Hyundai Kona Electric vs Kia e-Niro : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

 

En attendant l’arrivée de la Kia EV6 et de la Hyundai Ioniq 5, deux autres voitures coréennes, très proches techniquement se livrent une bataille sans merci dans le monde des SUV 100 % électriques. Laquelle correspond le plus à vos besoins  ? Réponse dans notre comparatif.

Avec l’avènement de la voiture électrique, le nombre de modèles de cesse d’augmenter, sans pour autant encore atteindre la pluralité de l’offre de voitures thermiques. Doucement, mais sûrement, le parc automobile européen et mondial va s’électrifier et les voitures 100 % électriques se multiplieront.

Quoi qu’on en dise, aujourd’hui, nous en sommes encore à l’aube de l’électrification. Si la plupart des constructeurs maîtrisent la technologie désormais, certains s’en sortent mieux que d’autres, notamment parce qu’ils s’y sont intéressés il y a déjà plusieurs années, avant que le législateur contraigne les constructeurs à changer leur fusil d’épaule.

Les constructeurs coréens font partie de ceux qui maîtrisent aujourd’hui le mieux la technologie électrique. Hyundai et Kia font partie du même groupe et nous retrouvons évidemment de nombreuses synergies entre les deux marques, comme ce fut récemment le cas lors de la présentation de leurs derniers modèles électriques, l’EV6 du côté de chez Kia, et la Ioniq 5 pour Hyundai, deux crossovers qui partagent les mêmes dessous, à quelques détails près.

Dans le cas du Hyundai Kona Electric et du Kia e-Niro, c’est à peu près la même chose. Les pièces liées à l’architecture électrique des deux véhicules étant identiques. Les deux voitures proposent deux batteries, la première avec une capacité de 39,2 kWh permettant de réaliser environ 300 kilomètres avec une seule charge, la seconde bénéficie d’une capacité de 64 kWh permettant de grimper à plus de 450 kilomètres.

Fiches techniques des Hyundai Kona Electric et Kia e-Niro

Modèle Hyundai Kona Electric Kia e-Niro
Catégorie SUV Crossovers
Puissance (chevaux) 204 chevaux 204 chevaux
Puissance (kw) 150 kW 150 kW
0 à 100 km/h 7.6 secondes 7.8 secondes
Niveau d'autonomie Autonomie complète Autonomie complète
Vitesse max 167 km/h N/C
Apple CarPlay Oui Oui
Android Auto Oui Oui
Taille de l'écran principale 10.25 pouces 10.25 pouces
Prises côté voiture Type 2 Type 2 Combo (CCS)
Longueur 4180 mm 4375 mm
Hauteur 1570 mm 1570 mm
Largeur 1800 mm 1805 mm
Prix entrée de gamme 34900 euros 37000 euros
Poids Maximal 1760 kg 2230 kg
Prix 7 000 € 7 000 €
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Le style, les dimensions et le poids

Même si nos deux véhicules partagent la même plateforme, ils ne sont pas identiques extérieurement, la meilleure preuve étant leurs dimensions respectives. Le Hyundai Kona Electric mesure 4,18 mètres de long, 1,80 mètre de large et 1,57 mètre de haut. Son empattement est annoncé à 2,60 mètres. Selon les versions et les équipements, le poids est d’environ 1685 kilos avec la batterie de 64 kWh et 1535 kilos avec celle de 39,2 kWh, ce qui en fait un beau bébé pour une voiture de cette taille.

De son côté, le Kia e-Niro est plus grand de 20 centimètres et mesure 4,38 mètres de long. Il fait la même largeur que le Kona Electric avec 1,80 mètre, tandis qu’il perd un petit centimètre en hauteur avec 1,56 mètre. Concernant l’empattement, il gagne dix centimètres par rapport à son homologue et culmine à 2,70 mètres, de quoi offrir un peu plus d’habitabilité à ses occupants. En ce qui concerne le poids, le e-Niro avec sa batterie de 64 kWh revendique 1737 kilos, contre 1592 kilos pour la plus petite batterie.

L’intérieur, le confort et l’habitabilité

À l’intérieur, le Hyundai Kona Electric a récemment eu le droit à une petite cure de jouvence, de quoi lui permettre de se remettre à la page face à une concurrence qui s’est affûtée ces derniers temps. Nous retrouvons deux écrans de 10,25 pouces avec des graphismes plutôt corrects et une fluidité dans les menus appréciables, sans arriver non plus au niveau des modèles Tesla.

