Le jeu vidéo se concentre : Klei passe chez Tencent, Blizzard absorbe Vicarious Visions, et des GAFAM cherchent les rachats

 

Amazon, Google et Microsoft cherchent des rachats, Asobo reste indépendant, Vicarious Visions disparait et Klei passe chez Tencent : l'actualité de l'industrie du jeu vidéo est toujours aussi vive.

La concentration de l’industrie du jeu vidéo sera l’une des grandes tendances de 2021. Après le rachat de Next Level Games par Nintendo, c’est au tour du géant chinois Tencent de sortir le portefeuille. Tencent a annoncé ce week-end vouloir racheter une participation majoritaire dans le Canadien Klei Entertainment.

Tencent, le géant silencieux du jeu vidéo

Klei est un studio de développement jusque-là indépendant et particulièrement connu pour le jeu Don’t Starve, mais aussi notamment Mark of the Ninja et Invisible Inc. Pour le géant chinois, ce nouveau pari lui permet de mettre un pas de plus dans l’industrie du jeu vidéo. Rappelons que Tencent possède déjà Riot Games (League of Legends, Valorant), Leyou (Warframe, Gears Tactics) et Funcom (Age of Conan, The Secret World), et que la firme possède des parts dans des dizaines d’entreprises du jeu vidéo comme Ubisoft, Paradox Interactive, Activision Blizzard ou encore Epic Games dont elle détient 40%.

La somme investie par Tencent n’a pas été dévoilée, mais ce week-end plusieurs firmes d’investissement ont annoncé que Tencent se préparait à investir plusieurs milliards de dollars dans une entreprise de jeu vidéo aux États-Unis ou en Corée du Sud. Il est très peu probable que Klei, qui est un studio canadien, soit concerné par ces préparatifs. Il est donc tout à fait probable que Tencent annonce très bientôt un rachat autrement plus important. Pour rappel, il y a seulement 5 acquisitions dans l’histoire du jeu vidéo qui s’élevait à plusieurs milliards de dollars.

Blizzard absorbe Vicarious pour développer le remake de Diablo 2

Il ne s’agit cette fois pas d’un rachat à proprement parlé, mais plutôt d’une restructuration. Le site Gamesindustry.biz nous informe ainsi que les développeurs de Vicarious Visions, responsables du remake de Tony Hawk’s Pro Skater et Crash Bandicoot, iront désormais travailler pour Blizzard plutôt que de façon indépendante au sein d’Activision.

Le jeu Tony Hawk Pro Skater a eu le droit à un magnifique remake

Le jeu Tony Hawk Pro Skater a eu le droit à un magnifique remake

Vicarious Visions ne sera donc désormais plus qu’un studio de support, là pour épauler Blizzard Entertainment. D’après les sources de Jason Schreier, pour Bloomberg, les développeurs commenceront par aider au développement d’un remake de Diablo 2. D’après cette même source, le studio va prendre le relais de la « Team 1 » de Blizzard qui travaillait notamment sur Warcraft 3 Reforged et StarCraft 2. Cette équipe serait tout simplement en train d’être dissoute au sein du studio après l’échec du remake de Warcraft 3.

Le français Asobo Studios restera indépendant

Les développeurs bordelais de Asobo Studios ont gagné en célébrité en 2019 et 2020 avec la sortie de A Plague Tale: Innocence avec Focus Home Interactive et Flight Simulator avec Microsoft et l’équipe d’édition des Xbox Game Studios. Ce dernier étant toujours à la recherche de nouveaux studios, on pouvait se demandait si Asobo Studios allait finir par rejoindre Playground Games et Undead Labs parmi les studios partenaires rachetés par Xbox.

Le jeu Flight Simulator

Le jeu Flight Simulator // Source : Frandroid

Il semble aujourd’hui très clair que Asobo Studios restera intendant pour le moment. Le fonds d’investissement Sagard NewGen a annoncé avoir pris une participation minoritaire d’Asobo Studios. Ce n’est pas le genre d’action prise par un studio qui chercherait à se faire racheter. Cet apport de capital va permettre à Asobo de continuer sa croissance. Le studio va continuer de travailler sur Flight Simulator et devrait proposer une très probable suite à A Plague Tale.

Amazon, Google et Microsoft cherchent toujours

Pour autant, Microsoft devrait bien continuer les rachats. La firme avait prévenu dès 2020, et de nombreux analystes de l’industrie ont indiqué avoir eu des échos de rachats en cours. On attend toujours la fin du rachat de Zenimax (Bethesda) pour le premier semestre de l’année.

Si la firme de Redmond cherche aussi vite à racheter des studios, c’est d’abord pour se créer un socle de studios capable de produire des exclusivités pour son Xbox Game Pass. C’est aussi pour avoir en main un maximum « d’IP », des propriétés intellectuelles, c’est-à-dire des licences bien connues du jeu vidéo comme récemment Doom, Wolfenstein et Elder Scrolls avec le rachat de Zenimax.

Il faut dire que Microsoft et Tencent ne sont plus les seuls avec un large portefeuille sur ce marché. Amazon qui prépare le lancement international de Luna, chercherait aussi des rachats potentiels pour se renforcer. C’est aussi le cas de Google, qui malgré un démarrage difficile de Stadia, voudrait continuer d’investir massivement dans le jeu vidéo.

Difficile de savoir pour le moment quelles seront les prochaines cibles de rachats, mais une chose est sûre, la consolidation de l’industrie va continuer.

Les derniers articles