L’entreprise suédoise CAKE a officiellement lancé les commandes de son dernier deux-roues électrique répondant au nom de Kalk&. Destiné à la ville, mais aussi aux courses et au tout-terrain, le bolide affiche certes un style atypique, mais une fiche technique également intéressante.

Fondée en septembre 2016 par Stefan Ytterborn, la firme nordique CAKE a fait des motos électriques son véritable fer-de-lance. Après un premier modèle baptisé Kalk OR, dont elle s’est fortement inspirée, Kalk&, du nom du nouveau produit, fait sa grande entrée dans le catalogue de produits de la marque. Et bénéficie aujourd’hui d’un lancement européen (et américain), comme nous l’apprend un communiqué de presse de la société.

Moins de 80 kilos

Le style de ce bolide que l’on tendrait à qualifier de motocross interpelle : avec ses airs « métalliques » marqués par un cadre en aluminium et sa fourche télescopique dorée, Kalk& divisera les masses. Au-delà de son atypique physique, la moto propose une fiche technique qui mérite l’attention. À commencer par son poids, de 62 kilos sans la batterie. Ajoutez 17 kilos en ajoutant cette dernière, d’une capacité de 2,6 kWh.

D’une puissance de 10 kW, son moteur lui permet de grimper jusqu’à 90 km/h au maximum, pour un couple de 42 Nm. Quant à son autonomie, comptez 86 kilomètres en une seule et unique charge, et 2h30 pour recharger l’engin. L’ajout d’un petit écran placé au centre du guidon permet au pilote de consulter sa vitesse, le compteur kilométrique ou encore l’état de la batterie.

Trois modes de conduite que sont Explore, Excite et Excel ont été intégrés par la société suédoise : le premier limite la vitesse à 45 km/h et cape la durée de la batterie à trois ou quatre heures ; le second se destine à l’enduro et au trail pour seulement une à deux heures d’utilisation ; le troisième est réservé à la piste et à la course, et pousse la vitesse et le couple à leur maximum pour seulement une heure d’usage.

Quel permis nécessaire ?

À la question « quelle est la licence minimum à obtenir pour piloter la Kalk& ? », le site officiel y répond : le A1, autrement dit le permis 125 (minimum 16 ans en France), qui « permet de conduire une moto légère ou un 3 roues d’une puissance de 15 kW maximum », comme l’explique le site officiel du service public. Il faudra en revanche mettre la main à la poche pour se la procurer : 14 000 euros au total, dont 200 euros d’acompte au moment de l’achat.