C’est souvent le cas sur les montres qui s’appuient sur le GPS du smartphone, mais ça reste rare sur les montres intégrant elles-mêmes un suivi GPS. Bien joué.

Par ailleurs, pour suivre l’activité de l’utilisateur, la Xiaomi Mi Watch est bardée de capteurs. Outre le GPS, on va retrouver un capteur de fréquence cardiaque, un capteur d’accélération, un gyroscope, un capteur géomagnétique pour la boussole et un capteur de pression atmosphérique servant de baromètre. Outre la mesure constante du rythme cardiaque, la montre est également capable de mesurer la saturation en oxygène du sang de l’utilisateur (SpO2). Cette mesure ne peut cependant se faire qu’au repos, sans bouger le bras, et n’est donc pas automatique. En revanche, aucun électrocardiogramme n’est disponible sur la Xiaomi Mi Watch.

On va également retrouver des exercices respiratoires, le suivi du niveau de stress ou de la qualité du sommeil. Sur ce dernier point, la montre peut mesurer les phases d’éveil, de sommeil léger, profond ou paradoxal. Globalement, les mesures sont plutôt fidèles à la réalité, du moins pour les phases d’endormissement et de réveil.

Notons également que toutes les données recueillies par la montre peuvent être consultées par la suite sur le smartphone, directement sur l’écran d’accueil de l’application Xiaomi Wear. Elles sont facilement identifiables avec une interface bien conçue et personnalisable en fonction des données qui vous intéressent le plus. Malheureusement, les données récoltées ne sont destinées qu’à rester au sein de Xiaomi Wear. Impossible donc de les partager avec des applications tierces comme Google Fit ou Strava, tout autant que ces applications ne peuvent communiquer leurs données avec Xiaomi Wear.

Une autonomie correcte d’une à deux semaines

La Xiaomi Mi Watch est dotée d’une batterie de 420 mAh. Selon le constructeur, cela permettrait à la montre de tenir pendant 16 jours avec un usage qualifié de « standard », pendant 22 jours avec le mode « autonomie ultra longue » et pendant 50 heures en suivi d’activité avec GPS.

Dans mon cas, j’ai pu tenir une semaine avec la Xiaomi Mi Watch sans configurer d’écran always on. Il me restait alors 70 % de batterie. Après avoir activé le mode écran always on, la montre a pu tenir quatre jours supplémentaires.

Dans l’ensemble, on a donc bel et bien une montre particulièrement autonome. Il semble cependant que les 16 jours annoncés par Xiaomi ne concernent qu’une utilisation sans écran always on et qu’avec ce mode activé, l’autonomie passe à environ une semaine.

Pour la recharge, Xiaomi fournit une basez magnétique sur laquelle fixer la montre avec un câble USB, mais sans chargeur. La recharge complète de la montre, de 0 à 100 % se fait quant à elle en environ 1h30.

Réseau et communication de la Xiaomi Mi Watch

La Xiaomi Mi Watch se connecte en Bluetooth 5.0 à votre smartphone. Elle est également dotée d’une connexion Wi-Fi. Elle ne profite cependant pas du NFC pour le paiement sans contact, pas plus qu’elle ne permet de passer des appels vocaux, à l’aide de la connexion Bluetooth ou d’une e-SIM.

Comme on l’a vu, la Xiaomi Mi Watch est par ailleurs compatible avec les systèmes de géolocalisation GPS, mais aussi Glonass, Galileo et Beidou.

Prix et disponibilité de la Xiaomi Mi Watch

La Xiaomi Mi Watch est d’ores et déjà disponible. Elle est proposée en trois coloris — noir, beige ou bleu marine — au prix de 149 euros.

Note finale du test
8 /10
La Xiaomi Mi Watch propose de beaux atouts à commencer par un design classique, minimaliste et passe partout. La montre peut également se targuer d'un écran de bonne qualité et de finitions soignées.

Mais c'est surtout sur la précision de ses mesures que la Xiaomi mi Watch se démarque. Rarement une montre intégrant un GPS n'aura proposé un suivi aussi précis. Par ailleurs, on va également retrouver un suivi du sommeil plutôt efficace ainsi que la mesure du rythme cardiaque, mais également de la SpO2. L'autonomie n'est pas en reste, puisque la montre pourra tenir au minimum une semaine si ce n'est plus de deux.

Finalement, les principaux défauts de la montre se trouvent au niveau de l'interface. On aurait aimé plus de clarté dans la liste d'applications, ainsi que la possibilité d'installer des programmes tiers. Ce n'est pas rédhibitoire, mais sachez que la Xiaomi Mi Watch est avant tout une montre pour les notifications et le suivi d'activité ou de santé.
Points positifs
  • Le design sobre
  • L'écran de bonne qualité
  • L'autonomie
  • La précision du GPS
Points négatifs
  • L'interface pas toujours claire
  • L'impossibilité d'installer des applications tierces
  • Les fonctions limitées en dehors du suivi de santé

Les derniers articles