Bungie rejoint les PlayStation Studios : une large famille aux rôles bien définis

 

Avec l'ajout de Bungie Studios, PlayStation compte désormais 18 entités au sein de ses PlayStation Studios dont l'objectif est de concevoir les prochaines exclusivités des PS4 et PS5. Mais plus que de futurs blockbusters, c'est toute une stratégie Sony pour le jeu vidéo qui s'affine.

PlayStation Studios
Les PlayStation Studios ont déjà sortis de plusieurs titres sur PS5

Bienvenue dans la famille ! C’est en substance ce qu’a dû dire Jim Ryan, le patron de Sony Interactive, en ouvrant grands les bras à Pete Parsons, son homologue chez Bungie Studios.

Si Microsoft a frappé de grands coups en signant successivement ZeniMax (Bethesda, Arkane Studios et plein d’autres) et Activision Blizzard King (et toute une pléiade de studios partenaires) pour doper son Xbox Game Pass, Sony se montrait plus discret ces derniers temps, mais non moins actif, avec l’ajout dans son escarcelle de studios moins en vue (Bluepoint, Firesprite) ou sortant d’un joli coup qu’on attend suivi d’effets (Housemarque, le studio derrière Returnal).

Cependant, ces ajouts ne sont pas à négliger. En quelques mois, les PlayStation Studios se sont renforcés et comptent désormais 17 membres ainsi que Xdev, un spécialiste des partenariats externes en quelque sorte. Sony s’est adjoint officiellement les services de studios déjà acquis à sa cause et à ses exclusivités (Insomniac Games, Naughty Dog, Santa Monica Studio, Guerrilla, Sucker Punch). Sans doute pour se garantir une assise de jeux pour les prochaines années, mais aussi éviter de voir la boulimie adverse s’attaquer à ses protégés à coup de milliards de dollars.

Le multijoueur, le mobile et les services en vue

Les God of War, The Last of Us, Spider-Man, dérivés d’Uncharted et autres potentielles suites de la saga Infamous sont assurés d’être toujours sur PS5 et sans doute nulle part ailleurs. Le géant japonais s’était d’ailleurs vu reprocher par ses studios et ses satellites de n’être focalisé que sur ses grosses licences. C’est en partie vrai, mais il paraît bien aussi vouloir étendre son champ d’action en ajoutant de multiples spécialités à son offre globale.

« Nous avons développé des studios de manière organique, mais nous avons également fait un certain nombre d’acquisitions au fil des ans », reconnaît Jim Ryan dans un entretien accordé à Game Industry. Dernièrement, Sony a attiré des spécialistes des jeux en réalité virtuelle, d’autres capables d’adapter ses licences sur PC ou bien de faire des remakes next gen. Des savoir-faire cependant qui complètent ceux déjà présents et font varier les supports.

Jim Ryan, le patron de Sony Interactive Entertainement
Jim Ryan, le patron de Sony Interactive Entertainement // Source : Sony — Lenny Gonzalez

Avec Bungie, c’est dans une autre dimension que va passer PlayStation, celle des jeux multijoueurs et des jeux services qui manquaient à son offre. Certes, le studio américain ne fera pas d’exclusivités pour la PS5 à en croire Jim Ryan et Pete Parson. Mais il va permettre à Sony d’aller chercher des joueurs différents de ceux qui aiment la console pour ses histoires solo en exclusivité (et préparer l’après-Call of Duty si un jour Microsoft le transforme en exclusivité Xbox…).

Construire une forteresse

Tout cela en attendant la mise sur pied de la fameuse division qui doit s’occuper du jeu mobile vers lequel Sony veut se tourner et se développer, l’avènement de son cloud gaming ou encore du fameux projet Spartacus qui se murmure pour lutter contre le Game Pass (voire les deux liés). Ce possible nouvel abonnement pourrait en tout cas être rapidement bien fourni en jeux, même si les partenaires phares des PlayStation Studios ont plutôt l’habitude de consacrer tous leurs efforts à un blockbuster qui met du temps à venir.

