Non, Tesla ne s’est pas (encore) fait dépasser par une entreprise chinoise

 

Ces derniers jours, de nombreux confrères annonçaient que Tesla s'était fait dépasser, en nombre de ventes, par le constructeur chinois BYD. Mais dans la réalité, ce n'est pas du tout le cas.

BYD Tang 2

Vous ne connaissez pas BYD ? C’est normal, puisqu’il s’agit d’un constructeur chinois qui n’exporte pas encore ses véhicules en France. Mais il s’agit du plus grand constructeur chinois de voitures électriques. En effet, comme le précisent les chiffres officiels, avec 638 157 voitures électrifiées (hybrides rechargeables et électriques) vendues au premier semestre 2022, BYD a fait fort, en comparant aux 564 000 voitures électriques vendues par Tesla sur la même période. Mais comparons ce qui est comparable.

Deux fois moins d’électriques que Tesla

En retirant les voitures hybrides rechargeables vendues par BYD sur la période (314 638 unités), on se retrouve avec « seulement » 323 519 voitures 100 % électriques vendues par la firme chinoise. C’est donc presque deux fois moins que Tesla sur la même période. Le constructeur américain peut donc se reposer sur ses deux oreilles. Mais pas trop longtemps ! Si BYD prévoit de vendre 600 000 voitures électriques sur l’année 2022 contre plus d’un million pour Tesla, la croissance insolente du constructeur chinois sur les voitures électriques (+ 246 % sur un an) pourrait faire de l’ombre à la concurrence.

D’autant plus que le fabricant chinois compte rapidement augmenter sa capacité de production, à environ 1,5 à 2 millions de véhicules par an, toutes motorisations confondues. L’an dernier, sur la même période, BYD avait produit 253 865 voitures (toutes motorisations confondues), contre 652 549 unités cette année sur la même période, avec seulement 8 601 voitures essences puisque la marque a arrêté la production de thermiques en mars dernier. La croissance est énorme et, si l’on continue la comparaison avec Tesla, ce dernier a produit 386 759 véhicules sur le premier semestre 2021, ce qui donne une croissance annuelle de 46 % « seulement ».

Si l’on compare avec les autres constructeurs chinois, GAC Aion a vendu 100 251 voitures et 68 983 pour Xpeng.

Tesla en ligne de mire pour BYD et Volkswagen

Toutefois, Tesla peut se rassurer pour le moment, puisque BYD ne compte pas arrêter tout de suite la production et la vente d’hybrides rechargeables. Ce qui laisse encore un peu de temps au constructeur américain pour profiter de sa domination sur le marché de la voiture électrique. Mais attention, puisqu’au-delà des constructeurs chinois, les constructeurs européens et américains se mettent en ordre de marche, à tel point que Volkswagen pense dépasser Tesla d’ici à 2025.

Dans tous les cas, nous devrions voir débarquer sur nos routes européennes de plus en plus de modèles chinois, à l’image des Nio et Xpeng qui sont déjà en Norvège et devraient bientôt être commercialisés en France. Du côté de BYD, on pourrait voir arriver la Seal en Europe l’an prochain alors que la marque est déjà présente en Norvège avec le SUV 100 % électrique Tang.

Déjà dévoilée partiellement, la nouvelle BYD Seal se montre désormais à travers de nouvelles photos. Elle pourrait être lancée en Europe l’année prochaine.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles