L’E3 n’est pas mort : le salon prépare son retour pour 2023

Le Summer Game Fest dans le viseur

 

Après trois années sans salon physique et une nouvelle année totalement blanche en 2022, l’E3 signe son retour. Le président de l’ESA, organisateur du rendez-vous vidéoludique de Los Angeles, en a fait l’annonce au Washington Post, promettant un événement hybride. Tout comme Geoff Keighley dans la foulée.

E3 2021

[MISE A JOUR APRES L’ANNONCE DE GEOFF KEIGHLEY D’UN SUMMER GAME FEST EN PARTIE PHYSIQUE EN 2023]

Il ne fallait donc pas l’enterrer trop vite. Le pouls de l’E3 battait encore et il a même connu un sursaut mercredi. Le grand salon américain du jeu vidéo va renaître de ses cendres, c’est en tout cas ce qu’a indiqué Stan Pierre-Louis, le président de l’ESA, organisateur de l’E3 et de différents événements Tech.

Dans une interview accordée au Washington Post, il a annoncé que le salon de Los Angeles reviendrait en 2023 dans une version hybride, mêlant événement en ligne et événement physique, comme ce qu’a prévu la Gamescom en août prochain.

« Un fort désir de se réunir »

« Nous sommes ravis de revenir en 2023 avec un événement à la fois numérique et en personne », a déclaré Stan Pierre-Louis. « Nous aimons ces événements numériques, qui atteignent beaucoup de personnes et nous voulons cette portée mondiale, mais nous savons également qu’il y a un très fort désir pour les gens de se réunir, pouvoir se connecter en personne, se voir et parler de ce qui rend les jeux formidables ».

E3 salon los angeles jeux vidéo 2018
Le Convention Center de Los Angeles aux couleurs de l’E3 2018 // Source : Sergiy Galyonkin

Après deux années blanches physiquement dues à la pandémie du coronavirus, mais avec une présence en ligne en 2021, et une annulation tardive pour 2022, l’E3 s’apprête donc à faire son retour. Une année totalement sabbatique pour préparer sa riposte à la montée en puissance du Summer Game Fest de Geoff Keighley qui démarre ce jeudi 9 juin à 20h. Une année de plus aussi pour régler les détails de sa présence en ligne et oublier l’énorme raté de la « recherche d’amis » qui avait fait fuiter les données des utilisateurs inscrits au site en 2021.

Le retour de l’E3 en physique répondrait donc à une attente de toute l’industrie, après trois années marquées par l’absence de rendez-vous en personne. Bon nombre d’éditeurs et de constructeurs ont pris l’habitude des présentations en ligne à la Nintendo Direct ou façon State of Play de PlayStation. Mais tous s’accordent à dire qu’il manque un petit quelque chose différenciant dans leur contact avec les médias ou les joueurs notamment.

Pas de date ni de lieu

Les nouveaux temps forts sont restés fidèles à la période estivale sous l’égide de Geoff Keighley, qui a endossé la tenue de Monsieur Loyal du jeu vidéo avec ses différents événements (Opening Night Live, Game Awards, Summer Game Fest) et ont ainsi occupé le terrain laissé vacant par l’E3. Même période de promotion de leurs nouveautés, (onéreux) coût du salon en moins.

C’est aussi sur ce point que l’ESA et l’E3 devront convaincre à nouveau les participants les plus emblématiques qui avaient déjà eu tendance à déserter le salon les années pré-Covid. « Ce qui est formidable dans toute cette expérimentation, c’est que les acteurs de toutes tailles tentent de déterminer ce qui fonctionne le mieux pour promouvoir leur produit et leurs contenus pour les partager avec les joueurs », se rassure Stan Pierre-Louis. « Et je pense qu’il y a un espace pour un spectacle physique et qu’il est important d’avoir aussi une portée numérique. En combinant les deux, je pense qu’il y a quelque chose que l’E3 peut apporter. »

Summer Game Fest 2021 Geoff Keighley
Geoff Keighley, l’homme derrière la Summer Game Fest // Source : Capture d’écran YouTube

Aucune date n’a été indiquée pour le retour de l’E3 en 2023. Ni même un lieu d’ailleurs. Le Convention Center de Los Angeles abrite le salon depuis 1995 et, hormis deux incartade à Atlanta (1997) et Santa Monica (2007), il lui est resté fidèle. Cependant, depuis quelques années se murmurait un déménagement en raison du coût élevé des lieux, mais aussi de travaux qui devaient y avoir lieu. Il est donc incertain que l’E3 y reprenne ses quartiers l’an prochain.

Geoff Keighley en embuscade

Mais ce retour de l’E3 en force ne va pas forcément faire les affaires de Keighley. Et il s’est empressé de le faire savoir en laissant lui aussi sous-entendre que son Summer Game Fest pourrait bien avoir une autre portée que simplement numérique. « Le Summer Game Fest sera toujours un show tout d’abord en ligne. Mais beaucoup d’autres choses vont arriver. Restez à l’écoute », a-t-il écrit sur Twitter.

#SummerGameFest will always be a digital first show.

But there’s lots more about to happen! Stay tuned.

— Geoff Keighley (@geoffkeighley) June 8, 2022

Et à l’issue de la conférence Kickoff Live qui ouvrait le Summer Game Fest, Geoff Keighley a annoncé que l’événement serait lui aussi mi-physique, mi-en ligne en 2023. La bataille des événements s’annonce donc.

L’ancien speaker officiel de l’événement n’a jusqu’à présent pas donné de dimension physique à ses temps forts de l’année qui restent un « entre-soi » en compagnie des noms de l’industrie et des journalistes. Cette année, pour la première fois, il a tenu à organiser un mini-événement en physique pour montrer des jeux à une poignée de journalistes triés sur le volet, mais sans présence de public, option prise par l’E3 lors de ses dernières éditions.

Mais en se manifestant ainsi, il veut rappeler aux éditeurs qui n’ont actuellement que lui pour exister — Xbox ayant trop de studios internes à évoquer lors de ses conférences et PlayStation faisant des courbettes aux éditeurs japonais avant d’avoir prochainement le même souci que son rival — qu’ils auront peut-être à choisir leur camp à l’avenir. En attendant, il continue d’asseoir sa notoriété et prépare les futures batailles vidéoludiques.

 


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles