Tout feu tout flamme, Xiaomi profite à fond de la méforme de Huawei

 

Xiaomi voit son chiffre d'affaires progresser à une vitesse fulgurante sur le premier trimestre de l'année 2021 dans le secteur des smartphones. De l'autre côté du spectre, Huawei n'a pas droit à la même dynamique.

Logo Xiaomi apparaissant plusieurs fois

Le nouveau logo de Xiaomi, un peu plus arrondi qu’avant

Xiaomi n’arrête pas d’impressionner. La firme chinoise enchaîne les belles performances financières — portées par des lancements de produits toujours plus nombreux. Rendez-vous compte : l’entreprise a enregistré une augmentation de 55 % de son chiffre d’affaires dans le monde sur le premier trimestre 2021 par rapport à la même période de l’année dernière.

La firme se targue en effet d’avoir engrangé 76,88 milliards de yuans sur les trois premiers mois de l’année, soit environ 9,8 milliards d’euros. Cela permet à Xiaomi d’afficher un bénéfice net de 6,1 milliards de yuans (plus de 780 millions d’euros). Ces résultats sont plus élevés que les estimations de la plupart des analystes.

Xiaomi en forme, Huawei dans le mal

Forcément, ces résultats tranchent avec la situation très difficile dans laquelle se trouve Huawei. Le géant chinois a été éjecté du top 5 mondial sur le marché des smartphones récemment alors que son compatriote se hisse à la troisième place. Les dynamiques ne sont pas du tout les mêmes et on sait donc à qui Xiaomi a grapillé des parts de marché, notamment en Europe.

En outre, Xiaomi se montre désormais plus rassurant sur l’état de ses approvisionnements de composants. Il y a quelque temps, le groupe ne cachait pas ses inquiétudes face aux risques de pénurie qui planaient sur le marché de la tech. Or, pendant un appel avec les investisseurs, le directeur financier Alain Lam a affirmé que son stock de puces se maintenait à des niveaux « sain ». Ainsi, même si la fameuse crise du silicium est bien partie pour durer jusqu’à 2022, Xiaomi est plutôt serein quant au fait de ne pas être trop affecté.

Xiaomi n’a plus de souci avec les États-Unis

Autre bonne nouvelle pour Xiaomi : le différend judiciaire avec les États-Unis est maintenant réglé. En effet, l’entreprise avait été placée sur liste noire par le gouvernent américain avant de saisir la justice pour faire annuler cette décision. Les effets n’étaient pas aussi graves que pour Huawei, mais le risque de perdre les investisseurs outre-Atlantique était bien réel.

Or, Xiaomi s’est fendu d’un communiqué pour déclarer que cette affaire connaissait un dénouement heureux pour lui.

Xiaomi a le plaisir d’annoncer que le 25 mai 2021[…], le tribunal de district américain de Columbia a rendu une ordonnance définitive annulant la désignation du ministère de la Défense des États-Unis de la société en tant que « Compagnie militaire communiste chinoise » (CCMC). En annulant la désignation, le tribunal a officiellement levé toutes les restrictions à la capacité des citoyens américains d’acheter ou de détenir des titres de la société.

En face, pour rappel, Huawei n’a pas droit aux mêmes sons de cloche. Il est toujours affecté par le sévère embargo américain qui l’empêche de travailler avec Google — et limite donc l’attrait de ses smartphones aux yeux du grand public — tout en compliquant grandement ses relations commerciales avec pléthore de fournisseurs, même hors des États-Unis.

Le 2 juin prochain, Huawei va présenter plusieurs nouveautés autour de son système HarmonyOS. Peut-être qu’un futur plus radieux l’attendra à partir de ce moment-là, ou peut-être pas. Se montrer compétitif à nouveau face à Xiaomi sera, dans tous les cas, un défi bien complexe à relever.

Xiaomi a toujours présenté beaucoup de smartphones, mais jamais avec une telle frénésie que pendant le mois de mars 2021. La marque a fait de la saturation du marché une stratégie payante, mais qui a…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles