Achats de livres sur le web : les frais d’expédition minimum passeront à 3 euros dès octobre

 

Le gouvernement français vient de relever le plancher des frais de port de 0,01 euro à 3 euros pour des commandes de livres en ligne. La mesure va démarrer en octobre 2023.

Source : Unsplash

L’actu en bref :

  • À partir du 7 octobre 2023, les frais de port pour l’achat de livres en ligne en France augmenteront à 3 euros pour les commandes inférieures à 35 euros, tandis que les commandes supérieures ou égales à 35 euros auront un tarif inchangé de 0,01 euro.
  • Cette mesure vise à réduire la concurrence déloyale entre les géants du commerce en ligne et les librairies indépendantes, mais suscite la déception chez les libraires et des inquiétudes chez Amazon concernant l’accès aux livres pour les lecteurs en zones rurales et petites villes.
  • L’augmentation des frais de port pourrait indirectement stimuler la vente de liseuses électroniques et les offres d’abonnement à des services de lecture numérique tels que Kobo Plus, Youboox, YouScribe, Scribd ou Kindle d’Amazon.

Mise à jour du 10 avril 2023 :

Les frais de port pour l’achat de livres en ligne en France augmenteront à 3 euros pour toutes les commandes inférieures à 35 euros à partir du 7 octobre 2023, c’est ce que l’on a appris via un arrêté publié ce 7 avril 2023, tandis que les commandes supérieures ou égales à 35 euros auront un tarif inchangé de 0,01 euro, conformément à la loi de 2014.

Cette mesure a été prise pour réduire la concurrence déloyale entre les géants du commerce en ligne et les librairies indépendantes qui doivent supporter des coûts de livraison plus élevés. Les libraires sont déçus par cette mesure, car cela entraînera une baisse de leurs marges de profit, tandis qu’Amazon craint que cela n’affecte les lecteurs dans les zones rurales et les petites villes où l’accès aux librairies est limité.

Article original du 23 septembre 2022 :

Le gouvernement français a dû trancher dans la bataille qui oppose les géants du commerce en ligne, dont Amazon et Fnac et les libraires indépendants. Pour rappel, depuis 2014, les frais de port ne peuvent plus être offerts lors de l’achat d’un livre, Amazon et Fnac facturaient alors seulement 0,01 euro. Depuis décembre 2021, une nouvelle loi a été adoptée pour revoir le fonctionnement actuel.

Les libraires exigeaient que les frais de port minimum soient de 4 euros pour un achat en ligne. Le régulateur, l’Arcep, recommandait 3 euros. Amazon était favorable à un montant de 1,49 euro.

Finalement, le montant retenu par le ministère de la Culture est celui recommandé par le régulateur. Ce montant minimum sera donc de, 3 euros de frais de port, en tout cas pour les commandes jusqu’à 35 euros. Au-delà de 35 euros, les frais de port pourront descendre à 0,01 euro. La décision du gouvernement doit encore être transmise à la Commission européenne, qui rendra un avis avant que la loi entre en vigueur.

Le coup de pouce indirect pour les ebooks

Cette annonce pourrait booster la vente de liseuses électroniques. La lecture numérique a déjà amplement profité des différents confinements liés au Covid-19. Aucun chiffre n’a été publié, certains médias évoquent des ventes qui ont triplé.

Cette augmentation du prix plancher des frais de port pourrait également donner un coup de pouce aux offres de type Netflix. En 2021, Kobo a lancé une offre payante en France, baptisé « Kobo Plus », qui donne accès à 60 000 e-books pour 10 euros par mois. Ce type d’offre est encore marginal en France, mais il y a déjà du choix : Youboox, YouScribe, Scribd ou Kindle d’Amazon.

Sur Amazon, avec un abonnement Prime, vous accédez à une bibliothèque de plus de 350 000 titres où vous pourrez emprunter un ebook par mois sans débourser un centime.


Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.

Les derniers articles