« Qu’il s’agisse de Naughty Dog, de Guerrilla Games, de Sucker Punch et plus récemment d’Insomniac, nous comprenons à quel point il est important de donner à ces grands studios l’espace et l’indépendance dont ils ont besoin, tout en les renforçant avec un grand soutien quand et où cela est nécessaire », ajoute-t-il. Sony continue donc de se bâtir une forteresse face au raz-de-marée Microsoft et son armée de studios qui vont remplir son abonnement de jeux. Et le numéro un du secteur a d’ores et déjà annoncé qu’il ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin sur la route des rachats.

Destiny 2 Shadowkeep
Destiny 2 // Source : Bungie Studios

Du côté de l’empire de Tokyo, si Bungie fait office d’incongruité avec son autorisation à servir la concurrence en titre, c’est bien davantage un château fort avec de multiples entrées et un maximum de licences vouées à rester dans le sérail (pour en faire aussi des films au sein de Sony Pictures par exemple) qui prend forme.

Sony ne cherche pas le clinquant du nom du racheté, mais à protéger ses acquis et renforcer son attrait avec des licences phares quand Xbox veut offrir un maximum de titres pour attirer des joueurs, sur console, PC ou en cloud gaming. Deux stratégies différentes dans le fond plus que sur la forme, mais qui redessinent déjà le futur du secteur.

Les PlayStation Studios et leurs spécificités

Regroupant depuis 2005 sous le nom SIE Worldwide Studios des studios partenaires créant des jeux en exclusivité pour les consoles Sony, les PlayStation Studios ont été officialisés sous cette bannière au printemps 2020. C’est l’ancien manager de Guerrilla, Hermen Hulst, qui en a pris la tête, succédant notamment à Shuhei Yoshida. À ce jour, 18 entités composent les PlayStation Studios.

Team Asobi

Ancienne équipe interne de Japan Studio dédiée à la création d’expérience de jeux comme Astro Bot et plus récemment Astro’s Playroom pour accompagner la PS5, le studio dirigé par le Français Nicolas Doucet est devenu indépendant à l’été 2021 pour mieux rejoindre les PlayStation Studios. Il s’occupera notamment des expériences liées aux nouvelles technologies comme le futur casque de réalité virtuelle PlayStation VR 2 ou bien tout ce qui touche à la manette DualSense.

Astro’s Playroom PS5
Astro’s Playroom // Source : Capture dans le jeu

Bend Studio

Days Gone aurait dû être son chef d’œuvre, mais il a été une petite déception pour Sony qui n’a pas donné suite à un nouvel épisode. Il n’en demeure pas moins que le studio fait partie de la famille depuis 2000 (alors sous le nom d’Eidetic). Il a à son actif la saga Syphon Filter et des adaptations d’Uncharted sur PS Vita. Ses équipes seraient passées en partie à la disposition de Naughty Dog.

Bluepoint Games

Basé à Austin, le studio s’est spécialisé dans les remakes (Uncharted The Nathan Drake Collection, Shadow of the Colossus, Demon’s Souls). Mais il a annoncé travailler actuellement sur un jeu original.

Bungie Studios

Les créateurs de la saga Halo et de Destiny. Spécialistes des jeux de tir multijoueur et des jeux services. Ils sont les seuls à être officiellement de créer pour qui ils veulent et n’importe quelle console.

Firesprite

Spécialiste de réalité virtuelle, Firesprite est l’un des derniers studios rachetés par Sony. Fondé par d’anciens développeurs de la licence Wipeout, le studio avait participé à l’expérience The Playroom pour mettre en valeur la DualShock 4, puis conçu The Playroom VR. Nul doute qu’il doit être en train de plancher sur un nouveau jeu pour le futur casque.

Guerrilla Games

C’est le studio qui va offrir courant février Horizon Forbidden West aux PS4 et PS5. Les aventures d’Aloy ont fait sa renommée, tout comme le jeu de guerre Killzone. Et dire qu’initialement, le studio néerlandais était un spécialiste de jeux sur Game Boy Color… Il a une place toute particulière au sein des PlayStation Studios dont son fondateur est désormais le boss.

