Pocketalk S : le traducteur instantané qui parle pour vous à l’étranger

Un allié intéressant mais coûteux

 

Les voyages à l'étranger redeviennent une option alors que la campagne de vaccination commence à porter ses fruits. Avec eux, la barrière de la langue et la difficulté, parfois, de se faire comprendre. Un problème que le Pocketalk S veut bouter hors de vos vacances.

Voici le Pocketalk S, un traducteur vocal instantané plutôt malin, mais pas donné

Voici le Pocketalk S, un traducteur vocal instantané plutôt malin, mais pas donné // Source : Sourcenext

Le concept n’est pas nouveau, pas plus que cet appareil lancé l’année dernière (difficile de trouver pire timing), mais le voilà qui redevient pertinent : la perspective de partir à l’étranger cet été s’ouvre en effet à nous.

Animé par une version fortement remaniée d’Android 8.1 Oreo, le Pocketalk S de Sourcenext est un traducteur automatique plutôt bien pensé, capable de traduire de façon bidirectionnelle en 83 langues. Si votre smartphone et Google Traduction (qui veut lui aussi traduire vos conversations en temps réel) sont pratiques en dépannage, le petit Pocketalk S va plus loin. Sourcenext, son constructeur vante d’ailleurs des conversations fluides et naturelles.

Un smartphone basique, voué tout entier à la traduction

Pour ce faire, l’appareil compte sur un petit SoC ARM Cortex 53 doté de quatre cœurs cadencés à 1,3 GHz et sur 1 Go de RAM. Il dispose par ailleurs de 8 Go de stockage interne pour proposer une fonction d’historique. Elle conservera en mémoire les 10 000 dernières traductions pour les réutiliser instantanément au besoin. Son petit écran tactile (480 x 640 pixels) permet une prise en main proche de celle d’un smartphone, tandis qu’un appareil photo basique, présent au dos de l’appareil, permet la traduction de textes écrits ou de panneaux routiers. En parallèle, un convertisseur est d’actualité pour convertir les devises et unités de mesure. Parfait pour plus de clarté dans les échanges.

Lancer une traduction se fait par l’intermédiaire d’une simple touche centrale. Cliquer dessus suffit à traduire la phrase prononcée. Il faudra en revanche avoir préalablement paramétré les langues de départ et d’arrivée. Sourcenext explique utiliser des moteurs de traduction performants pour permettre une traduction rapide et précise, qui prendra en compte les dialectes et les mots d’argot locaux. La captation des voix est quant à elle assurée, même dans un environnement bruyant, par des micros antibruit.

299 euros à investir… rien que pour de la traduction

Le communiqué que nous a fait parvenir la marque explique enfin que le Pocketalk S embarque une carte SIM internationale intégrée. À l’achat, l’appareil proposera gratuitement deux ans de data en illimité pour 133 pays et régions. Une fonction « Roleplay » est enfin disponible pour apprendre l’anglais en conversant directement avec une IA, lit-on.

Revers de la médaille : l’appareil ne sert à rien d’autre qu’à la traduction et se monnaye tout de même à 299 euros. Cela risque de pousser de nombreux utilisateurs dans les bras d’applications de traduction moins abouties, certes, mais accessibles gratuitement sur le Play Store et l’App Store. Quoi qu’il en soit, le Pocketalk S est disponible dès à présent en quatre coloris (blanc, rouge, noir et or) chez les principaux e-marchands.

Les derniers articles