L’habitacle est de bonne facture et les matériaux plutôt corrects dans l’ensemble. Concernant le coffre, le Hyundai Kona Electric dispose de 332 litres, et jusqu’à 1114 litres une fois la banquette arrière rabattue. En matière de confort, le Kona Electric est une voiture étonnamment dynamique, avec des mouvements de caisse plutôt bien maîtrisés et des suspensions logiquement plus fermes.

Concernant le Kia e-Niro, il y a une différence en matière de confort avec le Kona, puisque le Kia se veut un peu plus souple et plus confortable. Le revers de la médaille, c’est un comportement un peu moins dynamique et amusant par rapport à son homologue. À l’intérieur, le Kia e-Niro embarque une planche de bord moins originale que le Kona, mais tout aussi complète. Les 20 centimètres de plus en longueur et l’empattement supérieur du e-Niro profitent évidemment au volume de coffre, puisque Kia revendique une contenance allant de 451 à 1405 litres.

Technologies embarquées

En ce qui concerne les technologies embarquées, tout dépendra évidemment du niveau de finition sélectionné, mais globalement, nos deux modèles sont plutôt très bien équipés. Sur les finitions les plus hautes, à savoir Executive pour le Hyundai Kona Electric et Premium pour le Kia e-Niro, nous retrouvons un large éventail d’aides à la conduite, du régulateur de vitesse adaptatif en passant par l’alerte de franchissement de voie avec correction au volant, ou encore la surveillance des angles morts.

Les deux systèmes d’infodivertissement sont compatibles avec Apple CarPlay et Android Auto, malheureusement aucun des deux modèles ne dispose de ces deux interfaces via le Bluetooth, il faudra passer par un port USB-A. Les deux voitures disposent également d’une recharge pour smartphone par induction.

Sur la route

Nous avons pu prendre en main les deux modèles il y a quelques mois. L’occasion de constater que, même si ces deux voitures partagent de nombreux éléments en commun, à commencer par les batteries et les moteurs, les Hyundai Kona Electric et Kia e-Niro sont un peu différents concernant leur comportement routier.

Comme énoncé plus haut, le Kona est un peu plus dynamique avec des suspensions plus fermes, une direction plus incisive et des relances qui nous ont paru plus vigoureuses, peut-être grâce à son poids relativement plus contenu. Le Kia e-Niro joue sur un tout autre tableau, il se veut plus confortable et moins dynamique, sans pour autant être pataud. D’une manière générale, le couple disponible instantanément de l’électrique rend ces modèles plutôt vifs.

Les motorisations

Les deux modèles bénéficient des mêmes groupes motopropulseurs. Ainsi, avec la batterie de 39,2 kWh, ils sont disponibles avec un moteur de 136 chevaux et 395 Nm, tandis qu’avec celle de 64 kWh, la puissance grimpe à 204 chevaux et 395 Nm. Pas de quoi en faire des foudres de guerre, mais la puissance est suffisante pour mouvoir ces deux SUV à l’embonpoint certain.

En matière de performances, le Kia e-Niro réclame 9,8 secondes pour passer de 0 à 100 km/h avec son bloc de 136 chevaux et 7,8 secondes avec celui de 204 chevaux. La vitesse maximale est limitée respectivement à 155 et 167 km/h. Le Hyundai Kona profite encore une fois de ses kilos en moins pour grappiller du temps au chrono, avec un 0 à 100 km/h abattu en 9,3 secondes pour la version de 136 chevaux et 7,6 secondes pour celle de 204 chevaux. Les vitesses maximales sont les mêmes que pour le Kia e-Niro.

Nos deux modèles sont équipés de quatre modes de conduite, à savoir les modes Sport, Normal, Eco et Eco+. Ce dernier restreint l’utilisation de la climatisation et du chauffage, et il limite la vitesse maximum à 90 km/h.

Autonomie, batterie et recharge

Malgré leurs similitudes techniques, les Hyundai Kona Electric et Kia e-Niro ne possèdent pas une autonomie parfaitement identique, pour la simple et bonne raison que cela varie en fonction du poids et des équipements embarqués.

Avec la batterie de 39,2 kWh, le Hyundai Kona revendique 305 kilomètres sous le cycle WLTP, tandis que le e-Niro est annoncé à 289 kilomètres avec une seule charge. Grâce à la batterie de 64 kWh, les autonomies deviennent plus intéressantes avec 484 kilomètres pour le Hyundai, contre 455 kilomètres pour le Kia. La particularité de ces deux modèles, c’est leur efficience, puisque leur appétit reste maîtrisé, même sur autoroute, où il est possible de faire plus de 300 kilomètres avec une seule charge sans trop de problèmes.

Statu quo également au niveau de la recharge pour nos deux modèles. La puissance de la recharge est limitée à 55 kW pour la plus petite batterie, contre 80 kW pour la plus grosse. Ainsi, sur une borne rapide de 100 kW par exemple, comme vous pourrez en trouver chez Ionity, il faudra 47 minutes pour recharger leur batterie de 10 à 80 %. Sur une borne de 50 kW, la version de 39,2 kWh finira de charger en 48 minutes, contre 65 minutes pour la version 64 kWh.

Si vous êtes plutôt adepte de la recharge à la maison, sachez que nos deux modèles sont équipés d’un chargeur embarqué de 7,2 kW permettant de se charger sur une Wallbox. Grâce à cette installation, la recharge de la batterie de 39,2 kWh prendra 6 h 10 de 0 à 100 %, et 9 h 40 pour celle de 64 kWh. Depuis quelques mois, les deux marques proposent, en option, un chargeur embarqué de 11 kW pour les versions de 64 kWh, permettant ainsi de réduire le temps de charge de 9 h 40 à moins de 7 h.

Les prix des Hyundai Kona Electric et Kia e-Niro

Proposé à partir de 35 100 euros (hors prime et bonus écologique de 7000 euros) dans sa finition Intuitive et avec sa batterie de 39 kWh, le Hyundai Kona s’affiche moins cher le Kia e-Niro avec la batterie équivalente, puisqu’il débute à partir de 37 100 euros avec la finition Motion. Pour la batterie de 64 kWh, avec les mêmes niveaux de finition, il faudra débourser à partir de 39 900 euros pour le Kona et 41 100 euros pour le e-Niro.

Pratiquement toutes les versions peuvent avoir le droit au bonus maximum de 7000 euros (6000 euros à partir du 1er juillet 2021), hormis les finitions les plus hautes, comme le modèle Premium pour le Kia e-Niro ou encore la finition Executive pour le Kona Electric, puisqu’ils dépassent tous les deux le seuil des 45 000 euros. Ainsi, le bonus écologique est ramené à 3000 euros (2000 euros à partir du 1er juillet 2021).

Comme énoncé plus haut, les deux voitures sont très bien équipées de série, même pour les finitions d’entrée de gamme. Nous retrouvons, par exemple, la climatisation automatique, un écran tactile compatible avec Apple CarPlay et Android Auto (disponible à partir du milieu de gamme Creative pour le Kona) ou encore la caméra de recul.

Laquelle est la meilleure voiture électrique ?

Techniquement très proches, ces deux modèles le sont un peu moins sur la route, et notre préférence va plutôt au comportement étonnamment dynamique du Hyundai Kona Electric. Les familles préféreront sûrement le e-Niro pour son habitabilité et son confort, mais dans tous les cas, ces deux SUV font partie des voitures électriques les plus abouties de leur segment, bien qu’ils ne soient pas forcément tout jeunes, puisqu’ils ont désormais plus de trois ans.

Via un abonnement moyennant une centaine d’euros par an, chez les deux constructeurs, vous pouvez avoir le droit à une carte de recharge compatible avec la majeure partie des bornes publiques sur le réseau français et européen. Ceux désirant faire de la route ou partir en vacances avec leur voiture électrique y verront un avantage certain, d’autant plus que Kia et Hyundai font partie du consortium Ionity et les clients ont le droit à des tarifs privilégiés à ces bornes.

En l’occurrence, le prix est de 0,29 euro par minute, contre 0,79 euro en temps normal. Cela nous donne donc une recharge de 10 à 80 % à environ 13,60 euros sur le réseau Ionity, un réseau plutôt fiable et qui continue de se densifier.

Les derniers articles