Housemarque

C’est le studio derrière le succès surprise Returnal sorti l’an dernier en exclusivité sur PS5 et qui profitait pleinement des innovations de la nouvelle console (son 3D, manette DualSense avec ses gâchettes adaptatives et son retour haptique).

Returnal
Returnal // Source : Housemarque

Insomniac Games

Les jeux fun sont sans doute à mettre à son actif au sein de la famille. En près de trois décennies, les Californiens ont donné vie à Ratchet & Clank, mais aussi Spyro, Sunset Overdrive (sur PC et Xbox One), mais surtout plus récemment à toute la saga Spider-Man. Et l’on attend le prochain Spider-Man 2 ainsi que Wolverine.

London Studios

Le studio londonien est plutôt spécialisé autour des expériences de jeux. Il a été de l’aventure SingStar, mais aussi de EyePet ou encore le jeu de braquage en VR Blood & Truth.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Media Molecule

C’est la caution cute de PlayStation : LittleBigPlanet, Tearaway ou encore le récent et expérimental Dreams sont sortis de l’esprit de ses développeurs. C’est créatif et surprenant.

Naughty Dog

Doit-on encore présenter Naughty Dog ? Il est sans doute LE studio PlayStation par excellence. On ne dirait pas celui qui a donné leurs lettres de noblesse aux exclusivités maison et fait leur renommée, mais presque. Il suffit d’égrainer son palmarès : Crash Bandicoot, Jak & Daxter, Uncharted et The Last of Us. Le champion des ventes et des récompenses.

uncharted 4
Uncharted 4 : A Thief’s End // Source : Sony — Naughty Dog

Nixxes

Le studio néerlandais est un travailleur de l’ombre. Sony a indiqué que son ajout permettrait de « fournir en interne des moyens techniques et de développement de haute qualité. » Autrement dit, son rôle va être transverse et divers : appuyer le développement technique des principaux studios, mais aussi faire les portages PC de ces jeux, la grande spécialité de Nixxes (Tomb Raider, Hitman Absolution, Deus Ex : Mankind Divided, etc.). Et quand on voit les succès de Horizon Zero Dawn et God of War, nul doute que Sony a bien d’autres velléités.

Pixel Opus

Si vous êtes passés à côté, le rattrapage s’impose. Pixelopus est derrière le récent, très coloré et très poétique Concrete Genie, l’histoire d’un gamin qui doit repeindre un monde gris pour le sortir du chaos qui menace. L’un des studios qui apportent de la créativité à PlayStation et d’autres mondes vidéoludiques.

Polyphony Digital

Celui qui fait vrombir les moteurs. C’est tout simplement le studio derrière la simulation de courses auto Gran Turismo. Et l’on attend beaucoup du prochain attendu le 4 mars.

Gran turismo 7 playstation
Gran Turismo 7 // Source : Polyphony Digital – PlayStation

San Diego Studio

Un studio PlayStation qui a offert un jeu Day One à la Xbox. C’était au printemps dernier et MLB The Show 21 arrivait dès sa sortie dans le Xbox Game Pass. Passée cette surprise, San Diego Studio s’en est retourné à sa spécialité du jeu de sport.

Santa Monica Studio

Comme Naughty Dog, on ne présente plus le studio qui a mis sur le devant de la scène la saga God of War et planche actuellement sur God of War : Ragnarök qu’on espère voir dès cette année.

God of War PS4
God of War PS4 // Source : Sony PlayStation

Sucker Punch Productions

Composé d’ancien de Microsoft, Sucker Punch serait un peu l’enfant terrible et turbulent de la famille, mais qui sait aussi se montrer calme et surprenant. On lui doit notamment les licences InFamous et Sly, des jeux au ton impertinent, avec des styles très marqués. Mais il sait aussi concevoir un chef d’œuvre esthétique comme Ghost of Tsushima à la sensibilité tout autre.

XDEV

Sans doute le moins connu de la fratrie. XDEV est en fait une équipe qui intervient sur de multiples projets sans en avoir un en son nom propre.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles